« Fais de beaux rêves » Pierre Lagier

Sur la 4ème de couverture ce petit roman publié chez Buchet-Chastel avait de quoi séduire. Un jeune homme reçoit une lettre de son grand-père alors même que celui-ci est mort depuis quelques mois… intrigué, le jeune homme va donc mener une enquête afin de démêler ce mystère….

Le problème n’est donc pas l’histoire mais bien le style. Il est toujours difficile pour moi d’expliquer pourquoi un style me dérange, difficile d’analyser pourquoi telle phrase ne me convient pas… mais essayons.

Voici donc un petit passage tiré de la toute première page.

Les yeux à peine ouverts j’ai pensé à mon grand-père. Cela fait plusieurs mois qu’il est décédé. Je songe souvent à lui, mais jamais de manière aussi soudaine.

Alors, tentons de comprendre l’origine de ma gêne. Dans un premier temps, ces phrases courtes me perturbent. La première aurait, me semble-t-il besoin d’une virgule après « ouverts », histoire de créer un rythme. Dans la seconde phrase le terme « décédé » et le « cela » me stoppent à nouveau. Quelle froideur ! je ne peux ressentir qu’un vent froid, un manque d’émotion qui me dérange. Ce terme « décédé », cette euphémisme de préfecture me semble déplacé dans ce contexte. La troisième phrase me pose moins de problème quoique la simplicité du début de la phrase me fait penser aux rédactions de notre enfance… voilà en fait d’où vient le problème… j’ai l’impression de lire une rédaction… Il me manque des développements, des précisions sur les sentiments… et ces manques renforcent cette impression de froideur créée par les phrases.

J’ai conscience que cette analyse n’est que purement subjective, et certaines d’entre vous ne se trouverons pas gênés, mais ma lecture a souvent été freinée par ces phrases impersonnelles, ces changements subits de situation, ces ruptures de rythme…

Je suis donc restée très en retrait, ne parvenant pas à trouver ma place, ne ressentant rien.

Roman lu dans le cadre de l’opération organisée par Babelio.

J’ai découvert que Pierre Lagier avait un blog, si cela vous intéresse c’est par LA.

NOTE 6/10


Publicités
Poster un commentaire

29 Commentaires

  1. De l’extrait que tu donnes, le style ne me gêne pas. La ponctuation « défaillante » est plus facile à apprivoiser sur des phrases courtes. Et puis le sujet à l’air bien.
    Côté style, je ne te conseille pas « L’annonce » de Marie-Hélène Lafon alors, parce que c’est pire que ça puisque les phrases sont longues et sans ponctuation malgré une succession d’adjectifs.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 9, 2010

      Le sujet est bien mais la chute est prévisible bien que le lien petit-fils / grand-père soit bien traité ! « L’annonce » me tente mais sans plus, je ne me suis pas trop renseignée sur le sujet !

      Réponse
  2. Désolée pour la faute de grammaire, « a l’air bien » bien sûr !

    Réponse
  3. Sur le coup, l’extrait ne m’a pas gênée non plus et puis à la lecture de ton analyse, j’ai compris ce que tu voulais dire ! En effet, ça fait parfaitement froid !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 9, 2010

      Ah!!! merci, j’avais peur de passer pour une folle ! difficile d’expliquer une sensation due au style !!!

      Réponse
  4. Et bien tu sais quoi ?? Tant mieux pour ma PAL…

    Réponse
  5. J’ai pensé aussi au côté rédaction en lisant cet extrait.

    Réponse
  6. Ce genre de style n’est pas mon favori mais je trouve le sujet assez sympa. Peut-être en poche.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 11, 2010

      C’est vrai que le sujet est sympa, mais le style m’a vraiment fait barrage… ! va voir à la bibliothèque, avec un peu de chance … 😉

      Réponse
  7. je respecte votre avis sur ce livre car il n’y a rien de plus personnel que la lecture. il me semble toutefois que vous avez pris un extrait au tout début du livre qui ne reflète en rien le livre dans son ensemble. sortie de son contexte, cela peut paraître « froid », alors que le livre est au contraire plein d’émotion. et ce style que vous comparez à une rédaction donne du rythme à l’histoire qui, sans cela, semblerait bien simple. Si vous voulez montrer le style du livre, citez d’autres exemples que ses trois premières lignes!
    En ce qui concerne la chute que vous trouvez « prévisible », mon impression (toute personnelle) est que vous n’avez pas lu le livre jusqu’au bout car cette chute est ce qui en fait l’originalité justement.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 12, 2010

      Contrairement à ce que vous dites j’ai bien lu jusqu’au bout ce roman, si cela n’avait pas été le cas j’aurais eu l’honnêteté de le dire ici comme cela m’est déjà arrivé pour d’autres romans que j’ai dû abandonner (voyez mon avis sur le roman de Fuentes « L’instinct d’Inez » ou sur la saga de Stéphanie Meyer)… Comme vous le dites très justement une lecture est personnelle, et l’intérêt des blogs de lecture tient aussi dans le fait que nous avons toutes des avis différents, c’est aussi ce qui fait la richesse des échanges. Concernant ce que vous dites sur le choix de la phrase, j’ai recherché celle qui me semblait la plus représentative de ce que j’ai ressenti, ce ne fut donc pas un choix arbitraire, j’essaie d’être rigoureuse et ma formation littéraire m’a appris certains principes à respecter. Il me semblait que même hors contexte, cette phrase permettait de se faire une idée du style. Comme je l’ai dit, il m’est difficile parfois de savoir pourquoi un style ne me touche pas, j’ai voulu ici élucider ce mystère. Contrairement à vous je n’ai pas été touchée par le style même si l’histoire m’a semblé intéressante, je ne tiens pas à me justifier sur une impression de lecture toute personnelle, mais par comparaison, le petit roman de Milena Agus « Mal de pierre », par exemple, m’a bien plus touchée. Je pars du principe qu’un roman n’est pas qu’une histoire, que comme l’homme il comporte un corps et un esprit, ils doivent aller de pair. Merci pour votre commentaire, mais peut-être ne connaissez-vous pas suffisamment ce blog pour me faire un procès d’intention. D’autre part je suis désolée d’avoir critiqué un auteur que vous recevez prochainement…

      Réponse
  8. franson

     /  février 14, 2010

    bonjour,

    Je viens de terminer la lecture de ce roman et j’ai beaucoup aimé .
    J’ai d’abord été attirée par le format et la présentation
    puis j’ai commencé par les citations du début. Est ce qu’alors je n’ai pas prêté attention au style de la première page mais il ne m’a pas gênée . Après relecture, je comprends ce que vous voulez dire.
    Par contre je trouve que tout le roman ne suit pas ce rythme et qu’il procure des émotions diverses (les lettres du grand-père par exemple)
    L’émotion fait partie de notre histoire personnelle donc
    aucune histoire ne peut être reçue unanimement. Heureusement la richesse littéraire est bien là pour nous combler.
    Je ne sais pas si c’est un usage sur votre blog, c’est la première fois que j’interviens, mais je voudrais vous indiquer le livre « le diable dévot » de Libar M Fofana (sorti le 11 février) qui m’a beaucoup touchée.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 15, 2010

      Bonjour Franson et bienvenue chez moi !
      Vous avez raison les lettres du grand-père sont différentes, mais… malheureusement elles ont eu le même effet sur moi que le reste du roman… il y a comme cela des livres qui ne me touchent pas… par contre je viens de commencer « Faire l’amour » de J-P Toussaint, et là je me sens emportée !
      Ce n’est pas un usage d’analyser le style des romans, j’ai cherché à comprendre avec celui-ci ce qui n’avait pas fonctionné avec moi !
      à bientôt, je l’espère !

      Réponse
  9. franson

     /  février 16, 2010

    Bonjour,

    Je viens justement de terminer « long week-end » de Joyce Maynard et j’attendais le retour de mon mari (il est libraire)
    pour une nouvelle lecture à découvrir (en vacances et en convalescence, je rattrape mon retard) . Je viens donc de l’appeler pour qu’il me ramène « Faire l’amour ».
    Je continue la visite de votre blog. Très belle journée

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 16, 2010

      Je ne connais pas le roman dont vous (tu ?) parlez, de quoi parle-t-il? vous a-t-il plu ?
      « Faire l’amour » de Toussaint est un roman très particulier, tout en évocation, le style de l’auteur est époustouflant, il ne se passe quasiment rien et pourtant on est suspendu à ses phrases !
      Quel chance d’avoir un mari libraire !!!
      Merci pour tous vos commentaire 🙂

      Réponse
  10. franson

     /  février 16, 2010

    La librairie c’est un pari que nous avons fait il y a un peu plus d’un an…
    C’est passionnant, c’est aussi un milieu très dur mais nous avions ce projet dans un coin de notre tête depuis longtemps et les circonstances de la vie professionnelle nous ont amenés à franchir le pas. L’avenir nous dira si nous avons bien fait.
    C’est extraordinaire toute cette richesse à portée de main effectivement.

    Un « long week-end » est un récit porté par trois personnages hors du commun.
    Le narrateur a 13 ans (au moment des faits) et lors d’une sortie au supermarché avec sa mère qui ne sort presque jamais, ils vont croiser un prisonnier évadé.
    Et de cette improbable rencontre vont découler les événements d’un long we en huis clos qui vont bouleverser leurs vies .
    L’écriture n’est pas exceptionnelle mais on suit l’évolution de leur histoire sans se lasser et on est surpris jusqu’aux dernières pages.

    Le « diable dévot » (dont je vous parlais dans le premier message), c’est tout autre chose.
    L’histoire d’une jeune fille africaine sacrifiée par un imam qui n’est autre que son père. C’est cruel mais sans voyeurisme aucun et surtout cela reste très positif par rapport à la force de l’amitié, de l’honnêteté et du courage qui vont lui permettre de dépasser l’inacceptable. Bouleversant.

    Comment trouvez-vous le temps de remplir tous ces challenges ?
    Que veut dire PAL ?

    Le tutoiement ne me dérange absolument pas, j’ai juste un peu de mal à le faire spontanément 🙂

    J’aime bien votre blog.

    A bientôt

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  février 16, 2010

      Merci pour toutes ces précisions… J’ai fait l’expérience de la librairie pendant 6 mois comme co-gérante, aventure passionnante mais pas évidente avec deux enfants encore trop petits pour ne plus voir leur maman à la maison, j’ai donc renoncé sans regret, cela m’a beaucoup apporté et m’a permis de démystifier un peu le métier… faire cela en couple doit être plus agréable…
      Merci pour vos commentaires et vos compliments, si vous préfèrez le vouvoiement, pas de problème, je trouve un charme certain au VOUS.

      Réponse
      • franson

         /  février 16, 2010

        C’est ce que j’avais cru comprendre sur votre blog,

        je dis « nous » quand je parle de la librairie car c’est notre projet mais je travaille, je suis enseignante.
        Comme c’est une création, il faudra un peu de temps avant que ce soit lucratif. Et nous avons trois enfants.

        belle soirée et bonne lecture (chez nous la neige y incite)

        Réponse
      • leslivresdegeorgesandetmoi

         /  février 16, 2010

        Et vous ne dites toujours pas où elle est cette librairie !

        La librairie dans laquelle j’ai travaillé était toute jeune aussi comme la vôtre et nous ne pouvions pas nous sortir de salaire (ce fut aussi une raison). Je suis repartie dans l’enseignement (décidément, nous avons beaucoup de points communs !), mais un peu amélioré… Je vous souhaite beaucoup de réussite, sincèrement !

        Réponse
  11. franson

     /  février 16, 2010

    oups , j’avais mal regardé,

    je sais maintenant ce que veut dire PAL,

    nous les cultivons nous aussi depuis des années.

    Réponse
  12. Louis Deveix

     /  février 25, 2010

    Au sujet de « Fais de beaux rêves », de Pierre Lagier.
    Décidément l’écriture est affaire de sensibilité à certains thèmes et à la manière dont ils sont traités.
    J’ai adoré ce livre, fin, délicat, très bien écrit et qui à mon sens recouvre trois qualités que je demande à un roman.
    – une écriture belle et personnelle
    – une histoire qui m’entraîne jusqu’à la fin avec avidité
    – une grande originalité. Avouez que là on est servi car ces lettres qui ne viennent ni de l’au-delà ni d’une mauvaise plaisanterie reposent sur une idée qui moi m’a totalement bluffé.
    Merci d’autoriser sur votre blog des débats aussi intéressants sur des lectures.

    Réponse
  13. j’ai mis un lien vers votre blog , je n’ai pas du tout aimé ce livre tout y est gentil, on ne croit à rien. Je trouve le débat intéressant
    Les lettres post-mortem on a déjà lu ça chez Romain Garry et On avait crié au plagiat quand Alexandre Jardin avait utilisé ce procédé pourtant dans un roman autrement inventif.
    Amicalement Luocine
    http://luocine.over-blog.com/

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  juin 11, 2010

      Merci pour votre commentaire qui me confirme dans mon impression concernant ce roman ! le débat fut vivant en effet autour de mon avis. Merci aussi pour les indications que vous donnez sur Gary et Jardin !! quant à votre blog il va prendre tout naturellement sa place dans ma blogrol !!!

      Réponse
  14. Hel

     /  juillet 14, 2010

    Vous ergotez sur une virgule et comparez les lettres post-mortem de « Fais de beaux rêves » à celle de Gary. Dont acte. Vous oubliez juste l’origine de ces lettres qui est très originale et qui, à mon sens, prouve que cet auteur dont j’ai aimé le style a en plus une belle imagination et prend le lecteur complètement à contre pied.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  juillet 15, 2010

      La virgule n’est pas la seule en cause…. j’ai tenté de comprendre la gêne qu’a provoqué en moi ce style que je juge impersonnel mais comme je le souligne plus loin, je comprends que d’autres y soient sensibles, comme ce fut le cas pour vous, semble-t-il, et tant mieux ! Quand à l’origine des lettres, j’en ai parlé : « Un jeune homme reçoit une lettre de son grand-père alors même que celui-ci est mort depuis quelques mois »….

      Réponse
  1. Fais de beaux rêves, Pierre Lagier « Je Lis, Tu Lis, Il Lit

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :