« Faire l’amour » Jean-Philippe Toussaint

Les éditions de Minuit ont une histoire et présentent souvent des textes littéraires héritiers du Nouveau Roman… aborder ce roman de Jean-Philippe Toussaint dans cette édition, celle qui édite Echenoz, Robbe-Grillet, c’est partir avec un idée dans la tête… ce que l’on va me raconter ne va pas primer, c’est davantage la façon dont on va me le raconter qui va importer… et en effet !

Le sujet de ce roman : la rupture d’un couple racontée en quelques jours dans une ville étrangère, à la culture étrangère : Tokyo…

Mais, Toussaint ne tombe jamais dans l’exotisme, ses descriptions de la ville s’accrochent aux buildings, aux lumières, au grouillement des gens, bien sûr nous parle-t-il des baguettes, mais pas de longues descriptions, presque rien sur les gens croisés, les mots japonnais ne peuplent pas le texte… on est loin d’un roman réaliste et exotique…

De même pour le sujet. Si celui-ci est un poncif de la littérature, la façon dont le traite Toussaint est nouveau. Le narrateur est fatigué (décalage horaire), déprimé (il rompt), puis malade (il a pris froid lors d’une excursion nocturne dans la neige!), il nous entraîne dans un série de pensées mais là encore rien de romantique, de pleurnicheur… bien au contraire… car cette prose manie aussi l’humour, le décalage… les pensées sont perçues à travers une manière de nous décrire le décor ou les gestes du narrateur :

Je sortis mon carnet d’adresses de la poche de mon manteau et m’assurai que j’avais bien le numéro de téléphone de Bernard. Je cherchai un téléphone à pièces et en trouvai un dans une cabine aux portes mal conçues, qui s’ouvraient vers l’extérieur, je me faufilai entre les battants, que je laissai se refermer dans mon dos, posai mon carnet sur la plaque de métal des annuaires, et composai le numéro de Bernard. (p.113)

Descriptions dans le détail des moindres gestes, comme un automate accaclé par la fatigue, la déprime et la maladie, le narrateur agit sans réfléchir…

Faire l’amour est le premier roman d’un cycle qui se poursuit par Fuir et dernièrement sorti La Vérité sur Marie. Autre figure centrale du roman, Marie, la femme aimée, tient une place bien évidemment essentielle. Très peu décrite, elle nous apparaît souvent en pleurs, sensuelle, sûre d’elle. Nous entrons, selon l’expression, in media res, dans leur histoire, comme on prend un train en route… l’immersion est totale, et ce couple, en pleine séparation, que le désir anîme encore, nous apparaît violent et en même temps inséparable. Le narrateur l’explique :

Nous nous aimions, mais nous ne nous supportions plus. Il y avait ceci, dans notre amour, que, même si nous continuions à nous faire plus de bien que de mal, le peu de mal que nous nous faisions nous était devenu insupportable.

En arrière plan, la menace de ce flacon d’acide chlorhydrique, que le narrateur transporte tout le temps avec lui, comme en prévision d’un drame à venir… En complément du roman, une analyse très fine et très intéressante de Laurent Demoulin, tente d’expliciter la raison de la présence de ce flacon. Que symbolise-t-il? Il finit par conclure que ce petit flacon représente l’angoisse du narrateur, la précision de la disparition de l’amour pour Marie.

Un roman donc, surprenant par son écriture, mais qui emporte et qui donne envie de poursuivre le cycle, d’autant que rien ne semble résolu à la fin de ce roman !

D’autres critique par ICI, notamment celles de Hélène, Gabi, Zaza et Cathy.

Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

30 Commentaires

  1. franson

     /  février 18, 2010

    Je suis impressionnée par le commentaire,

    Je dois le commencer depuis deux jours mais suis un peu occupée par la préparation de la rentrée (un peu ???), donc moins le temps pour lire.

    J’essaie en parallèle du polar que j’ai en cours.

    Petite question de mon libraire préféré : est ce qu’il y a des lectrices de BD parmi vous ?

    bonne journée

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 18, 2010

      Le roman de Toussaint se lit vite et c’est vraiment un bon moment !

      Pour ma part, je lis très peu de BD…

      Réponse
  2. Je l’ai beaucoup aimé moi aussi, ça a été une vraie bonne surprise !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 18, 2010

      Oui, je m’attendais un peu à ce style, et moi qui ne suis pas trop Nouveau Roman, j’ai beaucoup aimé !

      Réponse
  3. Je suis ravie que toi aussi tu ai apprécié ce livre, ravie

    Réponse
  4. J’ai déjà lu La télévision pour un cours de fac. C’était assez critique et intéressant mais c’est qu’en lecture personnelle dirons-nous, je n’irai pas vers lui !
    Mais vu ta critique, je devrais peut-être oser !

    De Echenoz, j’ai lu Cherokee : je l’ai lu deux fois, je n’ai rien compris !!! Ce qui a fait bondir mon prof qui lui vouait quasi un culte !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 18, 2010

      Pour Echenov je te comprends très bien, je l’évite !!!
      Il faudrait que je jette un coup d’oeil à « La télévision »…

      Réponse
      • sudreau

         /  novembre 13, 2012

        évitez Echenoz tant que vous voudrez!! et puis peut être un jour vous renoncerez à comprendre, et vous le rencontrez, et vous verrez que vous avez changé de monde!Peut être même aimerez vous cela. Ou pas.Lisez « un An », si le coeur vous en dit.
        je vous embrasse

        Réponse
        • J’ai déjà tenté l’aventure et c’est là le problème, je n’ai pas été saisie, mais j’ai un peu de mal avec le Nouveau Roman sauf peut-être avec Sarraute. Mais un jour peut-être essaierai-je à nouveau.
          Merci

          Réponse
  5. Étranges ce roman et cette écriture… je ne suis pas sûre de m’y aventurer.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 18, 2010

      Le roman est court et donc on n’a pas le temps de s’en lasser… mais je peux très bien comprendre que cela ne soit pas évident !

      Réponse
  6. J’ai adoré Fuir aussi, qui est la suite.
    Et du coup j’ai aussi acheté La salle de bain, pour sortir du cycle de Marie et voir si le reste me plait autant. Il attend tout en haut de ma Pal 😉

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 19, 2010

      j’avais vu le film « La salle de bain » il y a très longtemps… Il est possible que moi aussi je me laisse tenter par les suites !

      Réponse
  7. franson

     /  février 18, 2010

    J’ai finalement réussi à le lire aujourd’hui, je suis partagée ,
    très partagée.
    Je ne suis pas friande des phrases d’une page et les descriptions de Tokyo ne m’ont pas franchement intéressée.
    Par contre il y a des moments où je suis restée collée au texte (quand il parle de Marie ou quand il est à Kyoto).
    J’ai également beaucoup aimé la fin puisqu’elle m’a donné envie de lire les autres (en fait j’ai envie d’en savoir un peu plus sur Marie).

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 19, 2010

      Je comprends ton sentiment, c’est une écriture très particulière… j’ai beaucoup aimé pour ma part la partie où il se rend à la piscine de l’hôtel… et c’est vrai que e roman donne envie de prolonger l’histoire de ce couple !

      Réponse
  8. En 2 jours c’est le second livre de Toussaint que je vois ainsi commenté avec délice ! Du coup, comme je disais ailleurs, je viens de commander 3 romans de l’auteur, parmi ma liste déjà prévue !
    Je le mettais systématiquement de côté, me disant je le lirais plus tard. Pourquoi ? Dieu seul sait. Là je vais enfin le redécouvrir !
    Pour répondre à Franson, je lis pas mal de BD, surtout Franco-Belge.

    Bonne journée.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 19, 2010

      Donc tu le lances ce week-end ??? quels sont les romans que tu as achetés ?

      Réponse
      • Bonsoir, alors j’ai acheté la télévision, Faire l’ Amour et la Mélancolie de Zidane (rien qu’à cause du titre !!)

        Pour Roald Dahl, j’en parle demain :))

        Réponse
      • leslivresdegeorgesandetmoi

         /  février 20, 2010

        De quoi mieux connaître cet auteur !

        Réponse
  9. Il m’attend gentiment sur mon étagère celui là… Je me demande bien ce que je vais en penser… On verra bien. Je te souhaite un bon week end George !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 19, 2010

      Il est tout petit et si tu ne fais pas comme moi à t’endormir dès que je suis couchée tu devrais le finir rapidement !

      Bon week-end et bonnes vacances, je pars 15 jours chez ma maman avec mes enfants pour me faire caliner… et pas de branchement internet… donc silence blog pendant 15 jours ! ça va être un peu dur, surtout les premiers jours !

      je t’embrasse !

      Réponse
  10. Un auteur à découvrir en ce qui me concerne… quand j’aurais diminuer un peu ma PAL ( on peut rêver !)

    Belle fin de journée,
    Clara

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 19, 2010

      Ce fut une découverte pour moi aussi… une belle découverte !

      Bonne soirée à toi !

      Réponse
  11. Je ne suis pas du tout touchée par l’extrait que tu donnes… j’ai bien peur de ne pas être sensible à son écriture…
    Et dire qu’il va me falloir le lire ! 🙂

    Réponse
  12. J’aime beaucoup ton blog que je viens de découvrir… et que je vais continuer à explorer… Ton billet m’a convaincu qu’il fallait que je relise Toussaint : j’ai eu une expérience malheureuse avec L’appareil photo…

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mars 5, 2010

      Merci beaucoup je suis heureuse que tu te sentes bien chez moi !!!à bientôt !!

      Réponse
  13. franson

     /  mars 3, 2010

    finalement j’ai également lu « fuir » et la « vérité sur Marie » et je ne regrette pas.
    Ma préférence va au dernier, il m’a touchée.
    Mais , dois-je l’avouer, je lis en diagonale certaines de ses descriptions que je trouve interminables.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mars 5, 2010

      OHHHHHH en diagonale !!!! je plaisante, on a tous les droits… je pense effectivement que « La vérité sur Marie » est un très beau roman, je vais attendre sa sortie en poche, en espérant que d’ici là ma PAL aura diminué !!!

      Réponse
  1. Faire l’amour de Jean-Philippe Toussaint « Je Lis, Tu Lis, Il Lit

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :