« Le Collier de la reine et autres nouvelles » de Maurice Leblanc

Ce matin je me suis laissé vivre et ai lu un recueil de nouvelles de Maurice Leblanc mettant, bien sûr, en scène ce cher Arsène Lupin, que je n’avais plus croisé depuis le temps lointain de mon adolescence. Présentées dans un collection à petit prix (Libretti Le Livre de poche, 2€), ces nouvelles sont issues de trois recueils : Arsène Lupin, gentleman cambrioleur ; Les Huit coups de l’horloge et L’Agence Barnett et Cie. Le recueil proposé par Le Livre de poche est donc principalement éditorial, avec, cependant, comme on nous l’explique en préface, une logique qui est la suivante : Un autre fil conducteur du présent recueil est la propension qu’a Lupin à se déguiser, et celle de Maurice Leblanc à jouer sur le trompe-l’oeil. (p.13).

Comme je le disais, Arsène et moi, nous sommes beaucoup fréquentés il y a de nombreuses années, puis le temps, la vie nous a séparés, et j’ai un peu oublié depuis ce qui faisait vraiment le sel de notre relation. Aussi, ce matin, ce fut avec plaisir et aussi étonnement que j’ai refait connaissance avec ce dandy au grand coeur. Je ne vais pas vous résumer les cinq nouvelles de ce recueil (Le Collier de la Reine, La Perle Noire, Au sommet de la tour, La Carafe d’eau et La Lettre d’amour du roi George), ce serait bien dommage, et je préfère vous laisser la curiosité d’y mettre votre petit nez. Non, ce dont je vais vous parler c’est de mon étonnement. Car, oui, Arsène m’a surprise ! Figurez-vous que j’avais gardé de lui, l’image d’un cambrioleur astucieux et que je l’ai retrouvé sous les traits d’un Sherlock Holmes à la française. Arsène, agissant tour à tour sous des identités différentes,  résout ici cinq énigmes policières avec une aisance qui en ferait pâlir à la fois Hercule Poirot et Sherlock Holmes.

Le ton est léger, futile, l’homme est quelque peu ironique et irrévérencieux, et l’on est, incontestablement sous le charme, d’autant que Maurice Leblanc prend soin de nous mettre dans la confidence, nous révélant le fin mot de l’intrigue, presque au nez et à la barbe de la police elle-même : je n’ai, moi, aucun scrupule à déchirer le voile (p.23), nous confie le narrateur de la nouvelle Le Collier de la Reine, tout comme celui de la nouvelle suivante : je ne l’eusse [l’affaire] certes pas racontée si la participation d’Arsène Lupin ne l’éclairait d’un jour tout spécial. Cette participation, il en est peu qui la soupçonnent. Nul ne sait en tout cas l’exact et curieuse vérité. (p.37).

Si certaines intrigues sont plus faciles à résoudre que d’autres, ce n’est pas bien grave, car il y a une réelle veine aventureuse, et un suspens, malgré tout, qui nous fait enchaîner les nouvelles sans lassitude. C’est intelligent, c’est drôle, c’est bien fichu en somme.

Enfin, je fais également rentrer ce recueil dans le Challenge Romans sous Influences, grâce à la première nouvelle de ce recueil, clin d’oeil évident au roman éponyme d’Alexandre Dumas dont Maurice Leblanc était un grand admirateur. En effet, le début de la nouvelle fait référence à l’affaire du collier que Dumas reprend dans son propre roman. Sans le citer, on devine facilement l’influence de l’auteur de romans historiques.

Nouvelles lues dans le cadre du Challenge Maurice Leblanc, un challenge que je vous recommande chaudement, ainsi que dans le cadre du Challenge 2 €.

Poster un commentaire

46 Commentaires

  1. Je suis moi aussi une admiratrice de Lupin depuis très longtemps et cela fait du bien de temps en temps de le retrouver et de se dire que décidément, cet homme a du charme.

    Réponse
  2. Encore un challenge intéressant, par ton intermédiaire je me suis inscrite au challenge Maurice Leblanc. J’apprécie cet auteur et surtout Arsène Lupin, je vais pouvoir me replonger dans certaines aventures de ce personnage.

    Réponse
    • Tu as très bien fait ! J’ai encore plusieurs romans de Leblanc à lire et relire, nous aurons donc l’occasion de nous recroiser autour d’Arsène !

      Réponse
  3. Ahhh Arsèneeeee ! je l’ai découvert en décembre dernier et suis vraiment tombée sous le charme ! (et même un peu amoureuse …). J’aime son intelligence, sa finesse, son humour …
    tu savais que des nouvelles inédites de Maurice Leblanc viennent d’être rééditées ? ainsi qu’une « biographie » d’Arsène Lupin, par un éminent chercheur !
    Un bon Arsène de temps en temps, y’a que ça de vrai ! 🙂

    Réponse
    • Oui j’ai vu sur ton bilan que tu venais de lire « Barnett » !!! belle coïncidence ! j’ai vu effectivement que plusieurs romans de Leblanc étaient actuellement réédités, c’est une bonne nouvelle !

      Réponse
  4. Un univers littéraire que j’adore mais que j’avais quelque peu oublié…Après une critique aussi alléchante je le télécharge illico sur mon kindle!:-)

    Réponse
  5. c’est drole, le premier lupin que j’ai lu, c’était l’agence barnette & cie, où son identité n’est pas révélée… du coup, j’ai pris les choses à l’envers, mais je me suis bien rattrappée ensuite et je crois les avoir tous lu ou presque!

    Réponse
  6. Pour l’instant pas de lecture de Lupin à mon actif, mais je suis de plus en plus adepte de l’univers de Sherlock Holmes (un voyage à Baker Street n’y est pas étranger!!). Je compte d’ailleurs en parler prochainement. Un efois que j’aurais un peu avancer dans cet univers là, je me lancerais peut être dans celui d’Arsène (le challenge de Sharon est-il illimité?)

    Réponse
  7. La Maison de Maurice Leblanc à Etretat est un endroit sympathique à visiter, les enfants s’y régalent

    Réponse
  8. Merci pour ta participation au challenge.
    Il faudrait que je fasse un bilan. C’est vrai, quoi, déjà trois billets (en tout) pour ce challenge, cela se fête.

    Réponse
  9. Comme toi, j’ai fréquenté ce monsieur il y a bien longtemps et puis la vie nous a séparés. Silyre et Lisa nous ne propose la re-lecture pour le prochain blogo club mais je ne suis pas trop décidée à renouer.

    Réponse
  10. « Et la honte s’abattit sur Lili qui jamais ne lut aucune aventure d’Arsène Lupin. Ainsi foudroyée, elle se terra pour des siècles dans le creux immense de son inculture. »
    Bon, va falloir faire quelque chose !!! Il en traîne chez mes parents, je ramène à mon prochain voyage !

    Réponse
  11. De Maurice Leblanc il faut aussi redécouvrir d’autres oeuvres comme Le Formidable évènement ou Les Trois Yeux. Comme Arthur Conan Doyle, il a été un peu écrasé par le cher Arsène (dont je possède l’intégralité des aventures, y compris les écrits apocryphes d’autres auteurs).
    Mentionnons enfin le beau volume que l’éditeur Les Moutons électriques a consacré au gentleman cambrioleur!

    Réponse
  12. J’en ai lu aussi il y a des années. Il faudra que je pense à ce challenge Maurice Leblanc car il est illimité.

    Réponse
    • Oui ce challenge est très bien pour nous replonger dans nos lectures passées, mais aussi découvrir d’autres romans de Maurice Leblanc qui sont réédités ces derniers temps :

      Réponse
  13. Pareil, je les ai tous lus quand j’étais ado. Quel homme !

    Réponse
  14. Comme dit sur facebook, j’ai longtemps été amoureuse d’Arsène Lupin, que j’ai d’ailleurs d’abord découvert par les adaptations à l’écran, même si mon grand malheur était alors qu’il ne s’intéresse qu’aux jeunes femmes blondes (non mais quel goujat, vraiment !). Aujourd’hui, c’est un personnage que j’aime toujours beaucoup. Je suis totalement conquise par son intelligence, son élégance et son cabotinage. Il me divertit et est le symbole d’une époque que j’aime beaucoup.

    Réponse
  15. Encore un univers à découvrir. Merci !

    Réponse
  16. Je n’en ai jamais lu, honte sur moi ! Mais je vais bientôt réparer ça.

    Réponse
    • J’ai beaucoup plus lu d’Arsène Lupin que de Sherlock quand j’étais jeune ! mais bien des années plus tard, Arsène est toujours aussi charmant !

      Réponse
  17. Moi aussi j’ai lu toutes ses aventures il y a déjà quelques années, et je suis aussi sous le charme. J’aimais également aussi beaucoup la version télévisée. J’étais fan de Georges Descrières dans ma jeunesse!

    Réponse
  18. Honte sur moi aussi…qui n’en aie qu’un lointain souvenir télévisuel ! Oups ! Tu donnes diablement envie mais je n’ai pas de creux dans mon programme pour l’instant alors je retiens ! 😉

    Réponse
  19. Jamais lu les aventures de Lupin, mais avec ce challenge, que je n’ai pas encore commencé, je vais le découvrir…

    Réponse
  20. Je crois que j’ai encore « L’aiguilel creuse » à la maison… Faudrait que je m’y plonge car j’étais restée sur ma faim avec le recueil « Arsène lupin, gentleman cambrioleur » car je ne suis pas une grande adeptes des nouvelles…

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :