« Sous haute tension » de Harlan Coben

Myron Bolitar est un agent très soucieux de ses clients. Aussi quand l’ex-joueuse de tennis, Suzze T., enceinte de huit mois, vient lui demander de retrouver le futur père musicien de son enfant, Myron ne peut qu’accepter. Ce qui se présentait comme une demande assez simple à honorer, va entraîner Myron sur un chemin semé d’embuches, sur lequel il croisera son passé, sa famille, quelques junkies, une star de rock et plusieurs ex-mafieux, mais pas si ex que cela.

Pour ma défense, je dois avouer que c’est le premier roman de Harlan Coben que je lis. Je ne connaissais donc pas ce personnage récurrent bien que ce nouveau roman soit le dixième de la série. Se sont posés alors plusieurs petits problèmes dont le principal est cette impression, qui ne m’a pas lâchée, de prendre en cours une série télé dont j’aurai loupé les cinq saisons précédentes. Une impression d’avoir sauté dans un train en route après avoir couru derrière, il faut reprendre son souffle, et cela demande un petit temps d’adaptation.

Le deuxième petit problème fut de m’adapter au style. Bon, il faut avouer que passer d’Edith Wharton à Harlan Coben relève de l’exploit, mais Harlan Coben n’y est sans doute pour rien, c’est comme faire son exposé après avoir entendu celui du meilleur élève de la classe, on part déjà avec un sacré handicap. Car finalement, le style reste assez efficace, si on oublie les blagues un peu vaseuses, et la succession de petites actions qui n’apportent pas grand chose.

Enfin, et je finirai là les remarques mitigées (j’ai bien dit « mitigées »), l’intrigue ne m’a guère passionnée, d’abord parce que Myron lève plusieurs lièvres en même temps, et pendant une bonne partie du roman, je me suis demandé quel était réellement le sujet du roman, ensuite parce que le nœud de l’intrigue n’a pas été un long mystère pour moi puisque je l’avais suspecté à la première allusion. Il faut peut-être que je me reconvertisse.

Mais, je dois avouer que je ne me suis pas ennuyée. Disons que je pensais lire un roman plus prenant, au suspens plus prononcé, et j’ai eu l’impression par moment de lire une chronique familiale plus qu’un roman policier. Si Myron m’avait été plus familier, je pense que j’aurais pris plus de plaisir à suivre ses problèmes familiaux. Reste que certains personnages secondaires sont bien saisis, notamment son acolyte Win, ami milliardaire de Myron, sorte de tête brûlée et de noceur invétéré, qui a souvent ravivé mon intérêt, tout comme Big Cindy qui, malgré une certaine surcharge pondérale n’hésite pas à endosser le costume de Cat Woman. Il y a donc des ingrédients assez sympas, mais pas de quoi non plus entraîner un réel enthousiasme.

Quoiqu’il en soit, cette première lecture pour moi de cet auteur me donne envie d’en savoir un peu sur ce Myron Bolitar, et il n’est pas exclu que je lise les premiers tomes de la série, ne serait-ce que pour mieux comprendre les éventuelles allusions que je n’aurais pas saisies à la lecture de ce roman-ci.

Vous pouvez découvrir la page FB officielle de Harlan Coben, en cliquant sur le lien.

Romans lu dans le cadre du Challenge Thriller et du S.T.A.R 4.

Merci aux Editions Belfond Noir qui ont pris soin stipuler dans leur mail de demande de partenariat la chose suivante : nous souhaiterions que vous rédigiez un post pour promouvoir l’ouvrage et livrer votre critique, en toute liberté. (c’est moi qui souligne).

Publicités
Poster un commentaire

46 Commentaires

  1. Je venais voir ton titre… je vais commencer un Coben et je voulais savoir si c’était le même. Non, ce n’est pas lui !!! Le mien est « Sans un mot ». Bonne soirée George

    Réponse
  2. Alex

     /  octobre 12, 2014

    tu peux me faire un long résumé de ce roman s’il te plait?

    Réponse
    • Non, parce que j’ai autre à faire et qu’en plus cette lecture remonte à deux ans et que je ne m’en souviens pas précisément ! Sinon, tu peux le lire toi-même et te faire un résumé, on n’est jamais mieux servi que par soi-même ! bonne lecture !

      Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :