« L’Amour selon madame de Rênal » Annie Leclerc

Il y a parfois des rencontres livresques auxquelles on ne s’attend pas…

J’ai une manie, un peu narcissique, qui consiste à cocher, à la fin des livres, là où les éditeurs listent les romans parus dans la même édition, ceux que j’ai lus… à la fin de La Grand-mère de Jade, je tombe sur ce titre mystérieux : L’Amour selon madame de Rênal d’Annie Leclerc… bizarrement, je venais juste de terminer la correction de devoirs portant précisément sur  un extrait du Rouge et le Noir de Stendhal, roman culte pour moi, lu et relu plusieurs fois…

Samedi dernier je me rends au salon du livre, et au stand des éditions Actes Sud, je cherche ce roman… les vendeurs ne le trouvent pas et pourtant le stock indique quatre exemplaires… trois personnes ( c’est drôle, j’avais écrit « personnages) et moi-même cherchons, en vain… alors que, frustrée, j’y renonce, un homme m’indique une responsable qui est réputée pour retrouver les livres introuvables… elle file, et revient avec le roman trois minutes plus tard…

A quoi tient finalement la découverte d’un roman dont seul le titre m’a attirée, dont je ne connaissais pas même l’existence de l’auteur ? Et pourtant, quelque chose m’attirait, étrangement vers ce roman, il me le fallait, j’étais sûre qu’il allait me plaire, j’en sentais presque l’écriture avant même de le lire.

En ouverture, une préface de Nancy Huston (encore un signe, me dis-je), une préface, que dis-je, un texte sensible pour une amie morte depuis, qui n’a pas pu achever son roman, ce roman que je tiens dans mes mains…

Et puis, voilà : 70 pages de pur délice, un style, une sensibilité, une compréhension du roman de Stendhal, une puissance dans l’évocation des tourments de Madame de Rênal, celle que souvent on délaisse au profit de Mathilde de la Môle, celle que l’on trouve trop mièvre, trop maternelle, celle à laquelle je ne me suis jamais identifiée, préférant la fougue de Mathilde, et son caractère d’insoumise… et pourtant, est-ce l’effet des années et de la maternité, soudain, Madame de Rênal, grâce à Annie Leclerc, m’est apparue si proche, comme une amie que l’on redécouvre…

Là aucune faute de style, aucune mièvrerie, tout est dans l’évocation, la justesse du sentiment… soudain nait le besoin de relire Le Rouge et le noir, comme l’a fait Nancy Huston, le besoin de comprendre comment Annie Leclerc a pu, si bien, saisir toute la profondeur de ce personnage féminin… Qui lit Le Rouge et le noir se doit de lire ce petit roman que l’on aurait aimé plus long… quelle tristesse aussi de se dire que cet auteur, Annie Leclerc, n’a pas eu la force de le mener à son terme, écrire ne sauve pas de la mort, mais comme elle l’écrit si bien : « Alors, le cahier, c’est la vie qui dure » (p.61), oui son roman, c’est la vie qui dure…

Coup de Coeur 2010

Note : 9/10

Publicités
Poster un commentaire

39 Commentaires

  1. Cà donne envie tout çà !

    Merci pour le conseil, je note précieusement

    Réponse
  2. Je n’ai pas lu Le Rouge et le Noir….

    Pas tapé pas tapé !!!!

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mars 31, 2010

      T’es dingue toi !!!!! je t’ORDONNE d’aller l’acheter aujourd’hui même !!!!! tu vas adorer !!

      Réponse
  3. ça m’intrigue aussi… et me donne envie de relire le rouge et le noir qui doit etre chez mes parents… je comprends ta curiosité, ça me rappelle quand je suis tombée chez un bouquiniste sur « l’hiver de beauté », la « suite » inventée des aventures de la Merteuil des liaisons dangereuses…

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mars 31, 2010

      Du coup ce roman dont tu parles m’intrigue….

      Réponse
  4. Oh j’ai envie… J’ai lu deux fois Le rouge et le noir!

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mars 31, 2010

      Je pense que tu vas beaucoup aimer… lance-toi ! j’ai tellement aimé que j’ai envoyé au mail aux éditions Actes sud!!!

      Réponse
  5. Voilà qui m’intrigue drôlement et j’aime beaucoup la manière dont as déniché ce titre… c’est original. Un personnage pour lequel j’avais de l’affection il me semble, mais mes souvenirs du rouge et du noir datent un peu, j’en ai peur. Cela dit, je note.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mars 31, 2010

      la façon dont un livre arrive entre nos mains influence, je crois, sa lecture… j’espère qu’il te plaira !

      Réponse
  6. Il faudrait que je le lise pour me réconcilier avec Stendhal…

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mars 31, 2010

      Comment se fait-il que vous soyez fâchés ????

      Réponse
  7. franson

     /  mars 31, 2010

    J’ai beaucoup aimé cet article mais je n’ai pas trouvé comment utiliser votre nouveau système pour le signaler.

    Quant au roman, j’étais très jeune en seconde quand il a fallu que j’en fasse un exposé, alors…..
    RIen ne dit que je ne me replongerai pas dans les classiques quand j’aurai beaucoup de temps (en retraite, s’ils me laissent la prendre 🙂 )

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mars 31, 2010

      Le système des petits coeurs apparaît en bas de l’article quand on clique pour lire les commentaires… suis-je claire?

      Il faut lire les classiques, ou plutôt les relire en oubliant nos années collège et lycée !!!

      Heureuse de vous revoir ici !!

      Réponse
      • franson

         /  avril 1, 2010

        oui c’est clair,

        je fais un essai la prochaine fois.

        Le livre d’Annie Leclerc est commandé… Votre article m’a donné envie de lire.
        Nous sommes également allés au salon du livre mais surtout pour dénicher des petits éditeurs en jeunesse.
        Quelques heures, c’est trop court.

        Bon we de Pâques.

        Réponse
      • leslivresdegeorgesandetmoi

         /  avril 1, 2010

        J’espère qu’il vous plaira autant qu’à moi…

        Avez-vous fait de belles rencontres au Salon du livre ?

        Réponse
      • franson

         /  avril 5, 2010

        bonjour,

        Les coeurs n’apparaissent pas, j’ai fait un essai.
        Serait-ce mon ordi ?
        Oui nous avons fait de très belles rencontres au salon du livre. Entre autres l’auteur de « une vie merveilleuse »
        album jeunesse (la narratrice est une feuille), livre que nous avions bcp aimé. C’est toujours un plaisir de rencontrer l’auteur ensuite (sans avoir à faire la queue).
        Et puis nous avons discuté longuement avec Christian Bruel des éditions « Etre » qui ne peut plus mener sa barque seul et va donc intégrer un plus gros groupe (peut-être Flammarion). C’est un éditeur, auteur passionné qui prend des risques. Certaines des ses productions ne se vendront que défendues par des libraires convaincus car elles ne sont pas faciles d’accès.
        On espère vivement que cette maison d’édition ne disparaîtra pas, sacrifiée sur l’autel de la rentabilité.
        On a déjà perdu Panama l’année dernière et ce fut une grosse perte.
        Une maison d’édition bretonne également « Planète rêvée » qui édite de très beaux albums, textes et illustrations de grande qualité…
        Juste un petit aperçu des heures très riches que nous vécues là-bas.

        Réponse
  8. Je sors toute émue de la lecture de ce billet! Tes mots sont très forts et donnent envie de s’y plonger, de redécouvrir « Le Rouge et le Noir »!
    Et puis la lecture de ce roman de monsieur Beyle, dans sa ville et dans son lycée, me rappelle de beaux souvenirs littéraires, une belle découverte que cet auteur que je n’ai pas lu depuis longtemps!

    Donc forcément je suis o-bli-gée de noter ce titre!

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mars 31, 2010

      J’ai moi aussi une grosse faiblesse pour Stendhal, même s’il n’aimait pas beaucoup Grenoble, mais quand je suis dans ma ville, j’ai l’impression de marcher un peu dans ses pas…

      Réponse
      • Je vois ce que tu veux dire! En plus moi de la 6e à la fac j’ai toujours été en « établissements » Stendhal lol… il m’a poursuivi ^^

        Réponse
      • leslivresdegeorgesandetmoi

         /  avril 1, 2010

        Tu étais à « Stendhal » !!! moi j’ai fait ma term à Champo…

        Au fait je n’ai toujours pas fait ton chèque, j’étais en rade de chéquier…. désolée ! j’espère le recevoir ce matin !!!

        Réponse
  9. Ce n’est pas malin. Maintenant je veux le lire ! C’est vrai que parfois la rencontre avec un livre tient du pur hasard.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mars 31, 2010

      VENGEANCE !!!!!!!

      😉

      sans rire, j’espère (mais je le crois) qu’il te plaira !!!

      Réponse
  10. j’ai lu « le rouge et le noir » mais c’était il y a longtemps – ce livre dont tu parles me tente beaucoup
    mais j’ai un PAL monumentale …

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mars 31, 2010

      Mauvais prétexte !!!! il est tout petit (70 pages), et se lit en 1h ou 2….

      Réponse
  11. C’est rigolo, nous avons la même manie de lire / cocher/ surligner les livres des listes publiées à la fin des ouvrages !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  avril 1, 2010

      Bienvenue au club alors!!! je ne sais pas si cette manie est très répandue….

      Réponse
  12. Quel joli billet que celui-là! Très touchant! Et je me sens touchée!
    J’avais déjà lu la difficulté que tu avais eu à le trouver au Salon si bien que ça ne m’étonne pas outre mesure que tu l’aies lu si immédiatement!
    Tu as réussi à me donner l’envie de le chercher à mon tour pour le lire aussi , ce petit livre, que tu dis si bien écrit! Je ne crains qu’une chose, c’est qu’il me donne l’envie ensuite de relire « Le Rouge et le Noir », ce qui n’est pas du tout prévu pour l’instant! 🙂
    Mais comme j’aime ces billets qui donnent envie de relire les Classiques!

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  avril 1, 2010

      Merci à toi pour ce commentaire… je pense que si ce billet est un peu mieux écrit que les autres c’est que l’écriture d’Annie Leclerc m’a portée…

      Pour moi non plus « Le rouge et le noir » n’est pas au programme mais je crois que je vais quand même m’y replonger…

      Si tu trouves le roman de Leclerc, tiens-moi au courant… 🙂

      Réponse
  13. Eh bien, voici qui donne envie ! 😀

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  avril 1, 2010

      Idéal pour toi entre deux siestes… heureuse de te revoir ici !

      Réponse
  14. Bonjour, je suis nouvelle lectrice de votre blog. Et moi, ce n’est pas « le rouge et le noir » qui m’a attirée d’emblée, c’est le nom d’Annie Leclerc. C’était (c’est) une féministe très engagée, philosophe, dont l’un des premiers livres « Parole de femme » avait eu un immense succès… et provoqua beaucoup de polémiques. Mais vous n’étiez peut-être pas née (es), c’était en 1974. Je me souviens aussi de « Toi Pénélope », « le mal de mère »… Votre billet me donne envie de me replonger dans ses écrits, y compris les plus récents.
    Bonne soirée

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  avril 3, 2010

      En 1974 je n’avais que 2 ans…!!! en me renseignant sur Annie Leclerc j’ai appris effectivement qu’elle avait été féministe mais je ne connais pas ses autres ouvrages, peut-être pouvez-vous me conseiller ?

      Merci pour votre visite et pour vos commentaires !

      à bientôt, j’espère !

      Réponse
  15. Eh bien j’ai dans ma bibliothèque les trois que j’ai cités. Mais j’avoue ne pas les avoir relus depuis de nombreuses années. Je le ferai bientôt, afin de comparer mes impressions du moment avec celles « de l’époque ». Et j’ai très envie de lire aussi ses derniers ouvrages, dont celui de votre billet.
    Bonne semaine.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  avril 5, 2010

      J’espère que ce « petit » roman vous plaira autant qu’à moi !!

      Réponse
  16. franson

     /  avril 13, 2010

    Je l’ai lu et je me suis empressée d’écrire une petite note pour le présenter dans la librairie.
    Merci pour cette découverte. Je relirai certainement le Rouge et le Noir.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  avril 13, 2010

      C’est un très beau roman, j’ai ressorti « le rouge » de ma bibliothèque, il m’attend…

      Réponse
  1. L’Amour selon madame de Rênal, Annie Leclerc « Je Lis, Tu Lis, Il Lit
  2. Bilan de lecture : mars 2010 « Les Livres de George Sand et moi

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :