« Le Grimoire Maléfique » Béatrice Bottet

Ce roman pour la jeunesse m’avait été envoyé par les éditions Casterman au moment de sa sortie en Mars de cette année, autant vous dire qu’il trépignait depuis de longs mois dans ma PAL, vexé, sans doute, que je lui accorde si peu d’intérêt ! Et pourtant, c’était faux, il revenait sans cesse sur le dessus de la pile, mais d’autres livres avaient toujours tendance à le faire passer après ! Et puis, voilà, je l’ai inscrit dans mon planning du mois de septembre, et j’ai bien fait, car c’est réellement une belle découverte et pour plusieurs raisons !

La première est l’objet livre en lui-même, car le livre que vous tenez entre vos mains et la réplique parfaite de celui que tous les personnages recherchent dans le roman. Sa tranche jaune sent le souffre diabolique, la pierre sur la couverture noire semble nous observer comme un oeil de cyclope, et il est bien difficile de le reposer une fois qu’on a commencé à lire les premières pages.

Ce roman est le pendant diabolique du Grimoire au Rubis, une série de plusieurs tomes écrite par Béatrice Bottet, et dont plusieurs tomes sont sortis en poche. Gardé par les moines de l’abbaye au nom symbolique de Gardefoy, le grimoire va être repris par un sorcier, Héribaud Herbert. Trois moines chevaliers se mettent alors à sa recherche avec pour seule piste un nom : Lorimont, et une aide précieuse, celle de Audouin, frère d’un des moines, qui semble avoir la faculté de retrouver des objets ensorcelés. Parallèlement, sur le fief de Lorimont, trois jeunes filles nobles, mais orphelines,tentent d’échapper à la prise de position de Philibert des Losses, homme violent. Après avoir tenté un sortilège pour se débarrasser de cet homme menaçant, elles vont subir le pire des châtiments. Va alors commencer une quête du grimoire, et moultes péripéties !

La deuxième raison qui m’a fait apprécier ce roman, tient justement au récit en lui-même ! Loin d’être facile, et mièvre, on suit les aventures de d’Audouin, et de l’une des trois sœurs, Jeanne, avec intérêt voire passion ! Béatrice Bottet nous plonge dans le Moyen-Âge, nous fait voyager dans le temps sans nous abreuver de références, mais naturellement et savamment, reconstituant une époque violente, belliqueuse, où les femmes étaient si peu considérées. Son texte est parsemé de termes moyenâgeux qui ancrent encore plus le roman dans cette époque obscure. Elle nous parle des moines-chevaliers, des chevaliers adoubés, des sorcières brûlées, des mariages organisés, des coutumes, de la place de la femme, des horreurs perpétrées par des lances de mercenaires sans pitié… et tout cela se fond dans l’intrigue sans effort !

La troisième raison tient, bien entendu au fait que l’intrigue repose sur la quête d’un livre, un livre écrit par le Diable lui-même, un livre têtu, vrombissant, puant le souffre, impossible à détruire, et porteur de toutes les malédictions, un livre qui hante celui auquel il s’attache ! Jeanne le recevra en cadeau (à vous de découvrir comment en lisant le roman), et entre la jeune fille et le livre, un étrange lien se nouera et entraînera des situations souvent drôles. De plus, comme je le disais plus haut, le fait que le roman que nous lisons soit une réplique de celui de l’histoire, rajoute une mise en abyme assez délicieuse, et sans doute d’autant plus quand on est jeune lecteur !

Car oui ce roman est pour la jeunesse, ou la prime adolescence dirais-je ! il semble être recommandé à partir de 12 ans, ce que je trouve en effet parfait ! Il n’est pas toujours facile pour une lectrice avertie (pour ne pas dire confirmée), et de plus adulte, de se plonger dans un roman pour jeune ado. Je crains souvent une écriture trop facile, une histoire frôlant la bluette, or rien de tout cela ici, et Béatrice Bottet n’est pas complaisante avec son lecteur : richesse du vocabulaire, intrigue bien ficelée, scènes parfois sombres qui révèlent la violence humaine, découverte d’une période de l’histoire qui dépasse la légende et les idées reçues ! Mais aussi un style qui tient le tout, et qui fait que l’on savoure encore plus ce roman ! Et puis surtout deux personnages principaux merveilleux et qui permettront autant aux garçons qu’aux filles une identification, soit à Audouin, soit à Jeanne. Chacun a une sensibilité, mais aussi une force qui les rend vivants et attachants.

Donc vous l’aurez compris, ce roman fut une très belle découverte, et je dois vous avouer que je me suis réveillée à 5h30 ce matin avec une envie irrésistible de connaître la fin de l’aventure ! mon exemplaire est-il aussi possédé par le Démon… de la lecture ???

Merci aux Editions Casterman.

Ce roman a été lu dans le cadre de : Challenge Moyen-Âge ; Challenge Le nez dans les livres, Challenge Littérature Jeunesse.

Défi Mia : 1/12

Publicités
Poster un commentaire

24 Commentaires

  1. Voilà un livre qui me fait de l’oeil depuis que je lis des chroniques dessus. La tienne vient de renforcer mon envie.
    J’aime beaucoup la manière dont tu as inclu les challenges dans ton article.

    Réponse
    • les Livres de George

       /  octobre 4, 2011

      C’est vraiment un roman très sympa, et très intéressant aussi !
      Pour la présentation, je te remercie, c’est tout nouveau !

      Réponse
    • salmona

       /  mai 29, 2012

      Bonjour, j’ai 13 ans et je suis une « fan » de Béatrice Bottet car j’ai lu pas mal de ses livres et tous m’ont plu ! Je vous remercie également de nous faire partager toute ces croyances et ces légendes; j’adore !

      Réponse
      • salmona

         /  mai 29, 2012

        J’ai particulièrement aimée votre livre  » Encyclopédie du merveilleux et de l’étrange » tome 1

        Réponse
  2. Il faut en effet qu’il y est un démon de la lecture quelque part chez toi pour te réveiller à 5h30 du matin avec l’envie de lire ton livre-grimoire !…moi de mon côté j’aurais plus tendance à refermer les yeux et…retomber dans les bras de Morphée…sympa sinon cette idée de transformer le livre en objet de l’histoire…c’est l’avantage des roans jeunesse…pourquoi ne peut-on pas faire de même avec des romans adultes…?

    Réponse
    • les Livres de George

       /  octobre 4, 2011

      j’ai bien tenté de me rendormir, mais Eliot a fait un cauchemar au même moment, j’ai dû me lever, et une fois levée, je me suis dit que j’aurais plus de temps pour finir mon livre 😉 ! c’est vrai que les éditeurs sont assez inventifs avec les livres pour la jeunesse !

      Réponse
  3. Ce livre a l’air vraiment bien ! C’est vrai qu’il est maléfique comme tu le disais en commentaire chez moi hier ! 🙂 C’est même écrit sur la couverture ! 😀

    Réponse
    • les Livres de George

       /  octobre 4, 2011

      oui sur le caractère maléfique de ce livre on ne peut pas se tromper 😉 !

      Réponse
  4. Ce roman m’a l’air effroyable autant que palpitant!… Surtout pour t’avoir fait te lever à 5h30 avec la furieuse envie de le lire! 😉 Je le note volontiers… Et peut-être même qu’il fera de l’œil à mon ado…

    Réponse
    • les Livres de George

       /  octobre 4, 2011

      je pense qu’il saura te plaire toi qui dévore la série sur les chevaliers d’émeraude, et ce serait sympa de le lire avec ton fils 😉 !

      Réponse
  5. J’ai déjà noté les deux livres. J’aime cette auteure.

    Réponse
    • les Livres de George

       /  octobre 4, 2011

      je ne connaissais pas cette auteure, j’ai hâte maintenant de lire le nouveau que j’ai reçu dernièrement !

      Réponse
  6. Et hop, 4 challenges honorés ^^ Trop forte George !

    Réponse
  7. Je ne connais pas du tout et sans ta chronique je dois dire que ce n’est pas le genre de livre que j’achèterais …spontanément ! Mais s’il est envoûté, alors je le note ! <Pour plus tard quand même… 😉

    Réponse
  8. Moi aussi, je me rappelle l’avoir fini dans la voiture, au retour de vacances. 😉

    Réponse
    • les Livres de George

       /  octobre 5, 2011

      hier matin j’avais l’impression que le livre bourdonnait comme dans le roman 🙂 !!!

      Réponse
  9. Se réveiller à 5h30 pour finir le livre ? C’est plutôt bon signe ! mdr ! Et j’aime bien les romans qui tournent autour des livres, qu’ils s’adressent à des jeunes ados ou à des adultes donc je note !

    Réponse
    • les Livres de George

       /  octobre 5, 2011

      moi aussi j’adore ça (d’où mes deux challenges sur le sujets 😉 ), et celui-ci est bien ficelé !

      Réponse
  10. Je ne suis pas attirée par ce genre de littérature mais là, tu me scotches : 5h30 debout pour avoir la fin ?!!! ça fait longtemps que ça ne m’est pas arrivé ! Noté, bien sûr (et comme Giny, bravo pour l’inclusion de tes logos dans l’article, je te pique l’idée c’est toujours tellement compliqué de les placer à la fin !) Bonne journée et merci pour la découverte.

    Réponse
    • les Livres de George

       /  octobre 5, 2011

      j’avais trop envie de savoir comment ça allait finir 😉 !!! pour les logos des challenges, contente que ça te plaise : ça ne me plaisait plus les logos alignés en fin de billet, et ça m’amusait de les insérer par rapport à ce que je traitais dans mon billet ! si l’idée te plaît, pique, pas de soucis 🙂 !

      Réponse
  11. Littérature jeunesse = plus possible pour moi. Indigestion. J’attends la commande de mon collège et j’en aurai six à lire en un minimum de temps, tout en préparant des questionnaires pour mes vaillants élèves.

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :