« Quelque chose en lui de Bartleby » Philippe Delerm

delerm3

Oui, encore un livre de la rentrée littéraire…et mon Challenge 1% réussi grâce à ce nouveau titre … désormais je vise le 2% et pourquoi pas le 3%…mais en attendant parlons de ce roman.

Parmi les romans de la Rentrée Littéraire, celui de Philippe Delerm est une bouffée de légèreté. Malgré plusieurs romans déjà écrits, celui-ci est le premier que je lis… J’avais bien acheté A Garonne lors du dernier salon du livre de Paris en mars dernier mais il est resté en sommeil dans ma PAL. Lors de ce Salon, j’avais eu le plaisir d’échanger quelques mots avec Philippe Delerm et d’obtenir une petite dédicace, je lui avais aussi fait part de mon amour inconditionnel pour son fils, Vincent !

Mais bon, revenons à nos moutons !

Arnold Spitzweg travaille à la Poste, employé effacé et terne, il décide d’ouvrir un blog pour rendre compte de sa conception de la vie reposant sur le principe de la contemplation des petites choses de la vie : regarder les enfants jouer dans un square ; un cours de Taï Chi en plein air ; un dimanche dans Paris… Avec étonnement, notre Arnold découvre que son blog remporte un succès fou… le voilà reconnu !

Delerm a, c’est incontestable, un style à lui, et ce roman, ce personnage ont beaucoup à voir avec les livres et l’auteur lui-même. Quand le blog d’Arnold est reconnu, que les médias se mettent à en parler, les avis émis rejoignent ceux que ces mêmes médias portent sur les romans de Philippe Delerm, ce qui crée une étrange mise en abyme!

Sans être vraiment passionnant, ce petit roman reste cependant agréable pour des blogueuses comme nous. Il est en effet amusant de voir traité le phénomène des blogs par cet auteur des petites choses de la vie. Notamment le tic qui consiste à vouloir prendre des notes sur ce que l’on voit pour pouvoir l’écrire dans son blog ; mais aussi cette réflexion, que nous avons sans doute toutes eues : devons-nous écrire Sur notre blog ou Dans notre blog ? Le problème (mais est-ce vraiment un problème?) est qu’il s’agit d’un roman de l’instant, qui ne laisse pas de trace, ou si peu. Ce personnage contemplatif permet à l’auteur des chapitres courts, comme de petits tableaux sur des scènes de la vie courante, de la vie urbaine, parisienne.

J’ai souri aux quelques références faites à Vincent Delerm, son fils ; et pour une fan comme moi, j’ai été sensible à l’évocation du Square Carpeau et à cette référence explicite de la page 135 :

Il traîna dans le quartier, « habillé comme hier », expression d’une chanson qu’il aimait.

Inutile de vous dire que j’aime aussi cette chanson !

Le titre trouve son explication à la page 51. Bartleby est un personnage de Herman Melville, dans Bartleby l’écrivain, personnage qui refuse les contraintes, les régles, préfère rester en retrait pour contempler le monde, et dont la phrase préféré est : « Je préfère pas ». Monsieur Spitzweg se dit que chacun avait peut-être en lui un bartleby (p.53).

Le roman de Delerm pose comme sujet de réflexion, le besoin moderne de s’exprimer, le besoin de reconnaissance, la valorisation du petit fait quotidien, mais ne fait que poser la réflexion, à nous d’aller plus loin. Faut-il ou non succomber au monde moderne, à ces nouveaux moyens d’expression, à cette reconnaissance médiatique ?

J’ai donc passé un agréable moment, sans plus… et en vieille blogueuse que je suis j’ai noté quelques inexactitudes dans le fonctionnement du blog de monsieur Spitzweg! Oui car, un blogueur qui ne répond jamais à ses commentaires et qui ne va jamais sur les autres blogs, a quand même très de chance de devenir aussi célèbre… mais ça, c’est un autre débat!

bon point vertobjectif PALchallenge-du-1-litteraire-2009

Note : 6/10                             4 / 138                                     7/17

philippe delerm

Publicités
Article précédent
Article suivant
Poster un commentaire

17 Commentaires

  1. J’aime beaucoup Delerm père! Et je ne savais pas encore quoi penser de ce nouveau méfait! Merci! Le sujet est intrigant (mais une histoire de bloggeur chez Delerm c’est étrange tout de même!!)

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  septembre 15, 2009

      Oui, mais comme je le disais c’est traité à la Delerm, ça prend une certaine saveur !

      Réponse
  2. « un blogueur qui ne répond jamais à ses commentaires et qui ne va jamais sur les autres blogs, a quand même très de chance de devenir aussi célèbre » : j’ai immédiatement pensé à quelqu’un, mais il était déjà célèbre avant, alors…

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  septembre 15, 2009

      Damned !!!! mais de qui s’agit-il? Les initiales ne seraient-elles pas PA?

      Réponse
  3. Je ne connais pas Delerm père, mais je ne supporte pas le fils! :/
    Je ne pense pas que je le lirai, ou alors plus tard, quand il sortira en poche.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  septembre 16, 2009

      Vincent Delerm ne plait pas en effet à tout le monde ! tant pis, j’aime les références auxquelles font appel ses chansons! Pour le livre du père, tu as raison d’attendre un peu !

      Réponse
  4. Je ne sais pas pourquoi mais cet auteur je le fuis.
    Pour son fils, j’aime bien ses textes mais je n’aime pas l’entendre…

    Bon sinon t’as pas mal lu ces derniers temps dis don’ dis don’ !!! Moi je suis en rade là ! Je lis trois mots, je dors !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  septembre 16, 2009

      J’aime les chansons de Vincent Delerm, ses références… j’ai eu l’occasion d’aller à un de ses concerts et j’ai adoré !

      Oui,j’ai beaucoup lu surtout fin août,mais en ce moment je suis comme toi je dors comme une marmotte !

      Réponse
  5. Bah ça va être chaud pour lire Doris Lessing !! loll

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  septembre 16, 2009

      Tu l’as dit ! je dois lire « Raison et sentiments » pour le 20, mais je suis hyper en retard !

      Réponse
  6. Je crois que je le lirai ! 🙂
    Et tout comme toi, j’aime beaucoup aussi ce que fait son fils. 😉

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  septembre 23, 2009

      AHHHHH Vincent…. tu trouveras dans le roman du père beaucoup de clins d’oeil au fils !!

      Réponse
  7. Oups ! c’était là … 😉

    Merci pour cet avis que je partagerai sans doute lorsque je l’aurais lu, et la petite pointe au coeur : « habillé comme hier ». Y’a de la poésie et de la joie chez les Delerm.

    Réponse
  8. suis tout à fait d’accord avec ton billet! pour ce livre, ça a été « oui, sans plus »…

    Réponse
  1. Quelque chose en lui de Bartleby, Philippe Delerm « Je Lis, Tu Lis, Il Lit
  2. Les Challenges de la blogosphère Littéraire « Les Livres de George Sand et moi

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :