« Le Club des Cinq se distingue » Enid Blyton

Je crains de ne pouvoir pas honorer mon propre challenge d’ici demain…. plus gros yeux que gros ventre…. il m’en reste 4 à lire, mais du coup je me trouve le c… entre deux chaises et n’entre dans aucune des catégories, je suis hors catégorie. Même si le challenge se finit demain Dimanche 4 Septembre à 10h, je crois cependant que je continuerai la lecture des volumes que j’ai chez moi… si vous avez envie de faire de même, n’hésitez pas et venez me donner vos liens….

Dans cette nouvelle aventure des Cinq, quelques nouveautés quant au début de l’histoire. En effet, Annie arrive seule à la villa des Mouettes, ses frères sont en Espagne. Claude, triste que tout le monde se moque de ce pauvre Dago affublé d’une collerette (le pauvre s’est blessé à l’oreille), est allée camper sur la lande. Annie la rejoint, mais la nuit il se passe de drôles de choses dans la lande. Depuis Le Chien des Baskerville, il est bien connu qu’il est dangereux de s’aventurer dans la lande….

De vagues réminiscences me font dire que j’ai dû lire cette aventures des Cinq dans ma jeunesse. Plus je me plonge dans la relecture de ces romans d’Enid Blyton, plus j’apprécie. Bien sûr on devine plus rapidement certains faits (la gémellité du jeune inconnu par exemple), mais les intrigues sont bien menées, et le suspens est au rendez-vous : qui donc hantent cette vieille chaumière abandonnée et en ruines ? et pourquoi ?

Ce que j’ai aussi beaucoup apprécié dans cette lecture, est l’objet livre, car il s’agit sans doute de l’édition que j’ai dû avoir entre les mains dans mon enfance. Certaines images ont agi sur moi comme une vraie madeleine de Proust :

Allez savoir pourquoi cette illustration plutôt qu’une autre !!! Il y a en plusieurs dans ce volume, certaines sur une page quasi cartonnée et en couleurs. J’aime beaucoup les dessins de Jean Sidobre, le côté début soixante-dix, les mini-jupes d’Annie, le petit short de Claude, je les trouve terriblement actuelles ! Il est à remarquer que ce cher Jean n’a pas dessiné que les gentils personnages du Club des Cinq ou d’Alice détective. En effet vers 1977-78, il prend le pseudo de Georges Levis et se spécialise dans la BD érotique (source Wikipedia)

Claude et Annie ont bien évolué !!

J’aime beaucoup cette double vie, et ces dessins érotiques sont très beaux et très évocateurs, je trouve. J’aime ces visages (oui je sais en général le visage passe après le reste!!!)  des années soixante-dix qui évoquent chez moi les James Bond avec le beau Sean ou les couvertures des S.A.S…

mais il me semble que je m’égare… donc revenons à nos moutons !

Cette 4ème aventure des Club des Cinq, fut sans doute celle que j’ai préférée, car j’ai moins senti les ficelles, les répétitions dont je parlais dans mon précédent billet. J’ai aussi bien aimé la part faite à Dagobert, si en osmose avec sa maîtresse, et si joueur, aimant particulièrement courir après les lapins.

Pour les amoureuses de Mick et François, je vous rassure, ils ne tardent pas à rentrer d’Espagne et participent pleinement à l’aventure !!!

Challenge Le Club des Cinq

2ème Livre lu dans le Cadre du Défi de Mia

Poster un commentaire

19 Commentaires

  1. Passer du club des 5 à des bd érotiques, faut le voir pour le croire…tu aurais pu me voir me marrer sur mon ordi,un apéro à la main en voyant ce parallèle et la réflexion autour des visages qui ne sont pas les premiers regardés…
    Je me rappelle en avoir lu certains durant mon enfance, je ne me rappelle plus lesquels… ça remonte déjà !
    merci pour ce billet, il m’a bien fait rire en tout cas..et je suis sûre de ne pas revoir de si tôt des romans pour enfin associé dans le même billet avec des roman X !

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 3, 2011

      j’ai trouvé cela marrant aussi de voir et d’associer le mélange des genres !

      Réponse
  2. Sharon

     /  septembre 3, 2011

    Je l’ai lu : je me souviens du titre et de l’histoire de la colerette (note ; une colerette à un chien, c’est facile, à un chaton de quatre semaines… ).

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 3, 2011

      moi aussi je me souvenais de cette histoire de collerette ! sur un chaton je n’ose pas imaginer !

      Réponse
  3. Merci beaucoup pour cette Madeleine !
    J’ai hâte que Crapouillette Ière (ma rejetonne) sache lire pour pouvoir lui léguer mes Club des Cinq… et pour pouvoir les lui piquer dans la foulée !

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 3, 2011

      c’est la joie d’avoir des enfants on peut leur piquer leurs bouquins 🙂

      Réponse
  4. Club des 5 ou BD érotique… Bah, pourquoi choisir !! Je prends le tout Madame !! 🙂

    Réponse
  5. et dasn les « les 5 », Claude est souvent présentée comme « le chef du club des 5 » !
    et j’en ai deux autres à publier avant demain !

    mais ce volume ne me dit rien !

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 3, 2011

      Oui Claude a évolué dans la série écrite par Claude Voilier !! à ton clavier pour écrire les deux nouveaux billets !

      Réponse
  6. chef
    oui, chef !

    j’y vais de ce pas !

    Réponse
  7. C’est marrant, moi aussi, la collerette de Dago je ne l’avais jamais oubliée !… et ça me fait plaisir de la retrouver ici (en passant par chez Liyah). Je trouve que tu fais ta critique avec beaucoup de sérieux et de professionnalisme car, pour beaucoup, le club des cinq, la série des « mystères » ou le clan des sept, ne mériteraient pas un tel déploiement d’énergie. Alors merci pour ça. 🙂

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 4, 2011

      Bonjour Jean-Philippe et bienvenue sur mon blog (merci à Liyah!!!). « beaucoup de sérieux », « professionnalisme »: hum, c’est gentil, mais je me suis juste amuser à fouiller un peu !!! je suis contente en tout cas que ce billet t’ait plu ! à bientôt peut-être !

      Réponse
  8. Si, tu rentres dans la catégorie « François ».
    En fait, ce challenge était un prétexte pour pouvoir glisser ton savoir X.

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 4, 2011

      pas tout à fait puisque j’ai 6 romans au lieu de 5, mais c’est sympa de ta part de me remonter le moral 🙂 !
      Oui tu as trouvé !!! prétexte (inattendu) mais beau prétexte quand même 🙂

      Réponse
  9. phypa

     /  septembre 4, 2011

    Une madeleine sympa. Moi aussi j’ai dévoré Le club des cinq et Le clan des sept quand j’étais enfant. Je me demande si mes enfants accrocheraient.
    Quant au dessinateur , qui n’a pas plusieurs identités? Bon OK pas forcément aussi tranchées 🙂

    Réponse
  10. Il me semble que j’ai aussi celui-ci mais je ne m’en rappelle plus. Peut-être que je continuerai à en relire effectivement.
    Tomi Ungerer aussi fait le grand écart entre jeunesse et érotisme.

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :