« Le puits des histoires perdues » Jasper Fforde

 

A peine fini le tome 2 Délivrez-moi, je me suis ruée sur le tome 3 espérant ainsi participer à la lecture commune organisez par Miss Alfie ! J’ai donc fini ce roman ce matin, mais impossible de trouver un moment pour rédiger mon billet, voilà pourquoi, entre les devoirs et les dessins, je tente de le mettre en forme si tard !

Ce nouveau tome est un peu différent du précédent. Thursday, enceinte, va se faire une petite cure de repos dans le Monde des Livres, en remplaçant un personnage dans un mauvais thriller, Les Hauts de Caversham. Parallèlement, escortée et initiée par Miss Havisham, Thursday va découvrir ce monde parallèle en intégrant la Jurifiction. On apprend, entre autre, que tout le mystère de la création littéraire n’est qu’un mécanisme complexe, qui n’a rien à voir avec l’écrivain. Là des personnages, les Génériques, sont en attente de formation, de création, êtres asexués, sans caractère, comprenant le langage dans son sens premier (ce qui crée des pages très drôles), ils attendent d’être formés à Tabularasa avant d’être envoyés dans un livre en écriture.

Parallèlement le Minotaure s’est échappé entraînant la mort d’agents de la Jurifiction… mais cette mort est suspecte, et Miss Havisham, épaulée par Thursday, mène l’enquête. Est-ce que ces morts n’auraient pas à voir avec le nouveau mode de lecture mis en place et dont tout le monde parle avant même sa sortie, l’UltraWord ? La cure de repos de Thursday risque de n’être pas de tout repos d’autant qu’Aornis hante son cerveau pour lui faire oublier jusqu’à l’existence de son mari…. heureusement que Mamie veille au grain !

Voilà à peu près l’univers qu’il vous faudra comprendre pour suivre les aventures de cette Thursday Next qui, décidément, me plait toujours autant. Certes ce tome-ci est moins  rocambolesque, moins enthousiasmant, plus descriptif, mais l’on sent que l’auteur pose des jalons pour mieux repartir le tome suivant ! Je ne compte pas m’en tenir là… les tomes 4 et 5 sont déjà dans ma PAL et je sens que je vais bientôt les en faire sortir !

Je reste époustouflée par la puissance imaginative de Fforde, et ma lecture a été ponctuée d’exclamations diverses, de sourires, voire de rires francs… Il y a quelque chose de jouissif (oui j’ose le mot au risque de voir plein d’obsédés débarqués sur ce billet) dans ce monde autonome parfaitement conçu qu’à créer Fforde. Sans compter les rencontres diverses et cette façon de parler des personnages de nos romans favoris : Heatcliff, désagréable et imbus de son succès, ou encore le Capitaine Némo prenant sa retraite. Bref, vous l’aurez compris, malgré de toutes petites réserves, ce roman m’a énormément plu.

Vous pouvez aller lire les avis de mes co-lectrices : Miss Alfie, Sabbio, Céline.

3/102 = 99

 

 

Publicités
Article suivant
Poster un commentaire

39 Commentaires

  1. Tu as le chic pour m’appâter, parler de Heathcliff juste à la fin de ton billet ce n’est pas très charitable !!! Décidément il va falloir que je redonne une juste à Thursday.

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :