Descente en librairie tout ça à cause d’un stylo plume !

Le drame a eu lieu hier. Eliot, d’un naturel toujours enjoué et calme, a dérobé le stylo plume de son frère, et a eu la bonne idée d’appuyer fortement la plume sur la table de la cuisine, résultat :

Devant ce désastre, il fallait bien aller en acheter un autre aujourd’hui. Alors, oui, je sais ce que vous allez me dire : « On trouve des stylos plume partout ». Certes, vous répondrais-je, sauf que ce stylo plume n’est pas n’importe lequel, c’est un stylo plume parfaitement adapté aux doigts des enfants et fortement recommandé par l’école de mes chers et tendres enfants. Or, où croyez-vous que l’on trouve de tels stylos ? Allez, je vous le donne en mille… A La Griffe Noire. C’est pas fou ça ?

Donc joyeusement, George et sa progéniture ont pris le chemin de ce lieu de perdition que je ne renommerai pas.

Je vous rassure ce ne fut pas une descente gargantuesque et j’ai même failli repartir bredouille, enfin avec le stylo plume quand même. Mais c’était sans compter mon œil fouilleur. Nous avons eu droit à deux livres chacun (oui dans la famille, il y a une haute autorité qui est chargée de contrôler les achats de livres).

Voici donc la récolte :

En haut à gauche, les deux livres d’Eliot (quelle chance il a cet enfant de n’être pas privé de livres malgré son méfait !) : deux histoires de Guillaume le petit chevalier : Le tournoi de Tristelande et La Nuit des loups, paru chez Castor Poche pour lecteurs débutants, donc à partir de 6 ans.

Ensuite j’avais passé un marché avec Antoine : une BD, oui mais aussi un petit roman. Nous avons donc eu droit au sempiternel Tom-Tom et Nana, mais il semblait assez partant pour une série dont les personnages sont des enfants pirates, d’où le Pavillon Noir : Graines de Pirates qui est aussi édité chez Castor Poche celui-ci à partir de 8 ans.

Pour ma part, j’ai été bien heureuse de trouver en poche une nouvelle aventure de ma copine Enola Holmes, le tome 5, pour être exacte : L’Enigme du passage perdu. Et je n’ai pas résisté à la belle couverture de ce roman de Wharton que je voulais acquérir depuis longtemps : Les New-Yorkaises.

Mais évidemment nous n’avons pas oublié le nouveau stylo plume, tout beau tout neuf :

P.S : Pour information ces stylos plumes sont réellement parfaits pour les enfants et existent en deux versions, pour les droitiers et pour les gauchers.

Article précédent
Poster un commentaire

51 Commentaires

  1. Tu as failli repartir bredouille? Et tu crois vraiment qu’on va gober ça? 😉

    Réponse
  2. Manu m’a parlé des nouvelles couvertures d’Edith Wharton, elle est vraiment très belle…faut que je regarde ça de plus prêt…mon malheur c’est que j’ai déjà tous ses romans !

    Réponse
  3. C’est un petit futé, cet Eliot. En fait, il voulait aller à la libraire !
    J’adore Edith Wharton – et les librairies, bien sûr.

    Réponse
  4. J’adore emmener ma fille à la librairie… Mais elle est encore trop petit pour arriver à y se retrouver, à cerner ses envies réelles… Faut dire que notre librairie est un minuscule capharna¨m : très poétique, mais très bordélique ^^

    Réponse
  5. Pauvre plume! Elle avait une sale mine!

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :