« La Dernière conquête du Major Pettigrew » de Helen Simonson

Durant mes vacances, j’avais donc emmené dans mes valises le Major Pettigrew, que la blogo connaît déjà bien. Ma lecture s’est faite en deux temps. Dans un premier temps, j’ai lu 150 pages en une semaine, puis le reste du roman (soit 340 pages) en trois jours. Ce découpage n’a rien à voir avec la qualité du roman mais est simplement lié à mon temps de lecture disponible. J’ai donc eu l’impression d’être beaucoup plus immergée et intéressée par l’histoire de Pettigrew dans les deux derniers tiers du roman, et cela me confirme une fois de plus que moins on passe de temps sur un roman, plus on l’apprécie.

Le Major Pettigrew vit dans un petit village anglais typique, Edgecombe St Mary, dans le Sussex. A la retraite, veuf, il partage son temps entre la lecture, le thé et ses visites à la boutique du village tenue par Mme Ali, une belle veuve pakistanaise. A l’ouverture du roman, le Major apprend la mort de son frère, Berthie. Cette mort l’accable, mais il peut compter sur l’amitié discrète de Mme Alie. Cette mort entraîne cependant une querelle familiale concernant une paire de fusils que le père du Major avait partagée, avant de mourir, entre ses fils. Pour le Major, le fusil de son frère doit lui revenir, mais la veuve de Berthie n’est pas exactement de cet avis, le testament du défunt ne mentionnant rien de tel. A ce tableau de famille, il convient de rajouter Roger, le fils unique du Major, qui vit à Londres et court les dîners mondains.

Ce petit village du Sussex va donc être le théâtre à la fois d’une histoire familiale, d’une histoire d’amour et de considérations opposant la communauté anglaise et la communauté pakistanaise.

Ce roman a tous les charmes de la littérature anglaise : le thé, la littérature (et notamment l’oeuvre de Kipling), les cottages, la campagne verdoyante, les piques-niques, l’élégance et enfin l’humour so british ! Le Major est un anglais ancienne génération, en conflit avec son fils dont il ne parvient pas à comprendre le mode de vie. Il trouve en Jasmine Alie, une amie et une confidente, mais leur relation n’est pas bien vue autant du point de vue anglais que du point de vue pakistanais.

Helen Simonson tisse ici un roman charmant tout en reprenant les vieilles ficelles romanesques bien connues : un amour, des obstacles, des séparations, des retrouvailles, l’importance de l’honneur, un drame vaincu par le courage et un mariage final. Mais l’auteure ne s’en tient pas là. Bien que reprenant les éléments traditionnels du roman, Helen Simonson les bouscule en prenant pour héros, non un jeune premier, mais un homme de presque 70 ans. Son écriture fine, subtile, pleine de fantaisie et d’humour a le mérite de renouveler le genre et de lui éviter les clichés.

Ce Major a un charme fou, et Jasmine a toute la beauté et la sensualité de l’exotisme. La passion entre ces deux êtres qui semblent redevenus des adolescents, reste toujours dans la pudeur et la beauté des sentiments purs.

Helen Simonson parvient à peindre un milieu, une société, des personnages et des situations dignes des meilleurs romans anglais. L’aspect communautaire et les oppositions entre la culture anglaise et la culture pakistanaise sont également bien rendues sans que l’une soit plus valorisée que l’autre.

Plus qu’un roman de l’été, ce roman est une vraie réussite, et plus la lecture progresse, plus le charme agit.

Un grand merci à Christelle (pour sa patience) et aux éditions Nil.

Roman lu dans le cadre du Challenge Ô Vieillesse ennemie et du Challenge God save the livre.

Poster un commentaire

45 Commentaires

  1. Je le lirai sans doute un jour.
    Pour l’instant, je manque de temps, avec toutes mes lectures obligatoires.

    Réponse
    • Tu es repartie dans tes lectures pour tes classes ?

      Réponse
      • Comité de lecture des Dévoreurs : 6/12 (et peut-être pour rien si les livres lus ne sont pas sélectionnés).
        Prix Océans :4/8 (j’ai reçu les quatre suivants aujourd’hui).
        Prix Confidentielles : 0.5/12.

        Réponse
  2. J’en ai encore entendu parler il y a peu je ne sais plus chez qui et, c’est certain, je le lirai!!!

    Réponse
  3. Je pense que je le lirai

    Réponse
  4. ouh, il a l’air intéressant celui-ci *sourire innocent* ! tu crois qu’il pourrait voir un peu de la Normandie ? *autre sourire innocent*
    Pour info, j’ai offert « les débutantes » à ma frangine pour son anniv’, suivant tes recommandations sur ton billet de lecture…elle l’a fini,adoré, et va me le prêter 😉

    Réponse
    • MDR !!! Oui bon j’ai compris le message ! d’ailleurs ça me fait penser que je ne t’ai pas envoyé « l’incendiaire… » ! Pour « les débutantes » je l’ai prêté à ma mère, elle devait le lire pendant nos vacances pour que je puisse te l’envoyer après, et puis… Je t’envoie ça vendredi, demain je n’aurai pas le temps ! 😀

      Réponse
      • comment tu as deviné ? je ne comprends pas…merci, merci, merci !!! si un livre te tente… tu sais comment me joindre 😉

        Réponse
  5. A ce que je lis les majors anglais t’ont tapé dans l’oeil ! les veinards !

    Réponse
  6. Je l’avais repéré chez Syl et tu en rajoutes une couche… En plus ça m’en ferais un de plus pour le challenge O vieillesse ennemie auquel je suis inscrite comme toi… Mais le problème c’est que mes projets lectures pour le mois est ARCHI-COMPLET (en bref je n’en lirais même pas le quart tellement j’ai visé haut comme d’hab. :0) En clair je le note sur ma LAL et je le lirais, disons dans 1 an (ou deux, ou trois :0) quand il passera en poche….

    Réponse
  7. Il était déjà dans ma LAL! Il est décidément tentant.

    Réponse
  8. Je l’avais repéré en librairie, mais ton avis achève de me convaincre, et je le note sur mon immense lal ^^

    Réponse
  9. ce roman me faisait déjà envie avant de te lire mais maintenant c’est sûr il faut que je le lise ! noté sur ma whish list en tout cas 🙂

    Réponse
  10. Encore une lecture qui a l’air intéressante. Les britanniques sont décidemment des auteurs à lire !

    Réponse
  11. Il est dans ma Pal…j’avais presque oublié ! Merci, ton billet me permets d’y repenser 😉

    Réponse
  12. Il faudra que je me l’achète car tous les retours que j’ai sur ce livre (que j’ai offert également à une amie) sont très positifs.

    Réponse
  13. Laurence (Lolotte)

     /  août 1, 2012

    Très tentant … je note !!

    Réponse
  14. Il est noté mais aurais-je le temps de le lire un jour… Les journées sont trop courtes…

    Réponse
  15. Bien contente qu’il t’ait plu !!! Puis tu as fait le contraire de certaines, tu as préféré la deuxième partie à la première. C’est comme tu le signales certainement dû à l’interruption de la lecture.
    Un livre vraiment agréable et charmant.

    Réponse
  16. Même avis que toi ! J’aimerais bien croiser un major comme celui-là ! 🙂

    Réponse
  17. Quel beau billet ! Il ne me tente pas à la base mais je suis charmée par ton billet !!!

    Réponse
    • Merci Mélo j’espère t’avoir envie de découvrir ce roman !

      Réponse
      • Mon homme qui est allé à la Poste vient de m’appeler pour me dire que Robert Laffont me l’a envoyé. Totale surprise, je ne sais comment ça se fait d’autant qu’avec Robert Laffont je ne recevais que les livres de la collection R mais je suis bien contente 😉
        Je te dirai ce que j’en ai pensé !

        Réponse
  18. metaphorebookaddict

     /  août 5, 2012

    Merci pour ton billet, je ne l’ai pas encore lu (ton billet) car j’ai reçu ce livre pour mon anniversaire durant mes vacances (je viens de rentrer), je l’ai donc lu aussi et je ne veux pas être influencée. A très bientôt donc 🙂

    Réponse
  19. metaphorebookaddict

     /  août 12, 2012

    Je vois que comme moi tu es tombée sous le charme du Major 🙂

    Réponse
  20. corbise

     /  juin 16, 2013

    à lire absolument ..très poétique et très anglais !!

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :