Descente en librairie parce que ça faisait longtemps !

descentes en librairie 2Cela fait bien longtemps que je n’avais fait un post sur une quelconque descente en librairie. Pour vous dire, le dernier date de la rentrée des classes ! Mais n’allez pas croire pour autant que je sois soudain devenue raisonnable au point de ne pas avoir mis les pieds dans une librairie depuis trois mois. Il ne faut pas non plus exagérer. Car oui, il faut vous y faire, je ne vous dis pas tout et parfois j’achète des livres en douce sans en parler sur ce blog. Il faut dire que, mine de rien, j’ai un peu tendance à me calmer (ce que ce billet va totalement démentir !) et il m’arrive de plus en plus souvent de n’acheter plus qu’un livre à la fois. Vous conviendrez que faire un billet « descente » pour ne vous montrer qu’un seul livre, c’est un peu maigre ! Il a donc fallu attendre dimanche dernier, après la réunion du Club des Lectrices qui fêtait ses trois ans d’existence, une fin d’après-midi propice et deux amies (ma fidèle Miss Bouquinaix et Miss G que nous avons savamment su dévergonder pour l’occasion) pour que je craque à nouveau. Notre lieu de perdition un dimanche est le bouquiniste Boulinier situé boulevard Saint-Michel.

Chez Boulinier, il faut surtout ne pas y aller avec une idée en tête car on est presque sûr de faire chou-blanc. Il faut se laisser guider et là les trouvailles peuvent être exceptionnelles. Car les livres ne coûtent quasi rien, entre 0.50 € à 5€ pour certains brochés, mais en règle générale on se situe le plus souvent entre 1€ et 2€50 !

Lors de cette virée, j’ai donc trouvé 3 brochés, 5 poches et 7 romans de chez L’Ecole des Loisirs, le tout pour 18 euros.

achat livre novembre 2013 boulinier 1Un roman de Willa March, Meurtres entre soeurs, que j’ai repéré il y a plusieurs mois : Angleterre, années 50, deux sœurs aînées s’en prennent à leur sœur cadette, la chouchou des parents, et fille insupportable. La 4ème de couv. parle d’humour noir et d’héroïnes cyniques et déjantées, à voir !

Le deuxième, un roman de David Leavitt, Le Manuscrit perdu de Jonah Boyd. Le titre a fait beaucoup pour le choix de ce roman dont je ne connais pas l’auteur, mais aussi une ville universitaire et la disparition de carnets d »écrivain ont fini de me convaincre.

Le troisième risque d’être comique, puisque ce roman est une parodie érotique d’Orgueil et Préjugés. La 4ème de couv. insiste sur l’esprit humoristique de la chose !

achats livres nov. 2013 boulinier 2Viennent ensuite les poches, avec une roman d’Anita Brookner, La vie, quelque part, une romancière anglaise lue il y a très longtemps et avec laquelle j’ai envie de renouer. Début de la 4ème de couv. : A quarante ans, Ruth Weiss, docteur es lettres, comprend que la littérature a gâché sa vie…

Une serre sur l’East River de Muriel Spark. Ce nom me disait quelque chose et c’est en lisant l’à propos sur l’auteur que j’ai trouvé, Muriel Spark est en effet biographe d’Emily Brontë et de Mary Shelley. L’envie de lire un de ses livres m’a fait choisir celui-ci.

Le troisième est un roman que je me promets d’acheter depuis perpette et que j’oublie toujours : L’histoire d’un mariage d’Andrew Sean Greer : San Francisco, 1949, un couple qui croit se connaître !

Le quatrième m’a sauté dans les mains : Monsieur Malaussène au théâtre de Daniel Pennac, est-il besoin d’en dire plus ?

Et le dernier poche, ce roman de Robert Goddard, Heather Mallender a disparu. Un petit pavé sur une enquête menée par un homme qui base ses recherches sur les dernières photos prises par la disparue.

achats livres nov. 2013 boulinier 3Concernant les derniers livres, il s’agit de romans jeunesse. Les trois premiers me sont destinés mais j’espère qu’ils seront lus plus tard par mes enfants. Le premier m’a été conseillé par Miss G qui l’avait lu enfant : L’enfant des ombres de Moka (soeur de Marie-Aude Murail) : Morgagne voit des ombres étranges dans les couloirs de son lycée.

Taille 42 de Malika Ferdjoukh et Charles Pollack est un roman que je souhaite lire depuis longtemps, il s’agit de l’histoire de Charles Pollack enfant juif en 1939.

De la même Malika Ferdjoukh, Les joues roses. Le jeune narrateur vit seul avec son père, savant assez maladroit et le petit garçon en a assez de devoir essuyer les bêtises de son père. Pour résoudre ce problème, son amie Elsa lui conseille de trouver une épouse au grand maladroit.

achats livres nov. 2013 boulinier 4Et enfin quatre romans, deux pour Antoine et deux pour Eliot.

La Santé sans télé de Sophie Chérer, une histoire où la télé joue le mauvais rôle.

Minusman de Nathalie Brisac : Isaac toutes les nuits est un super héros mais au réveil sa vie de petit garçon est bien compliquée.

Pour Eliot, j’ai choisi deux romans du même auteur et avec le même personnage : Lola et les pirates et Lola et le fantôme de Ole Könnecke. Des petites enquêtes menées par Lola et son grand-père.

Et voilà, c’est fini !

Advertisements
Poster un commentaire

51 Commentaires

  1. Oh, Minusman! Le mien l’a lu pour l’école l’année dernière et il avait adoré.

    Répondre
  2. C’est vrai que cela fait toujours du bien, une petite descente ! Bonnes lectures 😉

    Répondre
  3. J’adore et j’adhère à ce genre de descente 😉 De beaux achats !!

    Répondre

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :