Samedi Sandien #1 : « Jean de la Roche » George Sand

Je devais lancer la semaine dernière mon année sandienne, mais… ouvrons-la donc aujourd’hui en ce Samedi 7 janvier 2011, et commençons par un roman peu connu de George Sand.

Jean de La Roche revient dans sa région (l’Auvergne) après des études à Paris. Jeune homme ardent, il a vécu à Paris une vie d’étudiant débauché, dont il se repend aujourd’hui. Sa mère, veuve et peu maternelle, lui confie la direction du domaine. Ils ont pour voisins une famille anglaise, les Butler. Le père est un savant, sa femme est morte quelques années auparavant et sa fille, Love, se voue corps et âme au bien-être de son père, comme elle l’a promis à sa mère sur son lit de mort. Le fils, Hope, plus jeune, surveille jalousement sa soeur et a pour ami le sombre Junius Black.

Jean, dont l’éducation a été mal faite, se sent inférieur au milieu de cette famille de savants. Love est une jeune fille intelligente, qui met son savoir et ses connaissances au service de son père. Bien sûr Love et Jean vont tomber amoureux, mais cet amour contrarie fortement Hope, le rendant malade de jalousie et le mariage est alors annulé…

Au-delà d’une banale histoire d’amour entre deux jeunes gens, ce roman porte une conception sandienne de l’amour. A partir de 1860, les personnages féminins prennent plus de consistance. Ce sont des jeunes filles intelligentes, instruites, qui souvent revendiquent le célibat plutôt que le mariage à tout prix. Love fait parti de ces jeunes filles qui prônent un mariage d’amour et d’égalité, qui recherchent un homme digne de leur intelligence, qui sachent les comprendre et accepter cette supériorité. Pour cela, bien souvent, les jeunes hommes sont obligés de se former, de parfaire leur éducation. Les obstacles ne sont pas tant sociaux qu’intellectuels. Le Jean du début du roman est bien différent de celui de la fin… Si la jeune fille apparaît comme finie, complète, bien souvent le jeune homme a besoin de faire ses preuves. Ce ne sont plus des épreuves physiques, qu’il doit dépasser (dragon, combat, duel…), mais des épreuves morales et intellectuelles.

Il s’agit sans doute d’un de mes romans favoris de Sand, et cela très certainement grâce au personnage de Love Butler. George Sand fait d’elle un portrait moderne, elle dépasse le stéréotype de la jeune fille ingénue et romantique. Elle  rassemble et confronte, en elle même, à la fois le poids du devoir (rester fidèle à la promesse faite à sa mère) et son besoin d’émancipation, de trouver l’amour vrai et un compagnon digne de ses aspirations. J’ai une tendresse particulière pour ces héroïnes qui luttent contre les coutumes, contre le poids d’une paternité qui s’effrite en ce milieu du XIXème siècle. George Sand, qui a toujours lutté pour l’instruction des filles, fait de Love Butler une héroïne passionnante dans laquelle nous pouvons nous retrouver. Tout en créant une intrigue romanesque qui reprend les thèmes du roman traditionnel, George Sand insuffle son esprit, ses convictions.

Le roman parait en 1860, il fait partie du cycle des romans auvergnats. Sand a découvert l’Auvergne en 1859 avec Manceau, elle y séjournera à nouveau en 1871. Jean de La Roche offre donc un beau panorama de la région, les personnages arpentent les chemins, vont en excursion voir les volcans, dorment dans des auberges. George Sand n’a donc pas décrit que son Berry natal, elle a beaucoup voyagé en France, notamment, et ses romans sont souvent emprunts de ces voyages.

UN PETIT EXTRAIT

Article suivant
Poster un commentaire

26 Commentaires

  1. Je découvre ce roman… tu en fais une analyse intéressante! Et je trouve agréable ce rendez-vous hebdomadaire 🙂

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  janvier 8, 2011

      Contente que ça te plaise, alors à la semaine prochaine! 😉

      Réponse
  2. Merci de nous faire découvrir ce livre de George Sand que je ne connaissais pas et chercherai.
    Je suis passionnée de George Sand depuis que j´ai lu sa correspondance et Histoire de ma vie.
    A Nohant l´été passé, j´ai acheté quelques livres dont Lettres d´un voyageur que j´ai beaucoup aimé et George Sand d´Henry James .
    Belle semaine sandienne, je vous suis.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  janvier 8, 2011

      C’est toujours agréable pour moi de rencontrer des lectrices ou lecteurs de Sand! Nohant est un endroit magique qui a décidé de mon amour pour Sand, j’ai eu un tel choc émotionnel qu’il m’a fallu découvrir ses romans ! j’espère que tu parviendras à mettre la main sur ce roman qui, je crois n’est pas réédité depuis longtemps ! les rendez-vous sandiens ont lieu ici tous les samedis ! peut-être à la semaine prochaine!

      Réponse
  3. Bonjour George, Je serai fidèle à tes samedis ! J’irai voir à Nohant s’ils ont le livre. Jamais lu, jamais entendu. Dominique sera heureuse de te lire aussi ! Bisous…

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  janvier 8, 2011

      Je ne peux que te redire la chance que tu as d’être si proche de chez elle ! j’espère que tu le trouveras et que cette belle histoire te plaira !

      Réponse
  4. kiki

     /  janvier 8, 2011

    En rapport avec ton « année sandienne » serais-tu intéressée par l’ouvrage « George Sand et la Creuse », par B. Rastoueix-Guinot, Editions Lucien Souny?

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  janvier 8, 2011

      C’est gentil mais je l’ai déjà ! ma bibliothèque sandienne est très fournie… merci pour ta proposition !

      Réponse
  5. Tu en parles si bien que ça donne envie de le lire : j’ai noté le titre, surtout que je ne le connaissais pas !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  janvier 8, 2011

      Tu auras peut-être un peu de mal à le trouver, c’est le problème avec les romans de Sand. ça me fait penser que je devrais indiquer les éditions disponibles !

      Réponse
  6. Ton exemplaire a l’air d’avoir souffert en tout cas 😉

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  janvier 8, 2011

      Les romans de Sand sont souvent difficile à trouver, d’où des exemplaires dénichés dans des brocantes et autres, ce qui explique la vétusté de cet exemplaire !

      Réponse
  7. Belle année 2011
    J’attendrai avec impatience les samedis sandiens.
    Je ne connais pas cette oeuvre. Une suite à ce que je viens de terminer. Encore, beaucoup de la botanique avec les séjours de Manceau. çà donne envie d’aller à Nohant, et de retourner dans le Puy de Dome.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  janvier 8, 2011

      Bonne année à toi aussi Clémentine !
      Oh oui que j’aimerai retrouver Nohant !!!

      Réponse
  8. Je vais suivre tes rendez-vous Sandiens avec assiduité puisque je ne connais de cette auteur magnifiquement prolixe, que les traditionnels « La mare au diable », « La petite Fadette » et « François le champi »… Puisque tu dis qu’il est difficile de trouver certains exemplaires, je vais farfouiller encore un peu plus mes coins brocante et vide-grenier, peut-être faire une tentative à la médiathèque… Sait-on jamais 😉

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  janvier 9, 2011

      Tu peux aussi regarder sur les sites comme priceminister ou ebay !
      Merci pour ton assiduité !

      Réponse
  9. Tu as démarré pour un titre que je ne connais pas du tout et c’est tant mieux!

    Je suis tres contente de ce nouveau rendez vous sous forme d’analyse pour découvrir un auteur, j’ai toujours le reflexe de lire le roman le plus connu d’un auteur et parfois la lecture n’est toujours pas concluante, ce fut le cas pour Stendhal mon auteur préféré en lisant le rouge et le noir…

    J’adore ces livres vintage d’avant guerre (parfois on y trouve des ex libris), mon fournisseur officiel c’est Emmaus … La couverture du tien est superbe et son contenu encore plus!

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  janvier 9, 2011

      Je suis d’accord avec toi, parfois les romans les plus connus ne sont pas forcément ceux que j’aime le plus !
      Emmaüs est en effet une vraie mine, dommage que ce soit souvent un vrai capharnaüm !

      Réponse
  10. Je suis contente que tu commences tes samedis sandiens comme promis ! J’allais d’ailleurs te relancer à ce sujet. 😉 Le personnage de Love a l’air intéressant en effet, celui de Jean un peu moins. Mais pourquoi l’homme ne pourrait-il être intellectuellement inférieur, et faire des efforts pour conquérir sa belle ? Je ne lirai probablement pas celui-ci avant un certain temps, puisque je compte m’attaquer à l’œuvre de George Sand dans l’ordre, au moins au début. M’attendent donc Valentine, Indiana, Lélia… Nous ferons de 2011 une année sandienne !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  janvier 9, 2011

      Justement, c’est ce que montre Sand, l’homme a aussi cette intelligence de se rendre digne de celle qu’il aime et donc fait des efforts !
      C’est vrai que j’aurais pu aussi commencer par le commencement ! mais j’avais d’abord envie aussi de parler des romans qui me plaisent le plus ! J’aime beaucoup « Valentine », « Lélia » est plus difficile je trouve, tu as quelle version de « Lélia » ?

      Réponse
  11. Ce sera la version Omnibus, « Romans 1830 ». Sinon, j’ai trouvé ça :
    http://books.google.fr/books?id=468GAAAAQAAJ&ots=FhpT4j9kAU&dq=sand%20%22jean%20de%20la%20roche%22&pg=PP7#v=onepage&q&f=false
    Version scannée de Jean de la Roche de 1860, en espérant que toutes les pages soient disponibles…

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  janvier 9, 2011

      Sur Gallica tu dois trouver aussi des romans consultables ! merci pour l’info !

      Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  janvier 9, 2011

      merci pour l’info ! tu peux aller voir aussi sur le site Gallica qui propose des livres en ligne et notamment pas mal de choses de Sand ! bonne lecture !

      Réponse
  1. L’année 2011 sera sandienne ou ne sera pas ! « Les Livres de George

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :