« Penelope Green : L’affaire Bluewaters » de Béatrice Bottet

Après ma lecture du premier tome, Penelope Green : la chanson des enfants perdus, j’avais hâte de retrouver ma copine Penelope dans ce deuxième tome qui nous entraîne à New-York sur les pas de la jeune femme journaliste du journal anglais, le Early Morning News.

Orpheline, Penelope Green, fille d’un célèbre journaliste, reprend le flambeau paternel. Envoyée par son patron pour rendre compte de la condition des femmes dans le monde, Penelope Green embarque à bord d’un transatlantique toujours accompagnée par Cyprien Bonnaventure. Abordée par une femme qui semble désorientée et sous laudanum, la voilà sur une nouvelle enquête avec pour seul indice le nom d’un lieu : Bluewaters. Quel est ce lieu ? Que s’y passe-t-il ? Quel rapport y-t-il entre Helen Pryce, droguée au laudanum et la disparition d’une certaine Bélinda ?

La jeune anglaise découvre la bonne société new-yorkaise qui n’est pas si différente de la bonne société anglaise, si ce n’est qu’on y boit moins de thé. L’ancrage dans New-York se fait essentiellement par quelques noms de lieux bien connus et décrits succinctement dans le contexte historique. Le début sur le transatlantique est par contre beaucoup plus précis, et le lecteur vit réellement cette traversée d’autant mieux rendue que cette pauvre Penelope a le mal de mer.

Concernant l’intrigue, puisque l’héroïne est une journaliste de terrain, celle-ci est bien menée, complexe, très prenante et particulièrement terrifiante. Comme souvent dans ses romans, Béatrice Bottet ne fait pas dans le mièvre et confronte son lecteur à des évènements réalistes et terribles. Jusqu’au bout, j’ai été tenue par le suspens et la volonté de percer le mystère de Bluewaters.

Le style narratif de Béatrice Bottet est toujours aussi efficace, la lecture est rapide, dynamique, et, de tome en tome, les personnages principaux prennent de l’ampleur, on s’attache à cette jeune fille intrépide, rieuse et téméraire. Le couple qu’elle forme avec Cyprien est complémentaire, et le jeune garçon se laisse découvrir davantage, son passé tumultueux surgit grâce à quelques indiscrétions. Étant issus non seulement de deux pays différents (Cyprien est français), mais aussi de deux milieux sociaux différents, les deux jeunes gens mettent en commun leurs connaissances pour résoudre leur enquête. Le lien qui les unit se fait sur le mode de l’amitié, mais on sent que ce lien peut, tôt tard, basculer vers l’amour.

La fin de chaque tome nous donne irrémédiablement envie de sauter sur le prochain qui est prévu pour le 5 septembre 2012 et nous permettra de retrouver Penelope en Chine.

Merci aux Éditions Casterman.

Roman lu dans le cadre du Challenge Victorien, du Challenge Littérature Jeunesse, et du Challenge PAL Express.

PAL Express : -10

Publicités
Poster un commentaire

14 Commentaires

  1. Je suis tentée. Je crois que le premier tome est à la bibli.

    Réponse
  2. Il faut vraiment que je me penche sur cette auteur! 😉

    Réponse
  3. Tu as raison, je pense que ça pourrait beaucoup me plaire 🙂

    Réponse
  4. Si je comprends bien, après Enola tu veux me faire lire Penelope…
    Manu !!! il y a de la lecture commune dans l’affaire !

    Réponse
  5. Le premier tome me tentait déjà. Maintenant le second tome aussi. ><

    Bonne prochaine lecture

    Réponse
  6. Ton billet donne très envie de découvrir cette série. Merci pour ce partage.

    Réponse
  7. J’aime aussi beaucoup cette série, tant mieux si elle a du succès, elle le mérite, vivement le tome 3 !

    Réponse
  8. Encore une série addictive, haaan ! Bon je le renote dans mon nouveau carnet (l’autre est plein) et je vais me pencher dessus sérieusement…

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :