« Un Ténébreux amour » de George

Chapitre 1

Le ciel s’obscurcissait, les éclairs déchiraient la nuit noire quand le taxi s’arrêta enfin au pied du manoir du Duc Wilson. La pluie battaient les vitres de la Mercédes, Constance descendit du taxi, le chauffeur, qui n’avait pas prononcé un mot de tout le trajet, lui tendit sa valise, et la laissa plantée au milieu de l’allée de gravier. Vêtue d’un tailleur léger et de ballerines en daim, la jeune femme, blonde et svelte, fut trempée en quelques secondes.

La grande demeure seigneuriale du Duc Wilson se découpait dans la nuit à chaque nouvel éclair. Elle datait du XVIIè siècle, imposante et sombre. Son perron en granit était volumineux et impressionnant, les têtes des gargouilles étaient autant de visages menaçants. Constance sentait que sa chevelure dorée absorbait la pluie comme une éponge. Elle gravit les hautes marches du perron et tira la cloche qui faisait office de sonnette. Elle sentait derrière elle les arbres du parc bruisser, certaines branches se casser. Après quelques minutes d’attente, qui lui parurent une éternité, la lourde porte en chêne tourna sur ses gonds, et elle découvrit, comme une apparition, un homme grand, mince mais que l’on devinait musclé, aux regards de braise. Il portait un pantalon simple mais élégant, et un pull en cashmere qui rehausser sa chevelure ténébreuse.

Constance sentit monter en elle une vague de désir, et malgré le froid qu’avait provoqué la pluie, un feu intérieur s’alluma en elle. Timidement, elle parvint à dire :

– Bonsoir, je suis mademoiselle Constance Duvivier, la nouvelle infirmière de monsieur le Duc Wilson.

L’homme détailla la silhouette de Constance, elle sentit son regard sur elle, s’arrêter longuement sur ses jambes fines et galbées. Ses lèvres dessinèrent un sourire ironique quand Constance eut fini de parler puis il se décida enfin à la faire entrer.

Constance à la fois intimidée par ce nouvel emploi et, soudain, par la présence troublante du jeune homme, se sentait fébrile, incertaine, comme perdue entre rêve et cauchemar.

– Le Duc Wilson s’est retiré dans ses appartements, il est bien tard et nous ne vous attendions plus ce soir. Quoiqu’il en soit vous voici enfin et l’on va vous montrer votre chambre,dit-il d’une voix grave et sensuelle.

Il la salua et se retira, lui enjoignant d’attendre dans le hall. Aux pieds de Constance une petite mare d’eau commençait à grossir, il ne lui avait proposé ni serviette éponge, ni tasse de thé ! Etait-ce réellement un gentleman ?

Chapitre 2

Quelques minutes plus tard, Constance prenait possession de sa chambre, vaste pièce comprenant une salle de bain. Décorée avec soin de tapisseries, tableaux anciens et meubles en acajou, cette chambre était digne d’une lady des siècles passés.

Elle commença par ôter ses chaussures dont elle fit son deuil, baissa la fermeture éclaire de sa jupe, déboutonna son chemisier, quand elle fut en sous-vêtement, on frappa à la porte et avant même qu’elle ait eu le temps de dire « Entrez », la porte s’ouvrit sur le beau ténébreux.  Sans même s’excuser de cette entrée intempestive, mais avec toujours aux lèvres son sourire ironique, il contempla Constance longuement, détaillant sa silhouette longiligne, ses courbes, ses dessous en fines dentelles. Ses yeux semblaient briller plus vivement à ce spectacle. Constance se sentit rougir, et son feu intérieur se raviva soudain. Elle  parvint cependant à sortir de sa torpeur et saisit à la va vite ce qu’elle pouvait trouver pour dissimuler sa semi-nudité.

– Le Duc Wilson vous attendra demain matin à la première heure dans son bureau…

L’homme se retourna comme pour partir puis après avoir franchi la porte de la chambre, se retourna et dit…

– Présentez-vous un peu plus vêtue, il faut ménager son coeur, à ce cher Duc Wilson !

Et tout en refermant la porte, Constance l’entendit murmurer:

– Très jolie, très jolie…

Chapitre 3

Constance se coucha enfin, après une douche chaude qui avait réchauffé son corps et apaiser un peu ses sens.  Pourtant, l’orage grondait toujours, le tonnerre faisait vibrer les vitres, et Constance, tourmentée par cet accueil et cette atmosphère à la fois effrayante et sulfureuses eut des rêves mouvementés. L’homme énigmatique en était le personnage principal, il entrait silencieusement dans sa chambre, se lovait dans son lit, elle sentait ses mains chaudes errer sur son corps, son souffle effleurer ses lèvres, et au creux de son ventre ce feu couvant qui irradiait de plus en plus.

Au petit matin, quand elle ouvrit les yeux, elle se sentait comme après une nuit d’amour, et l’image de cet homme, l’homme de son rêve, était si présente à son esprit qu’elle ne sut pas très bien s’il s’agissait d’un rêve ou de la réalité.

Ce texte d’une tension sensuelle intense est ma première participation aux Harlequinades 2010… me reste à lire un « vrai » Harlequin !!!

EDIT : Répondant à la demande formulée dans les commentaires, vous retrouverez Constance Duvivier chaque Jeudi, jusqu’au 30 Septembre 2010, date de clôture des Harlequinades !!! Attention chaud devant !!!!

Publicités
Article précédent
Poster un commentaire

35 Commentaires

  1. c’est un bon début…

    Réponse
  2. La suite ! La suite ! La suite !

    Réponse
  3. Aaaah on a eu le regard de braise! Merci! Pratique pour se réchauffer quand il fait froid, la suite le prouve, elle va faire des économies de chauffage, la p’tite constance, tu peux breveter l’invention, non?

    Réponse
  4. première participation peut-être, mais drôlement réussie – la suite, et vite ! 😀

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 19, 2010

      Aïe tu veux dire qu’il faut que je continues ????

      Réponse
  5. Hahahaha tu as su parfaitement capter le style Harlequin (avec une touche de gothique^^) !
    Vivement la suite !!!

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 19, 2010

      Que veux-tu impossible de me débarrasser de mon côté XIXème, romantisme noir quand tu nous tiens !!!!

      Réponse
  6. Ouh, je suis impatiente de lire la suite!

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 19, 2010

      Un épisode par semaine jusqu’à la fin des Harlequinades pourquoi pas !!!!!

      Réponse
  7. Pashmina

     /  août 20, 2010

    Merci beaucoup pour ce texte. Un vrai régal ! Ca fait du bien de commencer la journée par un fou-rire !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 20, 2010

      De rien je me suis bien amusée à l’écrire aussi !!

      Réponse
  8. Lalou

     /  août 20, 2010

    On s’amuse bien à écrire ces bêtises hein?

    J’ai posté mon texte mercredi, ca m’avait beaucoup plu de l’écrire aussi!

    Et j’aime bien la couverture que tu as modifée!!

    Reste plus qu’à nous écrire la suite… 😛

    (c’est le problème des nouvelles, les gens réclament des suites 😉 )

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 20, 2010

      j’ai adoré ça… j’ai lu le tien !!!! la suite des aventures de Constance, tous les jeudis jusqu’au 30 septembre !!!!

      Réponse
  9. Ces Harlequinades me font bien rire!

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 20, 2010

      c’est le but !!! mais je ne suis pas sûre que les éditions Harlequin le savent !!! 😉

      Réponse
  10. Ah bon! Tu me rassures , il y aura donc une suite à ce début très prometteur! J’ai craint un moment que tu allais nous abandonner lâchement dans ce manoir déjà torride! Ton héroïne a « le feu intérieur » bien vif! 🙂

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 20, 2010

      Elle brûle, elle va sans doute soupirer pas mal aussi !!!! 😉

      Réponse
  11. Tout ceci est chaud bouillant!!
    J’ai aussi un texte sur le feu, qui va accrocher si je ne le reprends pas…

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 20, 2010

      Chaud chaud devant…. je réfléchis pour la suite, mais j’ai déjà la chute !!!

      Réponse
  12. Moi je dis « fais toi embaucher » !!! 🙂

    Réponse
  13. Dis donc, heureusement que les harlequins ne sont pas aussi bien écrits, on deviendrait vite accro 😀

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 21, 2010

      C’est gentil ça !!!! la suite jeudi prochain !!!! 😉

      Réponse
  14. La suite … la suite … la suite !!!
    Yiiiiipiiiiii, je viens de voir l’edit.

    Je suis contente de constater que tu as bien compris les éléments clés de la réussite d’un bon harlequin :
    On parle de vêtements
    On a affaire à des gens riches
    On a une belle femme et svelte
    On a un homme musclé
    Et surtout, surtout, on a des métaphores avec le thème de la chaleur !!!!

    :))

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 21, 2010

      Je viens d’écrire la suite programmée pour jeudi 26 août dès 8h le matin ! je prends un malin plaisir à écrire cela !!!! 😉

      Réponse
  15. Je n’y crois pas que tu n’en n’as jamais lu !!!! On y est vraiment ! Ah, c’est beau l’amûûûûûûr…

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 23, 2010

      J’en ai lu un l’an dernier pour les Harlequinades 2009… mais quand tu en as lu un tu les as tous lus !!!! 😉

      Réponse
  16. Je suis morte de rire miss! Tu fais ça bien me semble-t-il (je ne crois pas en avoir jamais ouvert un)… et me fait penser à une scène d’un épisode de « Men in Trees 🙂

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 28, 2010

      « Men in trees » je ne connais pas !!!! mais je suis contente que ça te plaise !!!! 😉

      Réponse
  17. C’est vachement bien bravo !! c’est du Harlequin ambiance très Lady Chatterley et le 1er chapitre est très réussi. Bon je vais continuer ma lecture. Il faudrait que je lise un Harlequin pour comparer…….

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  septembre 9, 2010

      ohhhhhhh que de compliments !!!! tu sais que j’ai trouvé un Harlequin assez proche du « mien »… je dois le recevoir prochainement, je ferai, pour conclure, une comparaison , la plus argumentée possible !!!

      Réponse
  1. Tweets that mention « Un Ténébreux amour  de George « «Les Livres de George Sand et moi -- Topsy.com

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :