« Dieu soit loué ! Le dictionnaire de l’humour juif » Victor Malka

En ce moment je piétine dans mes lectures, alors c’était l’occasion de jeter un coup d’oeil attentif à cet ouvrage qui se propose de rassembler plusieurs histoires drôles juives. Dommage que je ne me sois pas inscrite au challenge « Littérature Juive » organisé par la Grande Mazel, voilà ce que c’est que d’être raisonnable, mais finalement c’est aussi l’occasion de parler de ce challenge  :

Mais revenons à ce dictionnaire.

Construit de façon simple, comme son nom l’indique, cet ouvrage rassemble plusieurs histoires selon plusieurs mots-clés et alphabétiquement, ce qui est très pratique en soi (vous me direz que c’est le propre des dico!). L’humour juif a souvent pour thème la religion, la mère juive, l’argent mais aussi l’antisémitisme. Ici Victor Malka, non seulement rassemble des histoires qui ont trait à ces thèmes principaux, mais les entrées de son dictionnaire vont bien au-delà et permettent donc de voir l’étendu de cet humour très particulier et qui, pour moi, s’incarne en la figure de Woody Allen (les histoires sur les maladies et l’hypocondrie ont d’ailleurs une place très honorable!). Certaines histoires présentent de bons mots prononcés par Albert Einstein, Albert Cohen, Heinrich Heine ou encore Groucho Max ou Sigmund Freud, ce qui m’a beaucoup plu.

Toutes ces histoires ne sont pas forcément des histoires drôles, et certaines phrases se rapprocheraient davantage des aphorismes ou proverbes.

Ce dictionnaire, au-delà du simple effet divertissant, m’a aussi beaucoup appris sur l’esprit juif, ses préoccupations, son auto-dérision (notamment vis-à-vis de l’argent et du commerce), et cette capacité à rire malgré l’histoire lourde qui les unit (voir entrées gestapo, Hitler entre autres).

Je dois avouer que l’entrée qui m’a le plus fait rire est celle consacrée à la mère juive. Si ma mère n’est pas juive, elle est pied-noir et croyez-moi les similitudes sont grandes :

Quelle différence y a-t-il entre une mère italienne et une mère juive ? quand la mère italienne menace : « Si tu ne manges pas, je te tue », la mère juive dit : « Si tu ne manges pas, je me tue! »

ou encore

– Quel âge ont vos petits-enfants, madame Weinstock ?

Le médecin a quatre ans et l’avocat trois

Moi, ça me fait rire !

Les épouses ne sont guère épargnées dans toutes ces histoires, et le principal grief est qu’elles sont bavardes :

Le juge : Pourquoi n’avez-vous pas dit un mot à votre femme depuis cinq ans?

L’homme : Je suis un mari poli et je ne veux pas l’interrompre quand elle parle.

Une lecture parfaite pour moi en ce moment qui ai dû mal à me plonger dans un roman et qui m’a donné envie de revoir plusieurs films de Woody Allen, Le Dictateur de Chaplin ou d’autres comédies que j’affectionne comme Au nom d’Anna de Edward Norton :

Merci à Victor Malka pour la gentille dédicace, et aux Editions de l’Archipel !

1er Livre lu dans le Cadre du Défi de Mia

Poster un commentaire

18 Commentaires

  1. Un ouvrage qui devrait me plaire. J’ai beaucoup aimé la BD « Le chat du Rabbin » et le dessin animé qu’on en a tiré.

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 3, 2011

      j’ai vu en effet cette BD, mais je n’ai pas encore pris le temps de m’y arrêter !

      Réponse
  2. Dans le style, j’avais adoré il y a quelques années « Sheila Levine est morte et vit à New York », ou l’histoire d’une jeune femme juive, étouffée par les attentes de ses parents envers elle (se marier avec un « bon parti », entre autre…), qui raconte avec beaucoup d’humour sa vie de jeune fille, de jeune femme, entre la réalité de sa vie à New York et le poids de la tradition qu’elle porte…

    Réponse
  3. Les extraits que tu as mis m’ont bien fait rire alors je note, même si je ne pense pas le trouver à la biblio !

    Réponse
  4. Sharon

     /  septembre 3, 2011

    Je note, besoin d’histoires drôles – en urgence.

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 3, 2011

      il y en a de très drôles… et oui ça fait du bien de se marrer un peu !

      Réponse
  5. Les trois références que tu cites à la fin de ton billet me plaisent beaucoup! C’est aussi un humour qui me fais beaucoup rire. Je note le titre, ce dico peut être un bon remède anti-déprime.

    Réponse
  6. J’adore aussi ! ça fait du bien ce genre de livre, je le note.
    bises

    Réponse
  7. Les blagues que tu cites m’ont bien fait rire, je note la référence 🙂

    Réponse
  8. Ha ! Je connais bien cette ambiance, donc je connaissais ces blagues mais ce livre m’intérese au plus haut point, tu t’en doutes ! (encore plus depuis que j’ai reçu un mail de menaces parce que mon blog est « anti-sémite », on croit rêver !!!

    Réponse
    • les Livres de George

       /  septembre 3, 2011

      QUOI ???? c’est quoi ce mail ??? les gens sont fous ! si tu veux je te l’envoie le dico !!!!

      Réponse
  9. Je m’empresse de noter les références de ce livre, j’adore l’humour juif et je me souviens à la lecture de ces lignes les sketchs de Popeck!

    Je ne saurai trop recommander la lecture de « pleurnichard » de Jean-claude Grumberg, un éminent spécialiste de l’humour juif… un vrai délice!

    Réponse
  10. Je viens de le trouver par hasard dans ma BAL. Vu ce que tu en dis, ça promet 😛

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :