« Marina » Carlos Ruiz Zafon

Marina est le deuxième roman de Zafon, mais il paraît en France après L’ombre du vent et Le Jeu de l’ange. L’intrigue se situe à Barcelone à la fin des années 70. Oscar Drai est un jeune garçon de 15 ans, orphelin, interne de son collège. Un soir, il pénètre dans une vieille demeure délabrée, attiré par une musique, et fait ainsi la connaissance de Marina et de son père German, un célèbre peintre oublié. Une forte amitié nait entre les deux jeunes gens. Un jour, leur destin va croiser une étrange femme en noir… et c’est le début d’une histoire envoutante et terrible…

Il ne faut pas raconter les romans de Zafon à moins d’avoir le même talent que lui, car, les éléments s’imbriquent, se multiplient, l’ambiance dans laquelle il plonge le lecteur est celle du pire cauchemar : des ombres fantomatiques, des maisons silencieuses renfermant les histoires les plus dramatiques, des hommes ravagés par les souvenirs, des ruelles luisantes de pluie sous une lune voilée, de longs corridors sans fin, des amours marquées par la malédiction…

Après avoir été un peu déçue par Le Jeu de l’ange cet été, j’ai retrouvé dans Marina ce qui m’a fait adorer L’ombre du vent. Plus simple dans la forme et dans l’intrigue, ce roman m’a envoûtée. Zafon est sans conteste un très bon raconteur d’histoires, et les récits dans le récit le montrent une fois de plus. Chaque personnage raconte sa version de l’histoire, éclairant, par touches successives, l’intrigue principale. L’atmosphère y est lourde, sombre et souvent terrifiante, provoquant un état de frayeur excitant sur le lecteur, et donc sur moi. Le fantastique est, là encore, au rendez-vous, et le doute aussi du personnage principal provoque comme une incertitude, comme l’on peut en avoir après une nuit mouvementée où les cauchemars nous laissent indécis entre imagination et réalité. Alors que Le Jeu de l’ange poussait trop loin et parfois s’embrouillait dans la multitude des récits insérés, et égarait son lecteur, ici tout fonctionne à merveille, et jamais, Zafon ne perd son lecteur en route. Bien au contraire. Si je parlais d’envoutement, c’est bien qu’un étrange phénomène s’est produit à la lecture de ce roman, au point de pénétrer, comme pour L’ombre du vent, mes propres rêves.

Les livres sont moins présents ici, mais on sent déjà, dans ce roman, la fascination qu’ils opèrent sur Zafon, et la référence à Marie Shelley et à son Frankstein est un fil rouge que l’on suit pendant toute la lecture. Bien que se situant à la fin des années 70, ce roman renoue avec les romans gothiques du romantisme noir. Barcelone n’a rien de lumineux, de solaire comme on pourrait s’y attendre, c’est son aspect mystérieux et fantastique que Zafon fait revivre, comme on ressuscite une ville oubliée par le passage du temps.

Les personnages féminins créés par Zafon sont toujours fascinants. Sorte de sylphides, femmes belles, mystérieuses, dévorées par un mal secret, elles portent le roman. Beautés dangereuses, parfois venimeuses, femmes fatales, elles exercent un pouvoir de fascination sur les hommes, provoquant leur chute dans une folie destructrice. Zafon, à travers elles, est le fier descendant de Théophile Gautier (Le Roman de la momie) ou mieux encore de Villiers de l’Isle-Adam avec ses Contes Cruels ou son Eve future.

On pourra regretter une tendance à réutiliser les mêmes ficelles, mais il ne faut pas perdre de vue que ce roman vient avant les deux autres, et qu’il pose finalement, les jalons. L’ombre du vent reste le plus abouti, mais Marina est un roman fascinant, qu’il ne faut pas négliger, et que j’aurais tendance à conseiller plutôt que Le Jeu de l’ange, qui m’a laissé sur ma faim. Même si parfois, on frôle le cliché avec des phrases un peu faciles : Chaque livre était une porte sur de nouveaux mondes et de nouvelles idées (p.78), on sent, chez Zafon, la volonté d’écrire une histoire qui emporte son lecteur.

Enfin je voulais remercier mon petit Hérisson, qui m’avait offert ce roman pour mon anniversaire.

Cette lecture a été faite dans le cadre d’une LC, je vous laisse donc découvrir l’avis des copines : Manu, Mia, Leiloona , Liliba, MissBouquinaix , Olivier , Reveline (je rajouterai les liens vers les billets au fil des publications!)

3ème roman lu dans le cadre du Défi de Mia.

Article précédent
Poster un commentaire

55 Commentaires

  1. J’avais également été déçue par Le jeu de l’ange, j’appréhendais un peu cette lecture mais finalement la magie a opéré. Je n’aime pas vraiment quand ça verse trop dans le fantastique mais Carlos Ruiz Zafon le manie d’une telle façon que j’aime beaucoup. J’aime également la noirceur qui se dégage tant de la ville que des personnages.

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 10, 2011

      j’aime me plonger dans l’atmosphère de Zafon, même si je pense qu’il doit se renouveler un peu, j’attends le prochain pour voir 😉 !

      Réponse
  2. keisha

     /  septembre 10, 2011

    Je n’ai même pas lu l’ombre du vent, c’est dire le retard… ^_^

    Réponse
  3. Je l’ai lu récemment et c’était mon premier Zafon que j’appréciais malgré certaines petites réticences !! J’ai aimé comme toi le côté intrigues sombres comme dans Frankenstein mais justement là il ya parfois de l’excès dans ce romantisme noir un peu fébrile et exagéré !!! De même surtout ce qui m’a frappé c’est que Barcelonne est perçue comme une ville brumeuse alors que pour moi, pour y être allée plusieurs fois, j’ai toujours le souvenir d’une ville ensoeillée et colorée par les couleurs de Gaudi !!!!

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 10, 2011

      C’est une Barcelone sans doute très fantasmée, c’est aussi ce qui me plait, prendre le contre-pied de l’image traditionnelle ! c’est vrai que parfois le gothique est poussé à l’extrême mais je m’y suis laissé prendre !

      Réponse
  4. Merci pour cet avis très complet. Je dois attaquer «  »Le jeu de l’ange » pour une LC mais j’avoue que Marina fera parti de mes prochains achats. Cette atmosphère qu’on retrouve dans les films de certains réalisateurs espagnols, j’adore!! ça me fascine et en même temps m’effraye beaucoup. Je vais voir l’avis des autres lectrices. Bises et bon week end

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 10, 2011

      C’est une atmosphère très particulière en effet, et qui angoisse mais on est porté par l’histoire … bonne lecture, j’espère que « le jeu » te plaira… après il faudra que tu lises « l’ombre  » qui reste mon préféré !

      Réponse
      • L’ombre du vent je l’ai lu et j’ai adoré; d’ailleurs c’est lui qui m’a remotivé à me replonger dans la lecture comme je le faisais avant. Dommage que ne n’ai pas autant de temps pour lire que quand j’étais étudiante. Bises

        Réponse
        • les Livres de George

           /  septembre 10, 2011

          Certains romans en effet ont la propension à nous remettre en selle ! et Zafon est très bon pour ça !

          Réponse
  5. Je n’ai lu que le « jeu de l’ange » que j’avais adoré ! On m’avait alors fortement conseillé « l’ombre du vent » que je n’ai pas encore acquis, mais les critiques jusqu’alors lues sur « Marina » me décrivaient l’oeuvre trop crue et irréaliste. Tu me redonnes envie de le lire. Je vais commencer par le premier ! merci et bon week end !:-)

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 10, 2011

      certes c’est irréaliste, ou plutôt fantastique, car par moment le narrateur semble penser que tout ce qu’il a vécu n’a pas existé, mais pour apprécier Zafon, je crois qu’il faut se laisser aller, et ne pas chercher une réalité quelconque, prendre ses romans comme une légende, un conte fantastique ! je te souhaite une bonne lecture !

      Réponse
  6. Le jeu de l’ange est sur ma table de chevet, et Marina me tente bien depuis sa sortie, à voir s’il est dispo à la bibli comme d’hab 😉

    Réponse
  7. c’est vrai que c’est étrange de voir une image de Barcelone différente de la ville solaire des guides touristiques…j’aime beaucoup Zafon, il a un talent fou dans son écriture… j’avais pas été déçue comme toi par le jeu de l’ange, mais peut être que cela s’explique par le fait que je l’ai lu avant l’ombre du vent, voyant ainsi l’évolution du personnage plutôt qu’un retour en arrière…
    il me tarde de lire Marina, la légère hésitation du début s’est evaporé au fil de ton billet… bon week-end !

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 10, 2011

      c’est aussi ça qui me plaît, cette Barcelone devenue une ville quasi imaginaire! Je crois que l’on apprécie plus ou moins « le jeu » ou « l’ombre » en fonction de celui qu’on a lu en premier, la découverte de l’univers de Zafon est de toute façon un choc !
      bon week-end à toi 😉

      Réponse
  8. Je suis contente de voir que tu l’as aussi autant apprécié 🙂
    Les trois romans de Zafon m’ont emportée mais je l’ai lu à des années d’intervalle, donc les ficelles me paraissent moins répétitives 😉 J’adore ton billet, j’ai eu l’impression de replonger dans le roman.
    Par contre, j’ai du louper des inscription à la LC, honte sur moi. Je vais réparer ça !

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 10, 2011

      Une fois de plus nous sommes en accord 😉 ! j’ai rajouté Reveline pour être tombée sur son billet grâce à mon GR ! tous n’ont pas encore publié apparemment !
      J’ai constaté que nous avions parfois écrit presque la même chose, c’est marrant 😉 !

      Réponse
  9. J’aime beaucoup l’imagination de Zafon mais je suis parfois légèrement déçue par la lecture.. l’idée me paraît meilleure que la réalisation!

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 10, 2011

      J’ai lu les 3 parus en France, j’attends maintenant qu’il se renouvelle un peu, même si j’aime cette ambiance, j’ai peur qu’il ne fasse que se répéter !

      Réponse
  10. très heureuse d’être tombée sur ton blog qui m’a donné envie de LIRE à nouveau.
    Je viens de lire « La Muette » de Chahdortt Djavann – Quel coup au coeur !
    et je suis dans les oeuvres de Stefan Zweig : des « PETITES » merveilles :
    – vingt quatre heures de la vie d’une femme
    – prodiges de la vie
    et j’attends « la confusion des sentiments » – c’est mon petit fils qui m’a incité à lire cet auteur.
    Comme ton blog est intéressant
    bien amicalement

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 10, 2011

      Merci et rien ne peut me faire plus plaisir que de redonner envie de lire aux personnes qui lisent ce blog ! J’ai lu « 24h de la vie d’une femme », il y a plusieurs années, et depuis je ne me suis pas replongée dans les romans de Sweig, mais ce n’est pas l’envie qui me manque, d’ailleurs quelques uns de ses romans patientent dans ma biblio.
      Merci pour ton passage et j’attends de nouveaux billets sur ton blog, et parfaire mes connaissances en art ! à bientôt

      Réponse
  11. Je n’ai encore pas lu de roman de Zafon malgré l’engouement flagrant des lectrices pour cet auteur… Mais ton billet donne bien envie de s’y plonger… Donc, si j’ai tout bien compris, il faut d’abord lire « Le jeu de l’ange », puis « L’ombre du vent » et ensuite « Marina »?… De toute façon, ils sont tous les trois notés dans mon carnet à L.A.L 😉

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 10, 2011

      Peut-être que le mieux serait de les lire dans l’ordre chronologique ce qui donne : Marine, Le jeu de l’ange et l’ombre du vent 😉 ! bonnes lectures !

      Réponse
  12. J’ai aimé l’histoire fantastique et le style maîtrisé de l’auteur. J’ai proposé cette lecture à mes élèves l’an passé et ceux qui l’ont lu ont beaucoup apprécié, même les garçons. Le côté fantastique y est, je pense, pour beaucoup.

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 10, 2011

      Je crois en effet que ce roman peut autant plaire aux filles qu’aux garçons, ils s’attacheront soit à Oscar soit à Marina, bravo pour l’initiative, ça doit être sympa de t’avoir comme prof ! 🙂

      Réponse
  13. Je rejoints tout a fait ton avis, c’est un très très beau moment de lecture !!!
    Ah Zafon, quand tu nous tiens hihi !!!!!

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 10, 2011

      Avec « marina » me voilà au point sur Zafon, maintenant j’attends le prochain en espérant qu’il sache nous surprendre 😉

      Réponse
  14. Trop invraisemblable pour me séduire et parfois cela en devient ridicule – le personnage qui rampe sur le mur façon Spiderman – j’en passe et des plus risibles – dommage.

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 10, 2011

      C’est vrai que c’est un univers très particulier et je comprends qu’on puisse rester sur le pas de la porte !

      Réponse
  15. Raaaaaaaah j’avais noté pour le 15 ! 😦 Pfff je suis complètement azimutée avec la rentrée ! :/

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 10, 2011

      Ah ben zut alors !!! quand tu le liras et fera un billet je reprendrai ton lien !!!

      Réponse
  16. J’ai adoré les trois, sans préférence !

    Réponse
  17. Je n’ai lu que l’ombre du vent, que j’avais adoré, et le jeu de l’ange m’attend quelque part dans un carton… Je note pour Marina, j’aime l’ambiance gothique de certains romans, et ton avis ne peut que me convaincre !

    Réponse
  18. « Le jeu de l’ange » est dans la PAL depuis Noël … tu m’inquètes un peu en même temps que tu me tentes avec « Marina » ! bon WE George

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 10, 2011

      Ce n’est que mon avis sur « le jeu de l’ange », d’autres l’aiment beaucoup ! j’avais commencé à lire Zafon avec « L’ombre du vent » et il m’avait énormément plu, c’est pour cela aussi que j’ai moins accroché avec « le jeu » !
      Bon WE à toi aussi.

      Réponse
  19. Et bien sûr je n’ai que Le jeu de l’Ange dans ma PAL…que tu ne m’as pas du tout incité à sortir… Je le lirai, certes mais j’en ai qui me font plus envie et qui traînent trop à mon goût… 😉 Ton billet est alléchant, j’aime bien ces ambiances « borderline » !

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 10, 2011

      J’ai prêté mon exemplaire de « l’ombre » sinon je te l’aurais prêté ! mais si tu n’as jamais lu Zafon, il y a des chances que « le jeu » te plaise. La découverte de l’atmosphère de Zafon fait un grand effet !

      Réponse
  20. Je veux le lire depuis sa sortie !!! Bientôt…
    Bisous

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 10, 2011

      Je le prête à Valentine, mais ensuite je peux te le passer si tu ne l’as pas !!! bises femme qui fait trembler la terre 😉

      Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :