« You’ve got m@il » – « Vous avez un mess@ge » de Nora EPHRON – FILM

you've got mail filmMardi après-midi, mon fils Antoine, 9 ans, n’avait pas école. Nous en avons profité pour regarder un DVD choisi par mes soins : You’ve got mail, une comédie romantique que je n’avais pas revue depuis des années. On peut penser qu’un petit garçon ne soit guère intéressé par ce genre de film, mais je pense, au contraire, qu’il est bien que les enfants commencent à voir des films variés dès leur enfance. Je trouve que ce film-ci est devenu un classique du genre. Il faut dire aussi que les personnages sont deux libraires, mais des libraires ayant une conception bien différente des librairies.

Ce film date de 1998, ce qui ne me rajeunit pas, il est le remake d’un film  de Lubitsch intitulé The Shop around the corner (traduit en français par Rendez-vous), datant de 1940 avec James Stewart.

the shop around the corner film

Le film de 1998 fait un clin d’œil au film de 1940 en donnant le nom de The Shop around the corner à la librairie de Kathleen Kelly, incarnée par Meg Ryan. L’histoire se situe à New-York dans Manhattan. Kathleen Kelly tient la librairie jeunesse que tenait avant elle sa mère. En couple avec un journaliste presse légèrement imbu de lui-même et amoureux de sa machine à écrire, elle entretient une correspondance par mail avec un inconnu. Leur relation est établie sur des échanges autour de leur vie, correspondance moderne dans laquelle ils demeurent anonymes. Parallèlement, Joe Fox, incarné par Tom Hanks, fils et petit fils d’hommes d’affaires, est le directeur d’une chaîne de grands magasins culturels, que l’on peut associer à Virgin ou Fnac et qui entraîne la fermeture des librairies indépendantes. Joe Fox est bien évidemment l’homme avec lequel Kathleen correspond, sans le savoir.

You've got mail meg and laptop

Ce film fut une réelle redécouverte. Si je me souvenais des grandes lignes, j’avais oublié certains éléments particulièrement d’actualité, mais aussi certains détails amusants, comme le Starbucks Café inconnu en France en 1999 quand le film est sorti chez nous, mais aussi des références fréquentes à Orgueil et Préjugés qui finalement permettent de reconsidérer tout le film et à côté desquelles j’étais passée totalement à côté à l’époque.

Ce qui m’a beaucoup intéressée est justement cette interrogation sur les librairies. En effet, Kathleen incarne LA libraire, qui ne vend pas des livres mais bien plus que cela, comme elle l’explique dans une scène. Les livres que nous lisons enfant sont, dit-elle à peu près, ceux qui nous construisent. Est opposée la librairie indépendante, personnelle, intime, proche de ses clients-lecteurs, le grand commerce culturel qui vend les livres comme des lessives, et dans lesquels les vendeurs ne connaissent pas grand chose aux livres.

Ce qui est intéressant dans ce film est de constater que nous avons, aujourd’hui, franchi une étape supplémentaire. A l’heure où Virgin a déposé le bilan et où la Fnac prévoit des plans de licenciement, le grand méchant Fox aujourd’hui serait plutôt Amazon, encore plus impersonnel que ces grandes boutiques de produits culturels. Mais dans les deux cas, la victime reste la libraire indépendante.

The-Shop-Around-the-Corner-in-Movie-Youve-Got-Mail-1

Au-delà de l’histoire d’amour et de la situation de la librairie, on trouve également des portraits assez satiriques des journalistes presse et des éditeurs. Kathleen apparaît comme le seul personnage ayant réellement un attachement aux livres : on la voit lire à de nombreuses reprises au-delà même de son métier de libraire, son investissement dans son métier est un investissement passionnel hérité de son enfance et de la figure tutélaire de sa mère, elle a une conception de la lecture et des livres qui est véritablement humaine voire humaniste. Si Joe Fox devient, au fil du film de plus en plus sympathique, on sent cependant qu’il est avant tout un investisseur, un homme d’affaires pour qui les affaires n’a rien de personnel tandis que pour Kathleen tout est personnel et qu’il n’y a rien de mal à ce que se soit personnel.

Un film donc à redécouvrir et qui est étonnement d’actualité. Une histoire d’amour comme on les aime et une Meg Ryan avant lifting totalement charmante. On sera sensible aussi au fameux bruit de l’ancienne connexion internet, à la lenteur de l’affichage qui rappellera des souvenirs à plusieurs d’entre nous qui avons largement dépassé l’âge de raison en 2000 😉 !

Il me reste à présent à découvrir le film de Lubitsch, qu’il ne me semble pas avoir vu.

Publicités
Poster un commentaire

39 Commentaires

  1. Je crois n’avoir jamais vu ce film…

    Réponse
  2. Je ne savais même pas qu’il était repris d’un film de 1940 :o.
    You’ve got mail avait été une véritable découverte pour moi il y a quelques années. C’est une de mes comédies romantiques préférées, grâce aux acteurs, mais aussi aux thèmes abordés. Je la regarde toujours avec beaucoup d’émotion.

    Réponse
  3. Lubitsch un grand cinéaste

    Réponse
  4. J’adore ce film, surtout parce que toute une partie de l’histoire se passe dans une petite librairie.

    Réponse
  5. Il faudrait que je revois ce film comme le Lubitsh que j’avais beaucoup aimé, avec l’excellent James Stewart un acteur que j’adore

    Réponse
  6. The Shop around the Corner est l’un de mes films préférés, tendre et cruel à la fois. Les acteurs et la mise en scène sont épatants (comme toujours chez Lubitsch). Je le regarde d’ailleurs régulièrement. J’aime bien le remake, en particulier à cause de la librairie de Kathleen (qui me fait fantasmer), mais rien ne vaut l’original !

    Réponse
  7. L’ex-libraire que je suis a pleuré toutes les larmes de son corps quand la petite librairie a disparu au profit d’une chaîne… Je n’ai pas été capable de le revoir.

    Réponse
  8. Je l’ai vu ce film. je m’en rappelle très bien.

    Réponse
  9. J’étais allée voir The Shop around the Corner l’année où j’habitais à Paris en 1985-86 dans ce cinéma qui passait des vieux films et dont j’ai oublié le nom. J’étais très fan de Lubitsch à l’époque (et encore maintenant). J’ai vu You’ve got mail à sa sortie, j’avais trouvé ce film très sympa. Comme tu dis, Meg Ryan y était encore très charmante. Il faudrait que je le revoie pour noter toutes les références dont tu parles.

    Réponse
  10. j’ai ce film chez moi, tu me donnes envie de le revoir !

    Réponse
  11. Un de mes films préférés :0) ça me fait penser que ça fait trop longtemps que je ne l’ai pas regardé !! Et comme toi j’ai très envie de voir l’original de Lubitsch que je n’ai pas encore vu… Et j’aime de plus en plus les films en noir et blanc

    Réponse
  12. Un film que j’adoooore !

    Réponse
  13. Que de souvenirs!
    Il faut vraiment que je le regarde à nouveau!
    Même si ça me ramène (très) loin en arrière…. (soupir)

    Réponse
  14. Clarisse

     /  juin 28, 2013

    J’adore! De la comédie romantique comme on l’aime!
    Dans le même genre et avec les mêmes acteurs, je recommande Nuit Blanche à Seattle!

    Réponse
  15. le film avec James Stewart est vraiment à voir.
    Ne serait-ce que parce que James a une voix sublime…

    Réponse
  16. Je le reverrai bien aussi tiens !

    Réponse
  17. j’ai vu les deux, et si je pouvais m’organiser une petite soirée de re-visionnage ce serait avec plaisir, je suis tentée maintenant que j’ai lu ton billet!! 😉

    Réponse
    • Oh ce serait bien que tu nous fasse un billet comparatif ! Mon frère qui a le DVD de la version de 40 va me l’envoyer, j’ai hâte de la découvrir !

      Réponse
  18. J’aime bien ce film, il me met de bonne humeur quand je le vois…

    Réponse
  19. Virgule

     /  juin 29, 2013

    Moi aussi je préfère l’original, mais je te préviens pour que tu ne sois pas déçue : pas de librairie dans le Lubitsch et pas non plus de concurrence entre commerces, mais une histoire cousue de fils blancs comme dans toutes les comédies romantiques qu’on aime !

    Réponse
  20. J’ai regardé « Quand Harry rencontre Sally » ce matin (et a-do-ré ^^) et, étant plongée dans la lecture de « Notting Hille with Love… Actually », je suis dans une période comédies romantiques. Alors, figure-toi que je viens juste de commander celle-ci que je n’ai vue qu’une seule fois.
    J’ai envie de recevoir mon DVD tout de suite « à cause » de ton billet 😉

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :