« Le Mystère Sherlock » J.M ERRE

erre holmesSi vous cherchez un livre qui vous sorte un peu la tête de vos problèmes et de l’ambiance morose qui règne en ce moment dans notre société, voici un livre parfait pour vous. Si en plus vous aimez les aventures de Sherlock Holmes et l’humour noir, ce sera encore plus savoureux.

Dix universitaires, spécialistes de Sherlock Holmes et réunis pour un colloque destiné à élire le directeur de la toute nouvelle chaire d’holmésologie, sont retrouvés morts dans la chambre froide de l’hôtel Baker Street. L’hôtel, coupé du monde depuis trois jours à cause d’une avalanche, a donc été le théâtre macabre d’évènements  qu’il va bien falloir éclaircir. Les pompiers, le directeur de l’hôtel qui s’était absenté avant l’avalanche, le lieutenant Poséidon et surtout un commissaire, sorte de double de Holmes, vont mener l’enquête à partir de différents documents abandonnés par les victimes : des notes de la journaliste Audrey, des lettres de Dolorès à un abbé, des enregistrements, des écrits d’autres victimes. Le roman est donc composé de tous ces documents rangés chronologiquement et permettant au lecteur de revivre les évènements de ce week-end meurtrier et au commissaire de faire la lumière sur ce mystère.

Dès le début du roman, j’ai senti que ce livre allait me remonter le moral ! Les premières pages de ce roman m’ont vraiment fait rire toute seule, au point d’inquiéter mon fils, couché dans la chambre à côté. J.M Erre exploite tous les comiques : de parole, avec des répliques bien senties, de situation (ce serait dommage de vous les raconter), de geste et j’en passe. On est dans une comédie à l’humour noir, aux phrases cinglantes et aux situations burlesques mais sans tomber dans le n’importe quoi. Les personnages sont, certes très caricaturaux, et les pauvres universitaires en prennent pour leur grade : entre la prof transformée en bimbo, l’illuminé qui communique directement avec Holmes, le prof beau gosse ou le thésard introverti, Erre dresse un panorama en forçant le trait, mais impossible pour moi de ne pas repenser à ceux dont j’ai suivi les cours en amphi ! Car, oui, bien qu’extrêmes, il y a du vrai dans ces portraits, et dans cette description de colloque entre universitaires.

Mais Erre ne s’en tient pas à cela et construit une intrigue s’appuyant sur l’œuvre de Doyle tout en piochant aussi chez Agatha Christie. Pour ceux qui connaissent mal l’œuvre de Conan Doyle, pas de panique, car la construction du roman évite d’être perdu et tout est expliqué de façon à ne laisser personne sur le quai. Erre a également le mérite de donner une folle envie de se plonger dans les aventures de Holmes, et de découvrir les romans qui ont repris le personnage de Holmes, depuis les plus proches du personnages ou plus farfelus.

Plus encore, on sent chez Erre une vraie connaissance, un vrai intérêt et une réflexion très intéressante se dégage de ce roman, et notamment une réflexion sur le lecteur de polar : Alors, s’il y a un responsable à désigner, oui, c’est bien la littérature  […] –  » Eh bien dis donc, j’ai bien fait de ne jamais ouvrir un livre de ma vie ! Je savais bien que le lecture, c’était dangereux! » (p.319).

C’est un roman jouissif, n’ayant pas peur du terme, car il vous roule dans la farine et jusqu’au bout les révélations vous surprennent. Je ne peux que vous le conseiller et je sais que Prenez soin du chien ne va plus rester longtemps dans ma PAL.

Roman lu dans le cadre du Challenge British Mysteries, du Challenge Polar et Thriller et du Challenge Romans sous influences. Oups j’ai oublié mon propre challenge Cartable et tableau noir.

challenge british mysteris cat. Wilkie Braddonchallenge Romans sous influencesChallenge thrillers et polarschallenge cartable et tableau noir

Publicités
Article suivant
Poster un commentaire

53 Commentaires

  1. Tu me donnerais sacrément envie de l’ajouter à ma LAL s’il n’y figurait pas déjà!

    Réponse
  2. Eh bien, comment résister après un billet aussi enthousiaste !

    Réponse
  3. Ohlala j’ai Prenez soin du chien dans ma PAL depuis une éternité ! Il faut vraiment que je l’en fasse sortir.

    Réponse
    • Je l’ai aussi et je le lirai bientôt, mais « bientôt » dans le monde des lectrices a un sens un peu différent que pour le reste de l’humanité 😉 !

      Réponse
  4. LISA

     /  juin 22, 2013

    Je viens de le terminer, un régal…je le conseille vivement également.

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :