« Un ténébreux amant » De George: épisode 7 et fin

Résumé des épisodes précédents : Constance Duvivier est engagée comme infirmière du Duc Wilson. Elle fait la connaissance du beau ténébreux John Wilson, neveu du Duc. Un soir un homme se glisse dans son lit… mais qui est-ce ? Constance découvre alors l’existence de Harry…. Les deux jeunes gens mystérieusement attirés l’un vers l’autre deviennent amants à l’insu de tous les autres habitants du manoir. Maître Green a fait d’étonnantes révélations à Constance, mais elle doit maintenant se méfier de John ! Le Duc Wilson souhaite unir Harry et Constance et ainsi leur transmettre son héritage… mais dans la journée, le vieil homme est victime d’un hémorragie interne due à une prise excessive d’anti-coagulant.

Chapitre 11

Le Duc fut hospitalisé et immédiatement pris en main par une équipe médicale performante. Au manoir, l’inspecteur Morgenstein venait d’arriver. Il souhaitait interroger le personnel et notamment Constance, l’infirmière du Duc. S’agissait-il d’une erreur professionnelle, d’une malveillance ou pire encore ? Alors que Constance et l’inspecteur s’étaient enfermés dans la bibliothèque, maître Green fit son entrée au manoir, alerté par un coup de téléphone de Harry.

– Mlle Duvivier, depuis combien de temps êtes-vous au service de monsieur le Duc ? demanda l’inspecteur Morgenstein.

Constance, angoissée par les péripéties de la journée, et inquiète pour la santé du vieil homme, était troublée, les mains moites, persuadée que quelqu’un avait attenté à la vie du Duc.

– Depuis 6 mois, monsieur. Mais il faut que je vous dise…

– C’est moi qui mène l’interrogatoire mademoiselle.

Les questions fusèrent, les unes après les autres, sans que Constance puisse faire part de ses doutes.L’inspecteur semblait persuadé que Constance était responsable de l’accident. Elle sentait l’étau se resserrer autour d’elle!

– Mademoiselle, je vais devoir vous demander de me suivre au poste.

– Mais je suis totalement innocente… vous ne savez pas tout…

– J’en sais suffisamment. John m’a raconté comment vous vous êtes immiscée dans les affaires de cette famille, comment vous êtes allée voir le notaire, maître Green, pour vous informer de l’héritage du Duc Wilson. Je sais aussi qu’en venant ici votre but était de récupérer la part d’héritage dont vous vous imaginez être bénéficiaire… des petites arrivistes dans votre genre, je sais les reconnaître…

– Vous vous trompez totalement… j’ignorais tout en venant ici…  mais interrogez maître Green, je vous en prie…

L’inspecteur resta septique quelques instants, puis finit par accepter de s’entretenir avec maître Green. Les deux hommes s’enfermèrent dans le bureau du Duc… pendant plus de deux heures, la porte resta close. Dans le salon, Constance et John attendaient sous la surveillance de plusieurs policiers. Soudain Harry entra, la visage pâle, tendu… il s’approcha de Constance, la serrer fort contre lui, puis il toisa John:

– Te rends-tu compte de ton geste ? tu as définitivement basculé dans le crime… après toutes ces années, voilà où tu en es réduit…

– Te voilà sorti de ta cachette pour voler au secours de la pauvre orpheline… c’est pitoyable! ne vois-tu pas qu’elle a tenté de tuer l’oncle pour empocher le pactole ? Je ne me laisserai pas faire par un couple de bâtards dégénérés!

… la porte s’ouvrit brusquement, l’inspecteur et le notaire firent leur entrée…

– L’affaire est réglée… M. John Wilson, je vous demande de me suivre, il va falloir répondre de vos actes, vous êtes en état d’arrestation, dit l’inspecteur Morgenstein d’un ton autoritaire.

John fut emmener par les gendarmes. Le manoir sombra alors dans le silence. Constance, Harry et maître Green s’affalèrent dans des fauteuils… des nouvelles rassurantes du Duc arrivèrent… tout semblait rentrer dans l’ordre, s’apaiser soudain… Maître Green avait apporté les preuves de l’innocence de Constance en présentant à l’inspecteur les documents familiaux, et notamment les pièces notariales concernant l’héritage et le fait que Constance ignorait tout de son lien de parenté avec le Duc Wilson…

Epilogue

Six mois plus tard….

Constance et Harry se marièrent un mois après l’inculpation de John. Le Duc Wilson fut heureusement sauvé, et revint habité au manoir. Le couple s’installa auprès de lui. Harry eut quelque  peine à reprendre une vie normale, mais l’amour tendre et passionné de Constance lui permit de se soigner, et la perceptive d’être père bientôt, le soigna définitivement…

FIN!

Nous voilà (enfin!) parvenu à la fin de notre Harlequinade 2010… qui a eu tendance au fil des semaines a sombré dans le conte de fée!

Vous avez loupé les premiers épisodes, pas de panique: 1er Episode; 2ème Episode ; 3ème Episode ; 4ème épisode5ème épisode et 6ème épisode.

Article suivant
Poster un commentaire

20 Commentaires

  1. ils furent heureux et eurent beaucoup d’enfants OUF !!!!!!!

    Réponse
  2. Huum… Pas très malin, ce John….. Dommage que ce soit fini….Pfff, que de péripéties !! C’est normal que je préfère le méchant, dis ????? (Harry est un peu palot tout de même….)

    Réponse
  3. Syl.

     /  septembre 29, 2010

    J’aime bien le « enfin ! » en PS. Cela devenait une torture ? La prochaine fois que tu écriras une harlequinade, pour me faire plaisir (je passe commande), je voudrais un Harry plus ténébreux, limite tête à claques, qui sentirait le soufre. Donc, tu as un an pour l’imaginer. (N’oublie pas les muscles et tout et tout…).

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  septembre 29, 2010

      non le enfin était destiné aux lecteurs !!! bon promis, maintenant que le pli est pris, je vais corser les choses !!!

      Réponse
  4. Syl.

     /  septembre 29, 2010

    Message à Vilvirt…
    Moi aussi, j’avais un faible pour John.

    Réponse
  5. BRAVO, j’applaudis de toutes mes mains 😀

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  septembre 29, 2010

      je l’ai écrit vite fait bien fait, j’avais oublié !!!! donc un peu précipité la fin mais bon…ça fait encore plus harlequin !!! 😉

      Réponse
  6. Mais oui la fin est un peu précipité… j’aurais mieux fait de ne pas te le rappeler alors ^^’
    N’empêche tu nous régales jusqu’au bout et cette saleté de John va payer! ;p

    Réponse
  7. Hé bien j’ai suivi ces péripéties avec beaucoup d’intérêt, sans commenter à chaque fois c’est vrai, et quelle imagination George !!!
    Bon sang, j’aurais été bien incapable de tenir sur la longueur en ménageant le suspense comme tu l’as fait !
    Et je trouve que tu as parfaitement su saisir les éléments qui font la recette des Harlequin : les expressions toutes faites, les clichés, les monologues intérieurs, les héros au physique avantageux, rien à dire tout y est !
    Un grand BRAVO !!!

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  septembre 29, 2010

      Merci !!! venant de toi ça me fait encore plus plaisir !!! 😉 🙂

      Réponse
  8. Excellent ! braov georges, c’est extra ! Digne d’être étoffé et publié ! je te félicite, je me suis bien marrée et j’ai bien reconnu les histoires « harlequin » ! tu as de quoi faire une carrière si jamais tu devais te reconvertir 😉

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  septembre 29, 2010

      Merci !!!!!! en tout cas je me suis bien amusée à écrire cette petite histoire sans prétention ! 😉

      Réponse
  9. Ah!!! Tout est vain qui finit bien! Ou le contraire!

    Réponse
  10. Je n’ai pas laissé de commentaires à toutes les étapes des amours dégoulinantes de bons sentiments de Constance mais tu m’as fait beaucoup rire avec cette histoire.  » la perspective d’être père bientôt » l’aide à se soigner : du harlequin, jusqu’à la dernière ligne..; Bravo !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  octobre 1, 2010

      C’était rigolo à écrire en tout cas !! !! merci 😉

      Réponse
  11. Génial… mais j’aurais préféré une fin moins rose, un peu plus hot !!!!

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  octobre 2, 2010

      ah ben oui mais c’est un Harlequin quand même !!! 😉

      Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :