Samedi Sandien #5 : « Les Deux Frères » (1876)

Comme promis je vais vous parler cette semaine de la suite de Flamarande que je vous ai présenté la semaine dernière. Les Deux frères paraît donc en 1876, l’année de la mort de George Sand, mais il ne s’agit pas d’une publication posthume.

J’ai eu la chance d’en trouver un exemplaire chez un bouquiniste alors même que je ne connaissais absolument pas ce roman. Mon édition date de 1878. Il s’agit de la fameuse édition des Frères Lévy qui avait entrepris de publier l’œuvre complète de George Sand. On parvient encore à en trouver quelques tomes, mais cela devient de plus en plus difficile.

Ce roman, comme Flamarande, est quasi inconnu.

Les années ont passé, Rolande et le comte de Flamarande ont eu un autre enfant, Roger qui est aujourd’hui un jeune homme dépensier et oisif. Rolande n’est toujours pas parvenue à se disculper du soupçon d’adultère. Dans la voisinage, vit un jeune homme, Gaston qui a été recueilli enfant par la famille Michelin. Jeune homme honnête, doux et intelligent, il vit honorablement dans cette famille simple. Salcède lui donne un enseignement scientifique. Le comte, gravement malade, meurt mais fait jurer à Charles, l’intendant, de toujours prendre le parti de Roger… Rolande veuve, donc libre, se trouve cependant toujours sous le jugement soupçonneux de Charles.

Ce deuxième tome est tout autant passionnant que le premier. On retrouve avec plaisir tous les personnages. L’intrigue est toujours saisissante, et Rolande, veuve, va enfin pouvoir gagner sa liberté, et récupérer ce qu’on lui a criminellement volé au début de son mariage.

George Sand traite ici le thème des frères ennemis, comme le laisse supposer le titre de ce roman. Mais au-delà, c’est le parti des enfants que la romancière défend. Thème cher à George Sand, d’autant plus à la fin de sa vie, où, comme je le disais la semaine dernière, il semble que ces deux romans rassemblent les thèmes principaux de son œuvre. Sand a l’art de laisser planer les soupçons jusqu’au bout. L’amitié entre Rolande et Salcède, amitié qui fait incontestablement penser à celle de Sand et de Flaubert, intrigue, et rend le lecteur soupçonneux. Mais ce roman est aussi un roman romanesque, on y trouve des souterrains, des épisodes de reconnaissance, des secrets révélés, des enterrements, des mariages…

J’aime ce roman pour cette mise en abîme de l’oeuvre de Sand. Un épisode en particulier est frappant. Mais pour cela il faut que je remonte dans l’enfance de George Sand.

George Sand, au plutôt Aurore Dupin, perd son père alors qu’elle est encore enfant. Maurice Dupin, une nuit, en revenant de La Châtre, tombe de cheval et meurt sur le coup. Aurore a 4 ans. Cette mort est vécue comme l’accomplissement d’un présage. En effet, quelques jours avant sa mort, alors que l’on creusait une tombe pour un paysan du domaine qui venait de mourir, Maurice était tombé dans le caveau ouvert, il s’était relevé blanc comme un linge, voyant dans cette chute, le présage de sa propre mort. Le récit de cette chute est fait dans l’autobiographie de George Sand, Histoire de ma vie, récit appartenant à la mythologie familiale.

[Attention spoiler….]

Revenons maintenant au roman Les Deux frères. Dans ce roman, le comte de Flamarande meurt (comme je vous l’ai dit plus haut), or, lors de son enterrement une scène étrange a lieu. Le cercueil est porté par plusieurs hommes, dont Gaston. Alors que l’on descend le cercueil dans la fosse, Gaston tombe dans la fosse entraîné par le poids du cercueil. De peur, Rolande pousse un cri « Mon fils! », révélant ainsi le lien méconnu entre elle et Gaston. Cet épisode est pour moi très touchant, car il révèle que même à l’âge de 74 ans certains évènements de sa vie semblent irrésolus. Son père et sa mort restent terriblement présents dans la conscience de Sand, comme un évènement dont elle ne serait pas parvenue à se libérer, et le voir réapparaître ici, peut-être de façon inconsciente (mais qui sait) témoigne aussi de la grande sensibilité de cette femme. Mais cet épisode romanesque me confirme également dans mon idée que ce roman est sans doute un roman essentiel pour comprendre l’oeuvre de George Sand.

Je vous souhaite de le lire, de le découvrir à votre tour…

Bien à vous

Publicités
Poster un commentaire

14 Commentaires

  1. Quelle histoire, tu donnes envie de tous les lire 😉
    Et en effet je comprends que cet évènement de sa vie qu’elle replace te touche… c’est en effet très émouvant.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 12, 2011

      Ce sont vraiment de très bons romans, dommage qu’ils soient introuvables 😦

      Réponse
  2. Bizarrement « Les deux frères » est un titre qui me « parle »… Mais bon, il va falloir sacrément écumer les bouquinistes pour le trouver celui-ci aussi apparemment ;-)… Plus ça va et plus j’aime tes « Samedis sandiens » qui me font découvrir et l’œuvre et l’auteur!… Merci à toi…

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 12, 2011

      Merci Evilysangel… c’est un peu dommage de parler de livre qui sont difficilement accessible mais bon… 😉

      Réponse
  3. Depuis que je fréquente ce blog, je noircis des bouts de papier avec des « titres de livres à lire »… merci de nous faire mieux connaître cette George-là, toujours mal connue.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 12, 2011

      Merci à toi pour ce commentaire ! je suis contente que ça te plaise !

      Réponse
  4. Petite chanceuse ! Tu dois avoir des trésors sur tes étagères.

    Réponse
  5. C’est le premier billet que je lis sur George Sand parmi ceux que tu as écrit. Il m’a entrainée vers les autres. Tu en parles merveilleusement bien.
    C’est un auteur que j’admire aussi. J’ai visité sa demeure à Nohant, j’ai adoré me fondre dans sa biographie suite à cette visite (15 ans déjà) mais je n’ai lu que ses classiques. Quelle chacne tu as d’avoir découvert cet ouvrage.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 13, 2011

      Je suis contente que ça te plaise ! tu avais lu quelle biographie ? celle de Maurois ? de Joseph Barry ?

      Réponse
  6. Tant pis pour le spoiler, je l’aurai sûrement oublié quand je lirai ce roman (l’avantage d’avoir une mémoire de poisson rouge) ! L’épisode de la tombe est troublant, en effet. Une semaine avant la mort de son père, les parents de George Sand avaient déterré le cadavre de son petit frère, dans le vain espoir qu’il ne soit pas mort. Un tel épisode macabre ne peut que laisser des traces…

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 13, 2011

      Les évènements qui précèdent la mort de Maurice sont troublants. Le petit Louis est mort exactement 8 jours avant la mort de Maurice, tout à coup tous les hommes de la famille disparaissent, c’est terrible. Il existe un autre épisode aussi, quand Deschartres fait embrasser le crâne de Maurice à Aurore. Tout cela peut paraître macabre à notre époque, mais la relation à la mort au XIXème était bien différente, on sent l’ambiance du romantisme noir, et je pense aussi à Mathilde emportant la tête de Julien Sorel… quand la vie et le roman se mêlent !

      Réponse
  7. J’avais lu celle de Joseph Barry « Le scandale de la liberté ».
    Et j’ai lu aussi le livre de Jean Chalon. Cela me fait penser qu’ils doivent toujours être au grenier. Car entre temps je me suis mariée et ai déménagé. Et n’ai jamais pris le temps de tout trier car d’autres livres ont pris l’assaut de ma bibliothèque et d’autres choses à faire sont advenues. Honte à moi.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 13, 2011

      La bio de Barry est celle que je préfère, même si celle de Maurois n’est pas trop mal ! je te rassure j’ai encore mes livres de Sand dans des cartons suite à mon déménagement en mai dernier !

      Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :