« Le poids des secrets : Wasurenagusa et Hotaru, tomes 4 et 5 » Aki Shimazaki

Voici donc, enfin, le billet concernant mon avis sur les deux derniers tomes de Le Poids des secrets.

Dans ce quatrième tome, le narrateur est Korji, père adoptif de Yukio et mari de Mariko. Il raconte comment il rencontra Mariko et dû s’élever contre l’autorité  parentale, allant à l’encontre des traditions familiales au nom de la liberté de choisir sa propre vie. Ce tome met ainsi l’accent sur le poids des traditions, de la lignée familiale et des devoirs des héritiers des grandes et vieilles familles japonaises. On y lit également la misogynie de ces traditions contre lesquelles Korji se bat.

Le style m’a un peu plus dérangés dans ce tome, il y a une simplicité excessive qui, par moment, m’éloigne de l’histoire. Cependant tout ce qui concerne les passages symboliques sont toujours justes et touchants. Chaque personnage est représenté par un  symbole,ici Korji est « wasurenagusa », le myosotis, appelé aussi « Forget me not ».

Mais je finis par trouver qu’il y a quand même un peu trop de secrets dans ces familles !!!

Le cinquième et dernier tome est sans doute celui qui m’a le plus touchée.

Tout d’abord parce qu’il narre l’histoire de Mariko, ce personnage qui dès le début me passionne.  Mais aussi parce qu’au fil du récit tous les éléments laissés épars dans les précédents tomes trouvent leur place, s’imbriquent pour clore parfaitement cette pentalogie. On revient donc sur les évènements du premier tome, mais tout est vu par les yeux de Mariko âgée racontant son histoire à sa petite fille. Cette relation entre la vieille femme et cette jeune femme prête à commettre la même erreur que son aînée, est parfaitement rendue, on sent à la fois toute la force et toute la fragilité de Mariko, regrettant ses erreurs et son silence, mais ayant tout fait pour son fils, pour qu’il ait une vraie famille.

Pour conclure de façon plus globale sur cette pentalogie, je dirais que sans être vraiment un coup de cœur, la lecture de ces tomes m’a permis de découvrir de façon intimiste une partie sombre de l’histoire du Japon, j’ai également été sensible aux personnages créés par Aki Shimazaki et notamment à cette façon de suivre un personnage de son enfance à sa vieillesse et de les rendre crédibles et attachants. J’ai beaucoup aimé enfin l’aspect symbolique de ces personnages chacun représenté par un élément poétique : des camélias, des coquillages, des hirondelles, des myosotis et enfin les ducioles. J’aurais aimé parfois un style un peu plus évocateur, moins froid et minimaliste.

Pour ces deux derniers tomes ma note est la même

Poster un commentaire

12 Commentaires

  1. blogclara

     /  août 29, 2010

    J’ai beaucoup aimé ce style minimaliste et épuré

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 29, 2010

      Moi aussi j’ai aimé mais je trouve que parfois ce style dessert un peu l’histoire et les personnages s’exprime un peu trop simplement, notamment Kerji dans le tome 4.

      Réponse
  2. j’ai adoré !!!! 😉

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 30, 2010

      J’ai bien aimé mais ce n’est pas un coup de coeur !!!

      Réponse
  3. Marrant car je crois que le 4ème fut mon préféré ! 😉
    Comme quoi ! 😀

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 30, 2010

      Tiens c’est drôle ça ! moi j’ai vraiment préféré les tomes 3 et 5 !!! enfin merci pour cette découverte, c’est grâce à toi !!!!

      Réponse
  4. Je suis bien d’accord avec toi: j’ai fait une surdose de secrets avec ces tomes!

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 30, 2010

      Oui surtout dans le tome 4 à un moment on dit stop !!!

      Réponse
  1. Tweets that mention « Le poids des secrets : Wasurenagusa et Hotaru, tomes 4 et 5″ Aki Shimazaki « Les Livres de George Sand et moi -- Topsy.com
  2. Le poids des secrets Tome 4 Wasurenagusa de Aki Shimazaki « Je Lis, Tu Lis, Il Lit
  3. Le poids des secrets Tome 5 – Hotaru d’Aki Shimazaki « Je Lis, Tu Lis, Il Lit
  4. Bilan du mois d’août 2010 « Les Livres de George Sand et moi

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :