« Un dimanche chez les dinosaures » de Marie-Aude Murail

Papa doit garder ses deux fils, Arthur (3 ans) et Quentin (9 ans) pendant une journée en l’absence de Maman. Il a programmé la journée pour essayer de faire plaisir à tout le monde et surtout la visite d’une exposition de dinosaures que Quentin réclame. Mais la journée ne va pas se passer comme Papa l’avait prévue.

Ce roman de Marie-Claude Murail, qui date 1991, confronte un père de famille à la fois à l’éducation qu’il a reçue de sa mère et celle qu’il tente de donner à ses enfants. Mais les anciennes méthodes de sa mère qui marchaient si bien sur lui quand il était petit ne semblent plus fonctionner sur ses propres enfants. Le père est à donc du mal à asseoir son autorité et se fait vite déborder par Arthur, devient même violent envers son fils aîné. Durant cette journée un peu particulière, Papa va finalement devenir enfin père, et va découvrir ses enfants.

Si Antoine a aimé cette histoire (que nous avons lu à deux voix) ce n’est pas pour les mêmes raisons que moi. Il a surtout ri au langage enfantin d’Arthur, et  notamment durant le passage où le père tente de convaincre le petit garçon de lui faire avaler des croque-monsieur cramés en faisant parler les couverts. La détresse et l’agressivité de Quentin qui ne parvient pas à obtenir ce qu’il veut de son père, l’ont aussi intéressé, mais ce n’est pas, je crois, ce qu’il a le plus retenu.

Pour ma part, j’ai trouve que ce roman est aussi intéressant pour les enfants que pour les parents. Le fait que le père fasse sans cesse référence à l’éducation donnée par sa mère, montre un père un peu perdu face à ses enfants qui, on le devine, sont essentiellement éduqués par la mère. Il montre aussi comment parfois on peut négliger les aînés au profit des plus petits, comment une certaine paresse peut nous faire abandonner nos bonnes résolutions, et entraîner la tristesse des enfants. Mais il révèle aussi la force de l’amour des enfants, leur force de pardon, et les dernières pages sont en cela remarquables. Ce petit Quentin de 9 ans, incollable sur les dinosaures, a bien du mal à exister devant l’omniprésence de son petit frère, et se mure dans une certaine agressivité, dont le père finira enfin à comprendre la signification.

Une fois de plus, Marie-Aude Murail parvient à me surprendre, et révèle une fois de plus son talent dans ce roman destiné aux jeunes lecteurs de primaire.

Roman lu dans le cadre du Challenge animaux du Monde et le Challenge Littérature Jeunesse.

Livre emprunté à la Bibliothèque Municipale.

Advertisements
Poster un commentaire

13 Commentaires

  1. Merci pour ta participation au challenge.
    Je rajoute le lien.

    Répondre
  2. Je me suis promise d’en lire d’autres de cette auteure depuis Oh Boy mais je n’ai pas eu le temps !!! A réparer…. 😉

    Répondre
  3. Marie-Aude Murail est sans conteste mon auteur jeunesse préférée ! Je rajoute ce titre que je ne connaissais pas à ma LAL ! 🙂

    Répondre
  4. Diantre! Un livre sur les dinosaures au travers duquel j’étais passée! Il faut que je répare ça! 🙂

    Répondre
    • Je l’ai trouvé en biblio, je ne le connaissais pas et apparemment il n’est plus dispo en librairie, donc vive les fonds des biblio !!!

      Répondre
  5. Voilà qui m’intéresse! 🙂 J’aime M-A Murail.

    Répondre
  6. Auteur pas encore lue. Je vais le faire avec Oh boy.
    Sur la petite vignette qui apparaît sur FB, j’ai cru que c’était un chat, la queue en l’air qui mangeait ses croquettes. J’ai besoin de lunettes et pas seulement pour la couture !

    Répondre

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :