Rencontre avec Daniel Pennac et Nicolas Bary pour « Au bonheur des ogres ».

Au bonheur des ogres film afficheAvant la sortie du film en salle, j’ai été conviée à une table ronde pour rencontrer Daniel Pennac et Nicolas Bary, l’un auteur, l’autre réalisateur de : Au bonheur des ogres. Nous étions plusieurs blogueurs autour de la table, j’étais la seule blogueuse-lectrice, puisque toutes les autres personnes présentes avaient des blogs ou des sites voire des webzines accès davantage sur le cinéma. J’ai un peu tardé à aller voir le film si bien que je constate malheureusement qu’il n’est déjà plus projeté dans les cinémas proches de chez moi au bout de 15 jours d’exploitation. Je voulais vous parler du film et vous raconter cette rencontre dans un seul billet, à défaut de film, ce billet ne parlera que de cette rencontre en espérant qu’il vous donnera envie de voir le film.

Daniel Pennac a toujours pensé que son roman était inadaptable au cinéma. Il y a eu plusieurs tentatives, mais trop collées au roman d’après l’auteur. Nicolas Bary a rencontré Daniel Pennac à la sortie d’un théâtre où il jouait Bartleby de Melville, un texte du non désir total, selon Pennac. Or Nicolas Bary l’a accosté avec un désir évident, un enthousiasme fou et c’est cet enthousiasme que Pennac a aimé : il a eu la prime à l’enthousiasme, dit-il.

Je me suis toujours intéressée au passage peu évident entre le roman et le scénario, comment fait-on pour adapter un roman au cinéma, et pourquoi doit-on modifier certains évènements, supprimer certains personnages ? Pour Daniel Pennac, l’adaptation ne doit pas être un copier-coller du roman, il faut que le réalisateur s’approprie le texte, et, en quelque sorte en donne sa propre lecture.

DSCN2429Pour Nicolas Bary, le roman est un peu comme un livret d’Opéra dans le domaine de la musique. Plus qu’une fidélité parfaite à la forme, il a surtout voulu rester fidèle à la sève du roman. Daniel Pennac souligne d’ailleurs que le rythme du film correspond bien au rythme narratif du roman.

Le roman a été écrit il y a plus de 30 ans, dans un contexte historique particulier, la question que le réalisateur s’est donc posée fut d’abord de définir une époque : celle du roman ou celle d’aujourd’hui. La deuxième question fut la particularité d’un roman écrit à la première personne. La solution cinématographique commune est alors d’insérer une voix off, mais Nicolas Bary a préféré suivre le personnage et voir l’histoire à travers ses yeux.

Pennac a lu le scénario et a fait part de ses remarques laissant libres les scénaristes d’en tenir compte ou pas. Pour lui, les personnages sont des mots, des caractères, et ils ne sont pas décrits dans le roman, il n’y a pas de descriptions des personnages dans le roman, il fallait donc inventer une représentation physique des personnages et notamment de Benjamin Malaussène. Raphaël Personnaz s’est vite imposé, mais il fallait gommer son côté beau gosse, souligne Nicolas Bary.

Dans le film, certains personnages ont disparu comme la jeune Clara et l’ami de Benjamin, Théo. La première a été éliminée pour alléger le nombre de soeurs, et le second s’est fondu dans le personnage de Stojil, incarné par Emir Kusturica. Il s’agit surtout d’un choix de cohérence cinématographique, qui comme tout choix peut être contestable.DSCN2431

Enfin la difficulté liée au roman, d’après Nicolas Bary, est qu’il n’appartient pas à un genre défini : c’est à la fois un polar, un conte et une aventure, il n’y avait donc pas de balisage précis. Le réalisateur a mis l’accent sur l’aspect conte, sans pour autant négliger les deux autres genres très importants aussi. Cette absence de genre précis est chère à Pennac, comme il l’a expliqué à la fin de la rencontre, tous les titres de la saga Malaussène sont construits sur des oxymores : bonheur/ogres ; fée/carabine et même La petite marchande de prose, puisque comme il nous l’a expliqué « prose » en argot signifie le « cul ».

Ce fut une rencontre conviviale, riche et passionnante, un vrai bonheur.

Vous pouvez également lire mon avis sur le roman.

Merci à Way To Blue, à Daniel Pennac et à Nicolas Bary pour leur gentillesse.

Publicités
Poster un commentaire

14 Commentaires

  1. Cela a du être une belle rencontre et des échanges passionnants, merci de nous faire partager ces bons moments à chaque fois !

    Réponse
  2. Cela devait être une super rencontre!

    Réponse
  3. Tu as dû vivre une belle rencontre.
    Pour ma part, j’ai bien envie de lire la saga Malaussène. Daniel Pennac est un auteur très intéressant à écouter.
    Il était justement l’invité jeudi dernier de « La Grande Librairie » qui avait pour thème « Le cinéma et la littérature ». Emission captivante où Daniel Pennac a très bien expliqué ce que tu as résumé lors de ta rencontre.
    Les autres invités de l’émission étaient: Jean-Pierre Jeunet pour « L’extraordinaire voyage de T.S. Pievet », Bertrand Tavernier pour « Quai d’Orsay » et Philippe Claudel qui fait bien la synthèse entre le cinéma et la littérature puisqu’il est en même temps écrivain et réalisateur. Il venait d’ailleurs parler de son dernier film qui sort bientôt.

    Voici le lien de l’émission si tu l’as manqué: http://www.france5.fr/emissions/la-grande-librairie/diffusions/31-10-2013_146015

    Réponse
  4. Laurence (Lolotte)

     /  novembre 6, 2013

    Je n’ai pas eu envie de voir le film, la bande annonce m’a un peu affolée et j’avais tellement aimé le livre …

    Réponse
  5. Veinarde. Cette rencontre a du être vraiment intéressante.

    Réponse
  6. Je suis trop jalouse mais je te l’ai déjà dit. J’ai beaucoup aimé le film, même s’il prend quelques libertés par rapport au roman. Il m’a donné envie de relire toute la saga. Est ce que tu sais si une suite est prévue?

    Réponse
  7. J’ai lu le roman il y a bien longtemps (un très bon moment de lecture!) et vu le film le mois dernier. Fidèle au roman et en même temps libéré de certaines contraintes (trop nombreux personnages notamment), le film est drôle, coloré, dynamique et très intéressant 🙂

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :