« Mariage à la mode » de Katherine Mansfield

Je ne connaissais Katherine Mansfield que de nom, et aussi parce que je l’avais croisée dans le journal de Virginia Woolf qui, avec son mari, avait édité quelques unes de ses oeuvres. Un soir en montant mon escalier pour aller me coucher, j’ai pris au vol ce Folio 2€. Deux courtes nouvelles : La Baie et Mariage à la mode, qui se lisent très vite et … s’oublient aussi vite ! C’est épouvantable, mais je dois reconnaître que je ne me souviens plus du tout de la première nouvelle, j’ai bien pris quelques notes mais, voilà qu’une semaine est passée et qu’il ne m’en reste que de vagues images, et quasi aucune de la toute première nouvelle. Cet oubli est sans doute le signe, que, malheureusement, cette nouvelle n’est guère marquante.

La seconde est plus présente à mon esprit donc je parlerai surtout de cette nouvelle-ci. Un homme rentre de Londres en train, comme chaque week-end, pour rejoindre sa femme et ses enfants. Depuis quelques temps, sa femme fréquente des amis très à la mode, quelques originaux qui influencent Isabel, et l’éloignent de son mari. Invités chaque week-end dans leur maison au bord de la mer, ils accaparent Isabel qui délaisse alors William. William sent que les choses changent, et, en repartant, à la fin du week-end, vers Londres et son travail, il dépose une lettre d’amour à sa femme.

katherine Mansfield décrit bien l’éloignement des époux, les chemins divergents qu’ils sont en train de prendre. Isabel, délaissée la semaine par son mari, trouve, chez ses nouveaux amis, une attraction qui rompt l’ennui. William, loin de sa famille pendant la semaine, l’entre-aperçant seulement le week-end, est en décalage, et de plus en plus étranger chez lui. Il ne reconnait plus sa femme, et celle qu’elle était lui manque. La lettre est une façon de la retrouver, mais, vous verrez, en lisant la nouvelle, que ce ne sera pas si simple. En peu de pages, Mansfield parle du couple, de la distance, mais aussi de l’amour, et rien que pour cela, cette nouvelle est à lire.

Nouvelles lues dans le cadre du Challenge 2€, et du Challenge God save the livre.

Publicités
Poster un commentaire

31 Commentaires

  1. J’adore le « Un soir en montant mon escalier pour aller me coucher » !! C’est tellement emblématique de ton chez-toi, c’est génial !!!
    Et le choix de la lecture est… intéressant ! 🙂
    Katherine Mansfield m’a déçue avec un de ses recueils de nouvelles : le style est là, mais il y a une langueur latente qui me déplaît. Ça manque de nerf, parfois.

    Réponse
  2. Je n’ai jamais lu un seul de ses livres.
    Par contre, je rejoins ton avis : oublier une nouvelle rapidement, c’est mauvais signe. J’ai le même soucis avec le recueil de nouvelles d’Agatha Christie que je viens de lire.

    Réponse
  3. Vous avez fort bien décrit le style de cette auteur Néo zélandaise, connue pour ses nouvelles, observatrice avisée de son époque … personnellement nous préférons l’œuvre de sa cousine Elizabeth Von Arnim !

    Réponse
  4. Je ne sais pas si c’est inconscient, mais vu le titre … 🙂

    Réponse
  5. Une lecture fort à propos vu les circonstances ^^ La seconde nouvelle m’intrigue beaucoup et comme cela fait un petit temps que je n’ai pas fait honneur à mon challenge, je le note 😉

    Réponse
    • oui c’est vrai concernant les circonstances 😉 !
      Ce folio traînait depuis longtemps dans ma PAL ! j’ai encore plusieurs Folio2€ qui attendent de rejoindre ton challenge.

      Réponse
  6. ah inconscient quand tu nous tiens 😉 !
    trève de plaisanterie, cet auteur ne me dis rien…je ne connaissais pas…

    Réponse
  7. J’ai aussi une nouvelle de cette romancière, mais en version bilingue, achetée dans une de mes grandes envies de me remettre à l’anglais LOL

    Réponse
  8. Je ne sais même plus si j’ai déjà lu quelque chose de cette auteure … je connais de nom, ça c’est sûr mais sinon ? Ce genre de petit livre est bien pratique pour tenter l’aventure et la découvrir (et peut-être alors que je me rappellerai si oui ou non je l’ai déjà lue !)

    Réponse
  9. Hérisson va se marier ?
    Jamais entendu, mais je ne manquerai pas de le prendre.

    Réponse
  10. Bénédicte

     /  mars 3, 2012

    Moi j’aime bien Katherine Mansfield. J’aurais du mal a lire un roman du meme style (a cause du manque d’intrigue), mais je trouve qu’en nouvelles ca passe bien, meme si c’est vrai que ca me laisse en mémoire plus une impression que des détails ou une histoire que je pourrais répéter. Elle a écrit plusieurs nouvelles avec les personnages de La Baie (par exemple Prélude, La maison de poupées), ca vaut peut etre le coup de lui donner une deuxieme chance!

    Réponse
    • C’est vrai que le style est très lent, mais on sent bien une certaine ambiance, et l’analyse psy des personnages m’a beaucoup intéressée. Merci pour tes précisions.

      Réponse
  11. Oh là là George, il faut persévérer! Mansfield est un auteur génial. Il faut lire son recueil  » la garden Party ». Et puis se méfier des traductions qui sont parfois mauvaises. J’ai dû racheter le livre pour cette raison 🙂

    Réponse
    • je ne dis pas que je n’ai pas aimé, donc il est possible que je retente le coup! les nouvelles que j’ai lues appartiennent au recueil « la garden party ».

      Réponse
  12. Ca donne envie de découvrir ce livre… au moins pour la seconde nouvelle !

    Réponse
  13. Je n’ai jamais rien lu de cette auteur, mais voilà que tu me donnes envie. C’est un beau et difficile thème que celui de l’éloignement de deux êtres qui se sont aimés.

    Réponse
    • tu sais quoi ? tu devrais relancer ton challenge Femmes de lettres mais cette fois avec des auteurs étrangères 😉 !!!
      Concernant le sujet, c’est ce qui m’a décidé à l’acheter !

      Réponse
  14. j’ai aussi croiser plusieurs fois ce nom sans m’arrêter encore. Ton billet me donne envie de le faire!

    Réponse
  15. Qui se marie 😉 ? Non plus sérieusement je lirai peut-être ce recueil, vu la prix, pour une fois je ne vais pas me ruiner!

    Réponse
  16. Depuis le temps que j’entends parler de Katherine Mansfield, il serait temps que je me lance ! Sans doute avec ce livre, donc, puisque le sujet de Mariage à la mode me plait bien… par contre, pour La baie, un oubli si rapide n’est pas bon signe… enfin, peut-être qu’elle me marquera davantage, sait-on jamais…

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :