« Séquestrée » de Chevy Stevens

Ce blog a besoin de frissons, c’est pourquoi je commence à me lancer dans les thrillers et autres polars, notamment sur les conseils de Miss Alfie et sous l’égide de Cynthia et son Challenge Thriller. Il faut dire que je suis une âme sensible, et que donc je devrais m’abstenir. Pour que j’ouvre un thriller ou un polar, j’ai besoin, au préalable, de savoir que le dit roman ne sera pas trop sanguinolent, et n’appuie pas trop sur la description des cadavres mutilés, j’y vais donc avec réserve et angoisse ! Avant de commencer Séquestrée je suis allé voir les copines pour m’assurer que je n’allais pas enchaîner les nuits blanches à sursauter au moindre craquement de ma maison. Une fois, plus ou moins rassérénée, j’ai ouvert ce thriller et j’ai été embarquée par cette histoire qui relève plus du thriller psychologique.

Annie O’Sullivan est agent immobilier sur l’île de Vancouver, alors qu’elle finit sa journée porte ouverte, un homme se présente. Après quelques hésitations, Annie lui fait visiter la maison, au moment de lui montrer le jardin, elle sent une arme pointée dans ses reins, et se retrouve balancée dans une camionnette. Elle vient d’être enlevée par un fou, le Monstre comme elle le surnomme. Séquestrée dans une cabane en rondins, elle va vivre une année de terreur.

L’originalité de ce roman repose essentiellement sur la narration. En effet le roman est divisé en une vingtaine de chapitres qui, chacun, correspond, à une séance avec sa psy. La narratrice est donc la séquestrée libérée, et cherchant à soigner ses angoisses. Se mêlent alors à son récit, des éléments du présent, et l’histoire de sa séquestration. La psy n’a pas la parole, seule la voix d’Annie résonne entre ses pages. Deux parties se distinguent : la première est essentiellement centrée sur le récit de sa séquestration, les violences, les humiliations, sa vie faite de peur et d’angoisse en compagnie du Monstre ; la seconde, ancrée dans le présent de l’après libération, s’oriente vers la résolution de l’énigme, qui se cache derrière cette séquestration et pourquoi ?

J’ai lu ce roman en trois jours, ce qui, a priori, est un bon signe. En effet, comme je le disais au début de ce billet, je me suis laissé embarquer dans cette descente en enfer, et j’ai trouvé intéressant le choix de la narration. J’avais envie d’en savoir plus, d’entendre la voix d’Annie, de voir progresser l’enquête. Toutefois je serais moins enthousiaste  que mes amies Liliba et Mango, d’abord parce que j’ai deviné assez rapidement qui se cachait derrière cet enlèvement, et derrière un autre évènement qui survient dans la deuxième partie. Il m’a semblé que tout cela était un peu cousu de fil blanc, même si certains rebondissements ont su faire leur effet, et m’ont donc surprise.

L’autre problème tient au style que j’ai trouvé simpliste, parfois maladroit comme cette phrase étrange : Emma m’a caressé la joue avec sa fourrure en me léchant la figure (p.261) (Emma est la chienne d’Annie). Ce n’est bien sûr qu’une phrase dans le corps du texte, mais cela révèle un peu les quelques problèmes stylistiques qui parfois ont stoppé ma lecture.

D’un point de vue psychologique, l’analyse est plutôt fine, et les angoisses, les peurs et les interrogations d’Annie sont bien perçues, on est en empathie avec cette jeune femme de 32 ans dont la vie a basculé dans l’enfer, et qui, bien que choquée par sa séquestration, montre une énergie de survie. J’ai aussi trouvé le personnage de Gary, le policier chargé de l’enquête, attachant.

Il m’a donc manqué un suspens dans la résolution dans l’enquête, j’aurais aimé être davantage surprise, mais ce thriller reste une lecture sympathique, car il répond assez bien au genre, surtout dans la première partie dans laquelle on s’interroge vraiment sur la façon dont Annie va se tirer des griffes du Monstre, mais aussi dans la seconde partie où l’on sent l’étau se resserrer autour d’Annie.

Merci à Valérie T. pour m’avoir permis de découvrir ce roman, et aux éditions de L’Archipel pour leur confiance.

Défi Mia : 9/8 aïe !

Challenge 1% Rentrée Littéraire 2011 : 3/7

Publicités
Poster un commentaire

34 Commentaires

  1. bon, tu as tout de même réussi à dormir, c’est bien !!! J’avais aussi deviné un peu sur qui porterait les soupçons, mais ça ne m’a pas dérangée, parce que je me disais « non, pas ça, c’est trop dingue » et en fait je voulais connaître le pourquoi du comment… Et c’est vrai que dans ce genre de romans, le style n’est pas ce qu’on remarque en premier… ou alors il faut lire certains auteurs bien particuliers…

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 29, 2011

      Oui ! même pas sursautée, rien ! Je m’en doutais en fait assez tôt dans le roman et plus j’avançais plus ça se précisait, mais par contre comme toi je voulais savoir la raison profonde. J’avais noté dans ton billet tes remarques sur certains dialogues 😉 !

      Réponse
  2. Je ne lis jamais de thriller. Ce genre ne me tente pas du tout même si certains romans doivent être très bien. Mais comme toi je n’aime pas quand les descriptions vont trop loin et d’une manière générale ça me rend complétement parano tout ces trucs sur les désaxés (fillm, séries, livres), donc j’évite ça, et je reste au pays des romans aux beaux sentiments. Et puis surtout je devine TOUJOURS le tueur :/ C’est blasant
    Ton billet aurait pu me convaincre, mais si les fins détectives trouvent le « méchant  » rapidement…ça sera sans moi !

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 29, 2011

      Tu devrais entrer à la crime 😉 ! Je n’en lis pas beaucoup mais j’aime bien les romans de Michael Connelly, tu pourrais essayer ceux avec l’inspecteur Bosch !

      Réponse
  3. Bon , moi je suis encore sous le charme de ma lecture. Il faut croire que j’ai gardé une âme très naïve car je n’avais pas du tout deviné l’esprit maléfique qui rôdait derrière cet enlèvement( sauf dans les toutes dernières pages, bien sûr). J’ai cru à cette histoire, et c’est à peu près tout ce que je demande à un thriller. Quant au style, comme c’est une traduction, je n’y ai même pas fait attention! C’est te dire si j’ai été la lectrice idéale pour les marchands de thrillers!

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 29, 2011

      Je me suis dit aussi que la traduction devait pêcher un peu !
      Je suis peut-être trop soupçonneuse 😉 ! quoiqu’il en soit j’ai quand même apprécié cette lecture, et j’avais plaisir à m’y replonger !

      Réponse
  4. Si le style manque, je remarque quand même que la mise en situation par les séances de psy sont excellentes, j’aime beaucoup cette idée quand même…difficile pour moi également de passer par la case thriller-polar-policier…(quelque’un peut me donner une définition pour chacun de ces termes et ce qui les distinguent, j’avoue être un peu à côté de la plaque de ce côté là).
    Tu veux du suspense? Je pourrais t’en conseiller un qui m’a scotché, bluffé…c’est Ne le dis à personne d’Harlan Coben, certes cet auteur est très visible et très récurrent, mais c’est un des meilleurs romans que j’ai pu lire dans ce genre…

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 29, 2011

      En fait j’aurais pu être un peu plus critique, car le ton de la confession à la psy s’efface assez rapidement après chaque première page du chapitre, et l’aspect parlé du style disparaît totalement, donc, histoire de faire ma ch…, ce n’est pas non plus totalement abouti !
      Pour la def. entre les différents genres, vas sur la page du challenge de Cynthia, il me semble bien qu’elle y donne une définition !
      Pour le Harlan Coben, malheureusement j’ai vu le film de Canet, l’adaptation du roman, donc du coup je sais comment ça finit 😦 !

      Réponse
  5. Lecture pour bientôt ! Il s’agit du thriller que l’on voit partout !

    Réponse
  6. Un choix de narration assez intéressant, il me semble… Dans le genre thriller qui fait plus frissonner que peur, j’ai lu « Loeil de Caine » de Patrick Bauwen. Un très bon roman de situation où l’on ne découivre le nœud de l’intrigue que dans les toutes dernières pages… Et encore, parce que l’auteur veut bien nous en donner quelques clés… Parce que sinon, moi j’étais complètement à côté de la plaque niveau coupables… Je suis comme toi, je n’aime pas quand c’est trop gore dans les thrillers… J’apprécie nettement mieux quand cela se passe plus sur le plan psychologique…

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 29, 2011

      J’ai en effet aperçu souvent ce roman sur les blogs et en librairie, je le note si tu es comme moi 😉

      Réponse
  7. Il me tente beaucoup. Par contre tu fais bien de nous prévenir au sujet du style. Et c’est souvent ce genre de chose dans les thrillers, je trouve. (sauf Le Poète de Connelly, que j’ai trouvé vraiment très bien écrit !)

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 29, 2011

      Ah oui mais Connelly c’est un maître !!! j’adore ses romans notamment ceux avec Bosch, c’est pour cela que je n’ai pas encore lu « Le Poète », on a la collec à la maison, c’est mon homme qui me l’a fait découvrir !

      Réponse
  8. Oh ben tu as été rapide, en effet ! J’ai hâte de le lire pour m’en faire mon propre avis ! Je ne suis pas habituée à ce genre, donc on verra bien !

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 29, 2011

      C’est un thriller soft (je trouve) et qui se lit bien, on est prise par l’histoire !

      Réponse
  9. J ‘aime beaucoup ce genre de livre, je vais le lire, ta narration de l’intrigue m’a mis l’eau à la bouche,

    Réponse
  10. J’aime bien alterner romans et polars mais il faut que ce soit bien écrit (ou bien traduit), ce n’est pas toujours le cas !

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 29, 2011

      C’est un peu le problème que j’ai, étant donné que je suis un peu ch… avec le style, mais parfois l’intrigue le fait un peu oublié et ça a quand même était le cas pour celui-là !

      Réponse
  11. Fini aujourd’hui et je dois dire que je l’ai bien aimé ce thriller ! Comme Mango, je n’ai pas vraiment fait attention au style. Par contre pour ce qui est de l’effet « page turner », il m’a fait le même effet que « Robe de marié », impossible de décrocher !

    PS à la rien à voir : j’ai trouvé aujourd’hui un thriller de Lauren Kelly (aka Joyce Carol Oates), est-ce que tu acceptes les pseudos de Oates dans le cadre de ton challenge ?

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 30, 2011

      J’ai lu ton billet en effet, je serai donc la seule ch… à avoir trouvé des choses à redire, bah j’ai l’habitude 😉 !
      Pour ta question sur Oates, OUI !!! les romans écrits sous l’un de ses pseudos entrent bien sûr dans le challenge !

      Réponse
  12. comme je l’ai déjà écrit, plus je lis de billets, plus je veux le lire (pas trouvé à la librairie tout-à-l’heure), même si tu es moins enthousiaste que d’autres !

    Réponse
  13. Il me tente bien malgré tes quelques (petits) bémols 🙂 Par contre, du coup, je me demande s’il ne vaut mieux pas que je le tente en anglais pour ainsi éviter les problèmes de phrases maladroites !

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 30, 2011

      Bonne idée de le lire en anglais si tu le trouves, tu pourras nous éclairer sur le style et sur les éventuels problèmes de traduction, notamment sur la phrase que j’ai relevée et qui me paraît un peu étrange ! bonne lecture 🙂

      Réponse
  14. Je découvre plein de billets ce matin chez toi !
    Bon commençons par celui-ci…
    Je ne connais pas ce livre. C’est vraiment ton premier ? Il faudra que tu progresses dans la hiérarchie de l’horreur dans le style de Grangé ou Thilliez ou… j’ai hâte de lire ces billets futurs !
    Je vais lire les avis de Cynthia et Liliba.

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 30, 2011

      Deux billets hier et deux ce matin 😉 !
      Sur ce blog ils ne sont pas très nombreux, peut-être 3 pas plus et peut-être moins même 😦 ! J’ai un homme qui ne lit que cela pourtant et qui me parle de ses lectures ! Grangé ne me tente pas beaucoup mais Thilliez peut-être pour avoir vu ses livres à la Griffe !

      Réponse
  15. Je disais à Cynthia que je me méfiais de ces thrillers que tout le monde encense. J’avais trouvé Robe de marié, cousu de fil blanc et hyper prévisible. Tu confirmes ce que je craignais.

    Réponse
  16. Merci pour le prêt de ce livre. Mon billet sera publié le 8 juin. Pourrai-tu me dire à qui l’envoyer ?
    A bientôt sur les blogs.

    Réponse
    • Tu étais la dernière, le voyage de ce livre s’arrête ! tu peux me le renvoyer, je t’envoie mon adresse pas mail ! j’espère qu’il t’a plu.

      Réponse
  17. Je viens tout juste de le finir et je l’ai dévoré! je suis en train de préparer une chronique sur mon blog 🙂

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :