« Pages Volantes » Frédérique Bué (Un Jeudi, Un Livre #1)

J’en sors à peine, et j’en suis encore émerveillée, ravie (dans les deux sens du terme), le sourire aux lèvres. Quel plaisir, mon Dieu ! Il faut absolument parler de ce roman, le lire, le conseiller, c’est un objet à part, réjouissant au possible qui m’a fait vivre deux heures merveilleuses. Alors je pourrais m’arrêter là mais ce serait bien dommage car il y a foule à dire sur ce « petit » roman.

Tout d’abord le sujet en lui-même : ce roman raconte la vie mouvementée d’un livre, ce livre que vous allez tenir entre vos mains. Le narrateur c’est lui, le Livre, vouant à l’auteur, l’Autre, un certain mépris, critiquant son narcissisme et son manque de reconnaissance, cherchant les mains douces qui sauront le prendre, l’ouvrir, le caresser.

Faire parler un livre, quelle bonne idée! Et nous lecteurs et lectrices, n’avons-nous pas aussi pensé parfois à la vie de nos livres chez nous ? Sont-ils heureux ? les avons-nous placés dans le bon voisinage ? Frédérique Bué nous offre ici l’histoire de l’un d’eux, avec humour, avec une goût fabuleux pour les mots, avec réflexions et intelligence. Les personnages qui croisent le chemin du Livre, sont de douces figures, par toujours des lecteurs très accomplis, mais que j’ai aimé rencontrer, notamment ces enfants aux prénoms si bien choisis : Lili, Lulu ou Kilitou. Le libraire est Dieu le père, la bibliothécaire est revêche, la Lectrice laisse dans son sillage de douces fragrances… Impossible après la lecture de ce roman, de voir nos livres comme avant! Ils sont vivants, qu’on se le dise.

Constitué de courts chapitres, mêlant récit et métatextualité, ce roman est un bonheur de lecture pour amoureux des livres. Certaines phrases sont comme des gourmandises qu’on laisse fondre sur sa langue pour en savourer le goût jusqu’au bout. Nos habitudes de lecteur s’y retrouvent : petits signes au crayon à papier dans la marge blanche, marque-page divers et variés, mais nos vilaines habitudes aussi comme curer nos ongles de leur saleté sur le bord de la page, ou éclater la tranche d’un geste nerveux. Si la première partie fait évoluer le Livre dans un univers de lecture, où le Livre est avant fait pour être lu, dans une deuxième partie, l’objet livre se révèle davantage et existe pour lui-même en dehors du texte. Frédérique Bué s’autorise des plongées poétiques, des clins d’œil aux classiques (rien qu’à la lecture de la première phrase du roman, j’étais conquise!), une vision nouvelle et assez juste du libraire et du bouquiniste. Le Livre change de main, échoue dans des lieux incertains, se voit attribuer des usages pour le moins étonnants, et tout cela, finalement, rend bien compte des mille et une vies d’un livre.

Les deux derniers chapitres nous font chérir notre exemplaire, et je peux vous dire que je ne le vois pas du tout du même œil depuis que je l’ai lu.

Merci à Céline D. pour m’avoir permis de lire et d’aimer ce roman.

Ce roman entre parfaitement dans le cadre du Challenge Le Nez dans les livres, car non seulement le livre est le sujet principal du roman, mais plus encore puisqu’il est lui-même le narrateur de ce roman. Mise en abyme fantastique, qui donne au livre le don de la parole et du récit, et qui nous plonge dans un monde parallèle, où un livre peut tomber amoureux d’un congénère,  peut détester son double ou souffrir de partager son étagère avec un livre ennemi. Le livre est ici à la fois objet de lecture, mais, comme je le disais aussi plus haut, livre-objet, symbole de culture en dehors même de son texte.

Challenge 1% Rentrée Littéraire 2011

Article précédent
Poster un commentaire

46 Commentaires

  1. J’ai noté ce petit opuscule que je vais chercher !!!

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 22, 2011

      J’espère que tu le trouveras facilement ! il faut prévenir les libraires que c’est un très bon livre qui nous change des sempiternels mêmes auteurs de la rentrée !

      Réponse
  2. on peut dire que tu es enthousiaste !

    Réponse
  3. j’aime beaucoup le thème de ce roman, hop hop hop dans la liste envie Amazon ! ça me rappelle un dessin animé que j’adorais enfant, Richard au pays des Livres magiques 🙂
    Très bonne idée ce challenge ! j’aimerais avoir le temps de lire un roman d’un trait en une journée, être vraiment totalement immergée dans un autre monde l’espace d’un instant, comme on regarde un bon film !

    Et voilà mon blog est enfin né 🙂 pas totalement fini mais je poste doucement mais sûrement hihi

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 22, 2011

      Je ne connais pas ce dessin-animé 😉 !
      Bravo pour ton blog, j’y vais de ce pas ! j’aime déjà beaucoup le nom !

      Réponse
  4. quel enthousiasme…et quelle envie tu me donnes aussi de me plonger également dans ce récit, dans cette vie du livre…
    Quand tu poses la question à savoir comment vivent les livres chez nous, je me rappelles ce sentiment de malaise, alors que je faisais mes cartons il y a deux mois environ, et que je les refermais à coup de scotch…plus de lumières, tous rangés soigneusement dans ces boîtes et laissés tel quel pendant quelques jours, au moins une semaine… quand je me suis installée, que mon étagère est arrivée, vite je les ai rangé, soigneusement…et je trouve (sans trop m’offrir de fleurs) que je les ai mis là où il fallait, à la lumière du jour, et visibles rapidement !
    oui je sais je suis bizarre, mais je pense que le livre est précieux, poche ou grand format…je déteste les voir abîmés par négligence, balancés comme un emballage vide, et je ne supporte pas l’idée que les vieux passent au pilon pour laisser la « place aux jeunes »…
    enfin bref, j’arrête mon laïus, en tout cas ce livre m’intéresse…
    Enfin, si tu aimes les romans où le livre se raconte… je sais que Werber en a fait un « Le livre du voyage » 😉

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 22, 2011

      C’est que moi aussi je me la suis posée cette question lors de mon déménagement l’an dernier, et que j’ai pris plaisir à les ressortir bien vite, pour les avoir sous la main !
      Je vais aller voir ce Werber 😉

      Réponse
  5. C’est une très bonne idée ce « un jeudi, un livre » ! SI j’avais plus de temps je m’y mettrais aussi, mais bon… :/ Visiblement tu as choisi le roman idéal pour commencer ce nouveau rendez-vous !

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 22, 2011

      Oui c’est bien tombé, je n’ai pas vu passer le temps, à tel point que j’ai enchainé avec le billet et que j’ai déjeuné à 14h30 🙂

      Réponse
  6. C’est noté !
    Quelle chance tu as de pouvoir lire 2 heures en pleine journée !

    Réponse
  7. Un bel avis très enthousiaste!… C’est tellement bon de pouvoir s’immerger du début à la fin dans une même histoire… Je note volontiers ce titre car, non seulement tu en parles d’une façon qui donne envie, mais en plus j’aime bien l’idée que le livre soit une entité à part entière dans une histoire…

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 22, 2011

      L’idée de ce roman, on se demande pourquoi personne n’y a pensé avant ! et ce qui est bien c’est que l’idée est très bien traitée, super bien ficelé !

      Réponse
  8. C’est un premier jeudi prometteur ! Tu me donnes envie de lire ce livre ! Bisous ma George !

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 22, 2011

      Il faut vraiment le faire connaître ! quand j’aime je deviens dithyrambique !

      Réponse
  9. Ton enthousiasme donne terriblement envie !

    Réponse
  10. 2 heures …. je file à la Fnac acheter ce petit Bijou. J’aime déjà ces rendez-vous du jeudi !!

    Réponse
  11. Effectivement ton enthousiasme donne vraiment envie de lire ce roman ! 🙂

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 22, 2011

      il ne faut pas hésiter, pour une lectrice c’est … j’ose le dire, jouissif !

      Réponse
  12. Quel plaisir de lire un livre d’une traite et un livre qui parle livre première langue, c’est encore mieux ! Moi qui ait passé ma vie a faire et défaire des cartons, j’ai toujours pensé que les livres avaient une vie à eux et je ne mélange pas les torchons et les serviettes autant que faire se peut ! Mais bon, la question place est parfois cruciale ! Je note ces feuilles qui volent… 😉

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 22, 2011

      Et il parle très bien livre, j’ai parfois même eu l’impression d’entendre sa voix ! il y a un passage très drôle où il dit que le pire ennemi c’est le téléphone, car la lectrice abandonne sa lecture, et justement ce matin, peu de temps après avoir lu ce passage, le téléphone a sonné et je me suis vu faire exactement ce que je venais de lire ! de la magie en sorte !

      Réponse
  13. Quel enthousiasme pour ce livre ! C’est vrai que c’est quand même agréable de lire un livre d’une traite quand on peut le faire 🙂

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 22, 2011

      je suis effectivement convaincue que lire d’une traite est une autre forme de lecture, plus intense, plus englobante et aussi plus complète,j’ai l’impression qu’on saisit mieux la construction du roman !

      Réponse
  14. J’aime aussi beaucoup le thème de ce roman. Tu me donnes l’envie de le découvrir.

    Réponse
  15. Diabazo

     /  septembre 22, 2011

    Comme valou, j’ai immédiatement pensé au Livre du voyage, de Werber, que j’avais beaucoup aimé. Il est toutefois différent puisque c’est un livre qui parle, mais pour faire voyager, même s’il évoque sa condition de livre parfois.
    En tout cas, ça me donne encore plus envie de découvrir ce livre !

    Réponse
  16. Ça donne envie!
    J’ai fait un petit billet aussi qui rentre dans le cadre de ton nouveau rendez vous 🙂 http://delivrer-des-livres.fr/?p=3476
    Bonne soirée!

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 23, 2011

      merci Sophie ! à jeudi prochain 😉 ! moi (malheureusement), je suis plutôt à cours de livres à chroniquer en général…. ma lenteur….

      Réponse
  17. Je veux le lire !! ^^ La dernière phrase de ton article « je ne le vois pas du tout du même œil depuis que je l’ai lu » me rend très curieuse =p

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 23, 2011

      j’espère qu’il te plaira, et cette dernière est vraie, ce roman m’intrigue, et je me demande bien ce qu’il pense de la lectrice que je suis 😉

      Réponse
      • Oki ^^
        J’ai emprunté des tas de livres aujourd’hui avec le mot livre dans le titre. héhé ça me fait penser à un certain challenge…

        Réponse
  18. Je vais lire ce livre, mais après comment vais-je en parler ? Il me semble que tu as tout dit ! et avec des mots si beaux !

    Réponse
  19. Oh tu donnes très très très envie 😀
    Je note, je note.
    Dis, j’vais faire ma sale gosse, mais est-ce qu’euhhhhhhh tu aurais dans l’idée…. de le faire voyager ? (Méphistophélès is my middle name).

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 24, 2011

      Je vais le prêter à Valou, ensuite il est possible qu’il voyage, ce serait un bel hommage au contenu de ce livre ! j’en reparlerai le moment venu 😉

      Réponse
  20. Moi j’en ai trop, mais je n’arrive pas à faire les billets au fur et à mesure et dans l’ordre de lecture… En même temps ça aide de lire des albums pour le comité de sélection, entre une dizaine de lus aujourd’hui!
    Et merci de m’accueillir!

    Réponse

Répondre à Nina Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :