« Notes pour les livres à venir » Gustave Flaubert

Cet ouvrage est composé à la fois du journal de jeunesse de Flaubert, et de différentes notes prises par l’auteur en parallèle de l’écriture de ses romans.

Flaubert tenait des carnets de Molestine à fermoir dans lesquels il prenait des notes, notait des plans de romans, ou des remarques de lectures. Ces carnets révèlent donc le laboratoire d’écriture d’un des plus grands auteurs français du XIXème siècle.

Le Cahier de 20 ans, est donc un journal intime qui présente sa vocation d’écrivain. A sa lecture on découvre un jeune homme ambitieux, sûr de sa vocation, rêvant de gloire.

Les Notes des livres à venir rassemblent plusieurs réflexions sur l’écriture, mais aussi des notes érudites sur des termes exotiques (pour Salmmbô par exemple.) Lire cet ouvrage c’est véritablement plonger dans l’esprit en effervescence de Flaubert, un esprit savant, et en même temps s’interrogeant sur son art, son écriture, mais aussi sur la vie, les relations humaines.

Ce livre ne se lit pas de la page 1 à 126. Il faut y aller à la cueillette, y piocher quelques phrases, réfléchir, le refermer pour mieux l’ouvrir quelques jours plus tard.

En introduction, les éditeurs s’expliquent sur leurs choix éditoriaux, annonçant que les ratures ont été supprimées, ainsi que les croquis. La suppression des croquis me paraît un peu regrettable. Je me souviens de l’édition de l’autobiographie (La Vie d’Henry Brulard) de Stendhal et de ses croquis si expressifs et intéressants. J’aurais bien aimé voir ceux de Flaubert !

On regrettera également la malencontreuse faute de frappe dès l’ouverture : Georges Sand ! Dommage quand même que ça tombe sur moi !

Quoiqu’il en soit, ce livre est une aide intéressante, un éclairage supplémentaire sur l’œuvre de Flaubert, et les écrits intimes sont toujours touchants, comme une trace tangible de l’existence des auteurs.

Livre lu grâce au Partenariat Babelio et les éditions « Atelier de l’agneau ».

 

Poster un commentaire

14 Commentaires

  1. Je ne me souvenais plus l’avoir aperçu celui-là ! Il est vrai que ce genre d’ouvrages est toujours intéressant pour avoir un autre regard sur l’oeuvre d’un auteur.
    Mais comme je ne connais que très peu Flaubert (rien lu à part Madame Bovary il y a trèèèès longtemps), je pense qu’il vaut mieux que je commence par découvrir ses romans 😉

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 2, 2011

      En effet c’est intéressant quand tu connais l’oeuvre, voire quand tu es en train de la lire 😉

      Réponse
  2. J’aime l’idée de piocher des morceaux de vie. Il peut se découvrir au tempo journalier des confidences.
    Grand dommage pour George !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 2, 2011

      Oui en effet la faute sur George est un peu embêtant en effet ! sinon c’est un ouvrage intéressant !

      Réponse
  3. J’ai aussi eu le plaisir de lire ce livre et d’en publier une chronique.
    Très intéressant surtout pour un amateur de Flaubert comme moi.

    Réponse
  4. Je ne l’avais pas vu chez Babelio :/ Intéressant en effet! 🙂

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 2, 2011

      J’ai l’impression que peu l’ont vu ! j’espère que mon billet donnera envie de le découvrir !

      Réponse
  5. Flaubert aimait beaucoup l’exercice autoreflexif. Sa correspondance est également très riche de ce point de vue !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 2, 2011

      Je pense que la correspondance soit être très riche, je t’avoue que je n’y ai pas encore mis le nez dedans !

      Réponse
  6. J’ai noté, il m’intéresse beaucoup !!!

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 2, 2011

      Tant mieux ! ah au fait j’ai eu ton mail, je viens de te répondre 😉

      Réponse
  7. asphodele

     /  février 2, 2011

    Je t’adore ! Tu passes des Beatles a Flaubert avec une légèreté déconcertante qui prouve o combien tu es une lectrice avisée ! Excuse pour les accents, je suis couchée avec mon BB, ne pouvant tenir assise devant l’ordi. Bref, pour te dire, que malgré ton alcoolisme notoire (ah ah), tu donnes envie de relire Flaubert !! Très très forte. Je m’incline bien bas Dame George (sans S’ aie, j’en ai mal aux oreilles pour toi…) !!!

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :