Jeudi Citation #6

Madame Sand est la tranquillité même. Elle roule sa cigarette, la fume et parle peu car elle travaille toutes les nuits jusqu’à trois ou quatre heures du matin et jusqu’à midi, un heure, elle est comme une somnambule puis elle commence à s’éveiller et rit des calembours de Dumas qu’elle ne comprend qu’après tout le monde. Il est impossible d’être meilleur femme et meilleur garçon à la fois

Le Dernier amour de George Sand, d’Evelyne Bloch-Dano, lettre de Théophile Gautier à sa femme, p.271, Grasset, Paris, 2010.

Publicités
Poster un commentaire

6 Commentaires

  1. Il va falloir que je m’y mette!

    Réponse
  2. je ne m’en serais pas doutée !
    (tu vois, je laisse des comms ici aussi !)

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  septembre 23, 2010

      Moi je la vois bien comme ça Sand… en retrait, en observation ! elle devait être intimidante,enfin j’aurais été intimidée !
      C’est bien ! tu ne te cantonnes pas à un seul billet !

      Réponse
  3. On a le même rythme elle et moi !;-)

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :