Salon du livre et de la presse de Montreuil 2013, une semaine plus tard !

SLPJ_13La semaine dernière avait donc lieu le Salon du livre et de la presse jeunesse de Montreuil auquel je me suis rendue pour la première fois sans mon petit Hérisson restée à construire son nouveau nid douillé. Les héros étaient à l’honneur cette année. Ce fut un grand changement pour moi qui avais pris l’habitude d’être guidée, orientée parmi les stands. Grande première aussi puisque je m’y suis rendue en RER et métro et non en voiture ce qui m’a permis d’éviter de tourner pendant des lustres dans les rues adjacentes du salon à la recherche d’une place.

Cette année, j’ai beaucoup souffert de la foule : le jeudi avec une marée d’écoliers et de collégiens dans tous les coins, et le samedi avec une nuées de familles.

Jeudi, après une matinée seule et un peu désorientée, j’ai retrouvé mon amie Audrey. Ce que je retiendrai surtout de cette première journée de salon, fut une communication des créateurs d’Ariol : Guibertariol planche expo SDLJ 13 et Marc Boutavant. A partir des questions d’enfants présents, les deux auteurs ont raconté la création de leurs personnages et leur façon de travailler. J’ai ainsi appris qu’Ariol vient d’un mot berbère, arioul, signifiant petit âne.

Guibert a révélé qu’il travaillait sur tablette graphique et non avec des crayons et du papier. Boutavant écrit l’histoire c’est-à-dire les phylactères et les textes annexes, place les personnages sur la page en indiquant leurs attitudes, puis envoie tout ça à Guibert qui n’a plus qu’à dessiner les différents personnages et les décors. Grâce à l’exposition, nous avons pu voir l’évolution des illustrations et notamment du dessin représentant Ariol :

ariol dessins

J’ai bien regretté qu’Antoine ne soit pas avec moi pour rencontrer et poser des questions à ces deux auteurs dont il aime tant les livres. En effet, il a lu tous les tomes d’Ariol et a découvert récemment Les Sardines de l’espace.

Le deuxième souvenir que je garderai de cette première journée fut mes retrouvailles avec Audrey et nos papotages.

Samedi, Antoine m’a accompagnée, re-RER et re-métro, un sandwich avalé pendant le trajet pour le plus grand plaisir d’Antoine. Ce qui est agréable le samedi, ce sont les nombreuses dédicaces qui ont lieu un peu partout sur les stands. Nous avons essayé de nous partager le gâteau : un peu pour lui et un peu pour moi. Je l’ai emmené aussi voir l’exposition, qu’il a beaucoup apprécié retrouvant ses héros et notamment bien sûr Ariol et Sam-Sam (j’adore Sam-Sam !!!).

SLDJ 13 sam-sam

J’ai eu le plaisir de croiser Jean-Philippe Blondel (qui doit en avoir marre de me faire des dédicaces) chez Actes Sud junior, mais aussi Malika Ferdhjoukh sur le stand de L’école des loisirs. Je suis aussi allée saluer l’attachée de presse de Syros qui a eu la gentillesse de me présenter à Yves Grevet à qui j’ai bafouillé des compliments insipides. Sur ce même stand, et alors que nous allions quitter le salon, j’ai eu le grand plaisir de rencontrer Maïté Bernard l’auteure de la série Ava que j’aime tant. Une jeune femme très à l’écoute qui lit les blogs depuis longtemps et pas seulement pour savoir ce que nous disons de ses romans, mais comme lectrice avant tout. Elle m’a demandé le nom de mon blog et nous avons pu échanger quelques mails depuis : une très belle rencontre. J’ai été ravie d’apprendre que deux aventures d’Ava sont encore prévues. Maïté Bernard venait d’achever la veille la rédaction du tome 4.

Le challenge d’Antoine était de ressortir avec plus de livres que moi, et en ce samedi, il a réussi son challenge, mais c’est sans prendre en compte mes achats du jeudi ! Oui, je suis imbattable !

Alors qu’ai-je donc acheté ? Réponse en photo :

achats livres SLDJ 2013

De haut en bas et de gauche à droite : Les deux derniers tomes de la trilogie de Gemma Malley, le dernier roman jeunesse de Malika Ferdjoukh, La Bobine d’Alfred ; Norlande de Jérôme Leroy ; Un écrivain à la maison de Roland Fuentès ; L’écrivain mystère de Stéphane David ; Ma mère est une blogueuse de Lisa Balavoine ; deux romans de Maïté Bernard, Un cactus à Versailles et Trois baisers sous oublier le dernier roman ado de Jean-Philippe Blondel, Double-jeu.

Et pour finir la petite ronde des dédicaces : Jean-Philippe Blondel, Malika Ferdjoukh et Maïté Bernard :

blondel dédicace double-jeu

ferdjoukh dédicace Alfred

bernard dédicace

Deux jours fatigants, mais aussi plein d’émotions, de rencontres, de retrouvailles…

Advertisements
Poster un commentaire

25 Commentaires

  1. Toujours à la hauteur de ta réputation George ^^ Tu nous reviens les bras chargés de nouveautés 🙂

    Répondre
  2. Merci pour ce chouette reportage, c’est toujours intéressant de te lire et découvrir tes trouvailles. Cela a du être un beau samedi passé à arpenter les allées du salon en compagnie de ton fils !

    Répondre
  3. argali2

     /  décembre 6, 2013

    J’ai adoré Norlande et j’ai acheté Double jeu. J’ai hâte de lire tes avis.

    Répondre
  4. Un salon, malgré la forte affluence, réussi! Merci d’avoir partagé du temps avec moi, c’était chouette. Je n’avais pas vu la suite de tes emplettes, de beaux billets en perspective! Bises ma belle.

    Répondre
  5. Quelle chance ! Merci pour le partage. 🙂

    Répondre
  6. Ton fils a du boulot avant d’arriver à te battre !!!

    Répondre
  7. Camille

     /  décembre 7, 2013

    Je lis depuis ce blog, et c’est un plaisir de découvrir à travers les billets des livres que je n’aurais jamais lus autrement. Et j’adore aussi ces petits reportages, à défaut de pouvoir me rendre moi même sur place.

    Répondre
    • Merci Camille pour cette fidélité ! Je suis très touchée. Je crois que c’est le plus beau compliment qu’on puisse me faire : donner envie de découvrir les livres que je présente ici. Un grand merci donc.

      Répondre
  8. J’ai de très bons souvenirs de ce salon du livre 😀

    Répondre
  9. novelenn

     /  décembre 7, 2013

    Un jour, je me promets d’y aller.

    Répondre
  10. Et les achats d’Antoine, alors? Tu ne nous les montres pas?
    Je suis intriguée par Ma mère est une blogueuse. Le titre est amusant.
    Je n’y suis pas passée cette année, j’avais encore beaucoup de livres en stock et il lit moins en ce moment.

    Répondre
    • Ah je savais que quelqu’un allait me les demander 😦 ! Il les avait montés dans sa chambre et je t’avoue que j’ai eu la flemme d’aller les y chercher, j’ai déjà eu la flemme de rédiger ce billet… Il s’est pris un Géronimo Stilton, je lui ai pris aussi le roman Le petit Gus au collège en vue de l’année prochaine (il l’aura à Noël) et deux romans à l’école des loisirs : « Les supers-héros n’ont pas le vertige » de Colas Guttman et « le mystère du majordome » de Norma Huidobro. « L’écrivain mystère » a été acheté pour nous deux ! voilà tu sais tout 😉 !

      Répondre
  11. chaplum2

     /  décembre 8, 2013

    C’est vrai que ces salons sont une vraie expédition mais riche en émotions !

    Répondre
  12. Un chouette salon, vraiment ! Vivement l’année prochaine !

    Répondre
  13. De belles rencontres. J’y suis allée aussi et j’ai passé un bon moment 🙂

    Répondre

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :