« Un Chirurgien trop séduisant » Lucy Clark : Harquelinades 2009

harlequin2Tout commence sur une route déserte d’Australie : Megan, en panne de voiture (non ce n’est pas une Citroën!), cherche désespérément à  redémarrer quand soudain…. un homme surgit : « et se trouva devant les plus incroyables yeux marrons qu’elle eût jamais vus. » Et c’est le coup de foudre réciproque… mais Megan lutte intérieurement, refusant de tomber sous le charme irrésistible de cet homme aux vêtements froissés et mal réveillé ! Lui, l’oeil espiègle, à l’humour renversant, en deux coups de cuillère à pot, remet en route la voiture capricieuse…

Dès l’incipit, on est dans l’ambiance… Mégan, chirurgienne, directrice de l’hôpital d’une petite ville, est une femme stressée… et croyez-moi on ne risque pas de l’oublier tant cette indication est répétée au fil des pages… mais comme elle est médecin, elle connaît des remèdes infaillibles, aussi, à tout moment, et même les plus incertains, se livre-t-elle à des exercices de respiration, pour calmer son rythme cardiaque… Le champ lexical de la médecine ponctue le texte, c’est une succession d’oedême de Quincke; de choc anaphylactique; de cholécystectomie et j’en passe et des meilleurs ! Oui, on est bien dans la collection Blanche !

Mais finalement tout cela n’est qu’un prétexte à une histoire d’amour romanesque, car impossible ! Oui, Megan vient de sortir d’une relation difficile avec un homme qui l’a abandonnée devant l’autel, et depuis elle ne se consacre qu’à son travail, refusant tout contacts amicaux avec le personnel de l’hôpital qu’elle chapeaute ! Coincée dans ces préjugés, et son tailleur bien repassé, elle se protège, hisse des barrières surtout quand il s’agit des hommes… Et Kenneth, le sauveur de voiture, qui s’avère être le nouveau médecin engagé à l’hôpital n’est pas mieux loti : son ex-femme est partie lui abandonnant leur fille ! donc lui aussi : « avait érigé ses propres murs pour se protéger« … avec tous ces murs on a quoi se cogner la tête….

Mais voilà, l’homme est irrésistible : outre ses yeux marrons, il possède « des dents parfaitement blanches« , des « yeux fascinants« , un « rire si sexy » et surtout… Megan a un mal fou à résister à « la chaleur qui irradiait de cet homme« …. chaud chaud devant ! On cumule donc tous les clichés romanesques… sans parler du fameux doigt posé sur la bouche, mais si mais si je suis sûre que vous savez de quoi je veux parler! Ainsi p.52 : « Se penchant par dessus la table, il la fit taire en posant un doigt sur ses lèvres et Megan sentit son coeur s’emballer.« … et page 105 : « Elle l’interrompit en posant le bout de ses doigts sur sa bouche« …. ah!!! vite, mes sels !!!!

Alors bien sûr le premier baiser fut chaud, doux et « si agréable » voire « magique« .

Passons à présent au style !!! hum… comment vous dire, le style relève du nihilisme… les faits sont narrés dans leur plus simple appareil, les dialogues sont…. bouleversants comme par exemple cet échange hautement intéressant :

Prête?

– Euh… Oui.

Utile non?

Les descriptions sont inexistantes, ou plutôt ne s’attardent que sur les vêtements. Pour ce qui est de la profondeur des réflexions sur la nature humaine, et pour répondre à une étude sociologique très poussée, nous serons sensible au fait que la femme se sent femme dans les yeux de l’homme qu’elle aime et qui l’aime, et bien qu’homme séduisant, Kenneth n’en est pas pour autant père, un père attentif qui a senti sa vie changer en tenant dans ces bras son enfant nouveau né… bref rien de nouveau sous le soleil !

Je vous passerai les scènes d’action ! nos pauvres médecins à chacune de leur sortie sont obligés de sauver le monde : au restaurant ils évitent la mort par oedême de Quinck d’une petite fille allergique aux fruits mer ; en promenade au bord de la mer, Kenneth se retrouve à faire de la spéléo pour sortir un jeune homme imprudent… quelle vie mouvementée !

Je vous passerai aussi les erreurs narratives : p.32 : « il était beaucoup plus tard que d’habitude lorsque Megan referma enfin la porte de son bureau après une journée particulièrement chargée« … cela sous-entend donc, quand on connaît le rythme journalier des chirurgiens qu’il est au moins 9h du soir… or à la page suivante : elle « se dirigea vers le parking déjà éclairé car il était presque 7 heures du soir« …. Waou!!! c’est super tard !!!

En résumé, ce roman reprend les clichés romanesques les plus communs et en cela colle bien avec l’idée que l’on se fait des Harlequins… cela m’a permis de bons fous-rire…


Poster un commentaire

31 Commentaires

  1. Ils sont beaux, riches, éduqués, responsables, aseptisés et comiques? Un talent caché que je ne soupçonnais pas lol

    Réponse
  2. j’adore, c’est tellement marrant ! moi ce sont les Delly que je lis pour rire comme ça. c’est bien plus romanesque !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  juillet 31, 2009

      C’est vrai !!! j’avais oublié les Delly, je crois que j’en avais lu un, mais je ne m’en souviens pas du tout !!!

      Réponse
  3. Je me marre à chaque fois que je lis vos études Harlequin 😀 Et quand je lis « des dents parfaitement blanches », ça me fait penser aux pubs Colgate avec la nana qui fait un super sourire pas crispé du tout ou même celle d’Ultrabright (à l’époque le mec avait une rose entre les dents pour la donner à sa jolie nana qui l’attendait sur un rocher…) Que c’est beau tout ça !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  juillet 31, 2009

      J’ai eu exactement la même vision que toi… et en plus le petit éclat qui claque !!!

      Réponse
  4. Je ne croyais pas qu’il était possible de faire une analyse poussée de ce roman!!!!
    Alors? lecture du deuxième tout de suite???

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  juillet 31, 2009

      Pour le deuxième je vais attendre un peu…. beaucoup de romans à lire avant en vue de la rentrée littéraire !! tu vois de quoi je parle 😉

      Réponse
  5. Je viens d’en lire un dans cette collection (les couvertures sont vraiment affreuses et toutes les mêmes) et il se déroule en Australie aussi : un prix de gros ? :))

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 2, 2009

      C’est sans doute le coin exotique de la collection !!! à quand ta critique ?

      Réponse
  6. Ahh ces médecins à l’œil espiègle ??? Pourquoi mon généraliste est moche et barbu ?? y a pas de justice :)))

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 2, 2009

      J’avoue que mon néphro n’est pas mal du tout mais bien loin cependant du Dereck de Grey’s anatomy….

      Réponse
  7. Tiens, étrange qu’il ait des yeux marrons … normalement c’est davantage bleus, verts ou gris, non ? 😀

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 2, 2009

      Oui tiens c’est vrai… les yeux bleus se seraient plus tendance ????

      Réponse
  8. Ces histoires de murs sont intrigantes, hum ce roman serait sponsorisé par un syndicat de maçons ?

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 2, 2009

      Faut-il voir derrière ces murs une métaphore filée ????

      Réponse
  9. J’ai commencé le mien ! Attention les vélo, il y a du regard langoureux et du batifolage !!
    Quand même, je me laisse à penser que tu as pris le bouquin parce que le toubib a un faux air de George… Clooney !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 2, 2009

      Tu crois ???? mais j’ai aussi un faible pour Patrick Dempsey dans Grey’s anatomy…. alors? quel est ton diagnostic ???

      Réponse
  10. ça me rappelle un été où j’ai lu pas mal d’harlequin, découvert dans un placard chez ma grand mère ! De sacré lecture 🙂

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 5, 2009

      COntente de voir que tu es revenue !!!!! tu vas pouvoir participer alors !!!

      Réponse
  11. Mon diagnostic est que je te le dirai demain quand j’aurai fait mon analyse, parce que je l’ai fini hier. Et Dr Mamour, miam !!! on en mangerait ! Je veux bien être sa Meredith !

    Réponse
  12. C’est la collection qui me tente le moins, je pense!! Mais ton billet, j’adore! Incroyables, ces Harlequin!

    Réponse
  13. La collection Blanche semble avoir du succès dans ces Harlequinades 🙂 Personnellement je lis du Luna. Mais je devrai tenter une autre collection.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 5, 2009

      Il faut que j’aille voir les autres Harquelinades…. C’est super ce challenge !

      Réponse
  14. Bon et sinon tu lis quoi en ce moment ? Hein, dis ?

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  août 7, 2009

      Je sens derrière ta question une pointe de critique !!!! bon, je daigne te répondre : en ce moment je lis des romans « pas encore parus » !!! j’ai prévu plusieurs notes… patience, j’ai du monde à la maison et donc pas trop de temps pour internet….

      Réponse
  15. Hannnnn désolée de déranger, pardon m’ssieurs-dames !
    Mais il y avait aucune critique ! Tin on voit les privilégiés qui lisent des livres pas encore parus…. C’te chance d’être preum’s !

    Réponse
  16. Tu relèves le défi! Il me reste à m’y lancer aussi, la collection blanche ne m’attire pas, mais je crois qu’elle est encore plus drole on dirait!

    Réponse
  1. Harlequinades : On remet ça !!!! « Les Livres de George Sand et moi

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :