« Marilyn et JFK » François FORESTIER

fortestier JFKLe grand avantage d’avoir une PAL monstrueuse est qu’elle offre la possibilité d’assouvir une envie du moment. Le 22 novembre dernier, nous commémorions les 50 ans de l’assassinat de JFK, et m’est venue l’envie de lire ce livre retraçant la relation du plus sexy Président américain et de la plus sexy actrice au monde. J’avais acheté ce livre lors du Salon du Livre de Paris de 2011 et il a fallu cette commémoration pour qu’il sorte enfin de ma PAL.

François Forestier débute son récit par l’assassinat de JFK à Dallas le 22 novembre 1963. Il rend compte des évènements au moment où la balle meurtrière atteint la tempe du Président et nous embarque alors à la suite de la voiture présidentielle jusque dans la salle d’opération de l’hôpital situé tout près du lieu où JFK devait prononcer son discours.

Alternant les chapitres sur les deux principaux protagonistes de son récit, l’auteur raconte enfin l’histoire de cette relation mythique entre Marilyn Monroe et John Fitzgerald Kennedy. Pourtant, Forestier, en fouillant les entrailles des documents, s’emploie à démythifier cette relation. Il nous fait entrer dans les arcanes du pouvoir en en montrant le côté obscur : les relations de Joe Kennedy (père de JFK) avec la Mafia, la constante surveillance mise en place par Edgar Hoover à la tête du FBI, les micros placés dans tous les coins autant par le FBI que par la Mafia, la CIA ou même par Bob Kennedy, le sexe, les drogues… On découvre l’envers du décor et le glamour et le mythe en prennent un sacré coup.

Marilyn & JFKMarilyn et JFK se rencontrent en mars 1954 et leur histoire prendra fin le jour de l’assassinat du Président. Ils se seront pourtant peu vus durant ces presque 10 ans et ne restera de leur histoire que deux photos, celle de la couverture de ce livre et une autre que j’ai dénichée sur le net et qui les montre très proches l’un de l’autre. Toutes les photos ont été détruites et notamment celles prises lors de la soirée anniversaire de JFK, durant laquelle Marilyn entonna le fameux Happy Birthday Mr. Président.

Forestier aurait pu intituler son livre JFK et Marilyn plutôt que le contraire, car c’est bien surtout sur JFK que l’auteur dirige son projecteur et aussi parce que j’ai eu le sentiment qu’il maîtrisait beaucoup mieux son sujet concernant JFK que Marilyn. Les chapitres consacrés à l’actrice sont moins développés, souvent répétitifs, tandis que ceux sur JFK semblent plus précis. Certes je connais mieux la vie de Marilyn que celle de JFK et cela peut expliquer cette impression, mais j’ai cru noter aussi un certain parti prix concernant le portrait de Marilyn. Certes il est bon de montrer la vérité et on sent bien que Forestier veut tuer le mythe, mais il me semble qu’il a un peu chargé la mule concernant Marilyn. Celle-ci apparaît sous son plus mauvais jour et presque uniquement sous ce jour-là : droguée aux médicaments et au champagne, très peu soucieuse de son hygiène, souvent hystérique, amorphe et couchant avec tout le monde. Oui, Marilyn se fut ça aussi, mais pas que. J’aurais aimé parfois que l’auteur soit plus précis dans son récit : ainsi quand il évoque le tournage des Misfits il oublie de préciser qu’Arthur Miller avait déjà commencé une relation avec une photographe venue faire un reportage sur les lieux du tournage, il oublie aussi de préciser que ce rôle écrit pour sa femme, pour Marilyn est aussi un cadeau de rupture ce qui peut expliquer le désarroi de Marilyn et ses scènes de colère. J’ai regretté aussi que Forestier n’évoque pas la fausse couche vécue par l’actrice avant le tournage de Certains l’aiment chaud et qui explique aussi qu’elle avait grossi. J’aurais aimé que ce genre de précisions soient au moins évoquées pour contre-balancer un portrait radicalement noir de l’actrice et qui expliquent, en partie, ses errances et ses addictions. La fragilité de Marilyn n’est perçue que comme un déséquilibre qui la fait sombrer dans l’alcool  et les drogues sans que ne soient véritablement expliquées les raisons possibles.

Tuer le mythe pour restaurer la vérité, soit, mais la vérité doit être montrée sous tous ses aspects, et j’avoue que certaines phrases m’ont donné l’impression que Forestier n’était jamais du côté de ses « personnages ». En parlant de Marilyn, il écrit : Elle a autant de rigueur qu’une méduse (p.197). JFK, quant à lui, est un homme obsédé par les femmes, délaissant Jackie et peu concerné quand celle-ci perd un enfant.

François Forestier dresse le double portrait de deux monstres, qui, après la lecture de ce livre, n’ont plus rien de sacrés. On apprend beaucoup sur la présidence de JFK et sur l’homme, The Prez, comme l’appelait Marilyn, on soulève le voile sur les zones noires de l’actrice, ces zones, il est vrai que l’on tait souvent pour respecter le mythe, on découvre le poids qu’exerça la Mafia sur l’élection et sur la présidence de JFK et l’on comprend mieux la toute puissance d’Edgar Hoover et du FBI.

Un livre donc passionnant malgré une tendance à négliger la nuance et à privilégier le côté obscur des deux icônes qui en tombent de leur pied d’estale.

Livre lu dans le cadre du Challenge Marilyn Monroe, du Challenge Amoureux saison 3 (Amours Historiques), du Challenge US et du Challenge à tous prix (2008, Prix Littéraire du Festival du Cinéma Américain de Deauville).

challenge Marilyn Monroe écritChallenge Amoureux saison 3Challenge USchallenge à tous prix

Advertisements
Poster un commentaire

44 Commentaires

  1. Je n’ai pas aimé du tout, je trouve que c’est un livre à charge contre JFK et de Marilyn qui n’apporte pas grand chose !

    Répondre
    • Ce sont des portraits à charge, il le dit un peu dans sa préface quand il soulève le fait qu’il est un peu de mauvais foi, je trouve cela un peu dommage, mais j’ai quand même appris beaucoup de choses grâce à cette lecture !

      Répondre
  2. Il y a tellement de livres à ce sujet que je ne sais plus lequel lire

    Répondre
    • Ce sujet est souvent évoqué dans les biographies que ce soit celles de Marilyn ou celles de JFK mais Forestier ici est le premier à consacrer un livre entier sur cette relation.

      Répondre
  3. Ok, un livre à charge, qui ne prend en compte qu’un seul aspect… pour moi, l’auteur qui rédige un livre sur JFK se doit d’être rigoureux et de parler de tous les aspects, bons ou mauvais, mais toujours en vérifiant les sources, pas s’occuper des rumeurs.

    Et puis, j’aime pas les livres répétitifs… 😉

    Répondre
  4. C’était voulu pour faire le buzz d’aborder les choses uniquement de manière « dark » et « trash ». Je ne l’ai pas encore lu pourtant il me dit bien, même si du coup il faut tempérer.

    Répondre
    • Peut-être en effet, c’est en tout cas dommage d’avoir négligé des aspects plus positifs qui auraient permis d’avoir une vision plus juste de cette relation ! Tu as raison de vouloir le lire car malgré tout on en apprend beaucoup.

      Répondre
  5. JFK n’a rien d’une idole, c’était quelqu’un d’assez infréquentable et je ne suis pas sûre que sa présidence ait laissé une grande trace politique. En ce qui concerne Marilyn, je suis complètement d’accord avec toi, ses errances avaient de multiples raisons qu’il est toujours important de rappeler. Mais ce livre me plairait bien je pense !

    Répondre
    • JFK reste quand même dans les esprits un président très charismatique, je crois. En tout cas, ce livre reste très intéressant et je le conseille malgré mes réserves !

      Répondre
  6. C’est pas une PAL que tu as, c’est une librairie à domicile ^^

    Répondre
  7. mouaif, d’après ce que tu en dis, ça me tente moyen …

    Répondre
  8. Me donne pas du tout envie de le lire ! En revanche as-tu lu le journal de Marilyn ? Toujours pas lu de mon côté, or il parait que c’est loin d’être nul.
    Dans tous les cas, merci pour la vidéo !

    Répondre
  9. estellecalim

     /  décembre 3, 2013

    Elle est magnifique la photo que tu as trouvé sur le net. Elle dit tellement de choses tout en en cachant pas mal. Pour le livre, je l’ai vu passer mais je ne suis pas sure d’avoir envie de le lire. Quoi qu’il en soit, vive ta PAL ! 🙂

    Répondre
  10. Félicitations pour ce billet George. J’ai eu plaisir à te lire. je ne connais pas Maryline et je ne suis pas surprise qu’elle te fascine, c’est un personnage à facettes, une femme à défendre.

    Répondre
  11. Je vais me faire l’avocate du diable, mais au-delà du statut de président et de star de ciné, il n’est rien d’autre pour le coup, qu’un mari trompant allègrement sa femme, et elle, une nana qui se fout de savoir s’il y a où non un mari et une femme derrière elle… mais bon…juste une de ces nombreuses histoires d’adultère !

    Répondre
    • Valou n’a pas tort ! Ne jamais oublier que sous tout humain ne se cache qu’un homme ou une femme qui fonctionnent comme nous ! 🙂

      Répondre
    • Certes, mais je crois qu’on ne peut pas évacuer si rapidement le fait que l’on a affaire à la plus grande star du cinéma et à un président des États-Unis, c’est ce qui fait que ce n’est pas vraiment un adultère comme les autres ! Quant à Jackie, elle a eu aussi des amours adultérines 😉 ! Il ne faut pas oublier que c’était au départ un mariage de convenance !

      Répondre
  12. « ne se cachent » (désolée pour la faute, j’ai cliqué trop vite !)

    Répondre
  13. Le manque de nuance me fait toujours un peu peur dans ce type de roman… Même s’il est fictif, il s’appuie sur une réalité qu »on ne peut négliger… Il est en tout cas parfaitement d’actualité !

    Répondre
  14. J’ai lu une bio de Jacky et vu plusieurs documentaires sur JFK et j’en suis revenue ! Comme le dit si bien Martine, il était infréquentable ! Mariage de convenance certes mais de là à ridiculiser sa femme comme il l’a fait, il a bien mérité d’être cocu par la suite ! Faut pas pousser non plus ! Quant à Marylin, elle a eu des périodes où elle n’était qu’une épave (pas sans raison certes) mais c’est peut être cette rencontre entre deux êtres avec ce qu’ils ont de plus sombre en eux qu’a voulu montrer l’auteur. 😉

    Répondre
    • Tous ces avis si variés sont fort intéressants (même si le livre ne m’inspire pas). Merci Asphodèle (et George).

      Répondre
      • Mais de rien ! Ce sont des personnages qui exercent une fascination-répulsion et on ne peut s’empêcher d’être étourdis par leurs destinées…

        Répondre
    • Je n’excuse pas du tout JFK et Jackie aurait eu bien tort de se priver, je suis bien d’accord. Forestier écrit en exergue de son livre : « Le mauvais esprit. J’ai. » ce qui dit bien point de vue sur cette histoire.

      Répondre
  15. Outre la beauté de Marilyn et l’aura de JFK, c’est sûrement la part de mystère et d’énigme qui rendent cette histoire aussi fascinante.

    Répondre

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

  • Envie de savoir qui se cache derrière l'écran?

  • Blog Stats

    • 1,289,612 hits
  • Follow on WordPress.com
  • Facebook

  • Mon Instagram

    #Grenoble #téléphérique #lesbulles #Kusmi #bluedetox #infuseurchat #teatime
  • Social

  • « Les livres de George » cité dans Livres Hebdo Août 2015

  • Catégories

  • Articles récents

  • Plan Orsec 2016

  • Archives

  • Un livre dans la boîte !

  • Challenge Femmes de Lettres

  • Antoine et le chat qui lit

  • RSS Antoine et le chat qui lit (blog jeunesse)

  • href="https://www.goodreads.com/user_challenges/widget/2544310-leslivresdegeorge-tessier?challenge_id=5493&v=2">https://www.goodreads.com/user_challenges/widget/2544310-leslivresdegeorge-tessier?challenge_id=5493&v=2
  • Protected by Copyscape Web Plagiarism Detection
  • Samedi Sandien : Récapitulatif

  • Challenges de George

  • Commentaires récents

    topobiblioteca sur « George …
    Antigone Héron sur « George …
    noukette sur « George …
    eimelle sur Challenge Femmes de Lettres…
    les Livres de George sur Bullet Journal…
  • RSS Un blog, des livres : un Journal

    • 22 Janvier 2014
      En ce mercredi, une avant-première presse (merci mon blog de lecture !) pour le dessin-animé Tarzan qui sortira mi-février ! J’ai embarqué mes enfants avec moi évidemment sinon c’est pas drôle ! Photo prise dans le cadre du défi « 365 … Lire la suite →
  • RSS Marilyn and my Books

  • Ebuzzing - Top des blogs - Littérature
  • hellocoton

    Suivez-moi sur Hellocoton
    Retrouvez george sand sur Hellocoton
  • stats for wordpress
  • my read shelf:
    LesLivresdeGeorge's book recommendations, favorite quotes, book clubs, book trivia, book lists (read shelf)
  • Pages

  • D’autres liens utiles

  • Suivez-moi sur Twitter

  • %d blogueurs aiment cette page :