« Les Lois de la Gravité » de Jean Teulé

teuléDans le cadre du PRIX LITTERAIRE DES BLOGUEURS, je me suis attaquée mercredi au roman de Teulé. Une première expérience de Teulé m’avait refroidie (Le Montespan), voire totalement dégoûtée, mais celui-ci paraissait différent, et puis je n’aime pas rester sur une mauvaise impression, d’autant que vous êtes nombreuses à aimer cet auteur !

Mercredi donc, après la vaisselle, je me suis installée à la table de la cuisine pour lire ce petit roman de 137 pages!

Le sujet : Une femme se rend dans le commissariat le plus proche de chez elle, pour s’accuser du meurtre de son mari, survenu 10 ans plus tôt, et que la police avait classé comme suicide!

Les Premières pages sont remarquables (oui, vous voyez je suis capable de reconnaître quand c’est bien et de revenir sur mes a-priori) : Teulé utilise un procédé littéraire souvent usité dans les romans policiers : la focalisation externe. Ce procédé consiste à présenter un personnage au lecteur, sans lui donner les informations nécessaires : qui est-il (nom, prénom), quelles sont ses intentions (le personnage agit mais le lecteur ignore les intentions de ces actions)… Ce prodédé est donc très judicieux de la part de Teulé dans la mesure où la femme se rend au commissariat et va être confrontée à un inspecteur qui, comme le lecteur, ignore tout d’elle. En posant ses questions, l’inspecteur, et par là même le lecteur, commence à en connaître un peu plus sur cette femme énigmatique.

J’ai donc trouvé cette entrée en matière, ou, en termes littéraires, cet incipit, très intéressant et prenant. Comme l’inspecteur, on veut en savoir plus: connaître comment les choses se sont passées, comment l’affaire a-t-elle été classée, pourquoi la femme veut-elle se dénoncer aujourd’hui et pas avant etc.

Autre élément intéressant dans ce roman: l’aspect cinématographique de l’écriture. Tout le roman est un face à face entre l’inspecteur et cette femme.

garde à vueJ’ai immédiatement pensé à ce grand film qu’est Garde à Vue, dans lequel Michel Serreau, accusé du meurtre d’une petite fille, se trouve face à l’inspecteur qui l’accuse incarné par Lino Ventura. N’oublions pas non plus le face à face Romy / Lino.

L’ambiance du commissariat la nuit, les couloirs vides, les pièces sombres, sont très bien rendus et l’on est véritablement installé aux côtés de cette femme.

Autre fait cinématographique, les effets Flash-back, comme on les retrouve également dans le film de Miller, permettent de revivre les moments importants de la vie de la femme.

Toutefois la culpabilité de la femme dans le roman de Teulé, n’est jamais mise en doute, tandis que toute la tension du film de Miller réside sur la suspicion (Titre américain d’ailleurs de l’adaptation de Garde à vue)

MAIS ! oui car malheureusement il y a un Mais ! un petit Mais toutefois !

Pour commencer, la tension du début n’est pas maintenue, soudain, après les divers Flash-Back, l’intérêt se relâche et la tension du début n’existe plus. On assiste alors à des scènes ridicules et décalées : l’absorption de drogue par le commissaire; la mise au trou de la femme… autant de scène qui me rappelle le Teulé du Montespan et qui me font penser que nous n’avons pas le même humour !

De plus, comme l’inspecteur cherche à gagner du temps pour dissuader la femme de maintenir sa dénonciation, Teulé semble vouloir meubler, et l’on finit par s’ennuyer, comme si le sujet n’était pas suffisamment porteur pour nous emmener jusqu’au bout. Les rebondissements de la fin ne suffisent pas à mon goût, ayant tendance à tomber dans l’absurde, mais n’est pas Ionesco ou Beckett qui veut !

Donc, pour finir, je dirai que ce petit roman (dans les deux sens du terme) a l’avantage de se lire vite (il m’a fallu 2h), et c’est là un grand avantage, le sujet, s’il paraît intéressant au début, et s’il est bien traité dans les premières pages, s’épuise de lui-même et Teulé ne parvient pas à convaincre le lecteur de rester assis aux côtés de ses personnages !

Ma note doit rester secrète pour le moment comme le veut le réglement du Prix Littéraire des Blogueurs.

Lisez les avis de Virginie B. et de Pimousse.

Poster un commentaire

18 Commentaires

  1. J’avais abandonné Le Montespan à son sort, et j’ai bien envie de passer à côté de celui ci. Ton billet (focalisation externe, etc…) me semble plus intéressant que le livre!

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mai 8, 2009

      Merci madame! Celui-ci est moins pire que le « Montespan » mais on y retrouve des scènes totalement absurde et en décalage avec le reste ! le dernier qui vient de sortir « Mangez le si vous voulez »… vu le sujet, je le bannis d’office !

      Réponse
  2. Décidément cet auteur ne me dit rien du tout ! Il m’attire encore moins !
    On est mal barré !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mai 8, 2009

      Faut pas se forcer non plus!!! celui-ci est tout petit, lu en 2h, donc sans grande conséquence… et puis le début est vraiment bien même si après ça part en coquillette….

      Réponse
  3. Hum, j’ai eu la même impression avec un autre bouquin de Teulé : génial au début, puis pouf le récit se dégonfle tout seul. :/

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mai 8, 2009

      J’avoue que j’ai du mal à comprendre l’enthousiasme autour de Teulé! hier encore une nana à la librairie m’a dit qu’elle avait adoré « Montespan »! C’est vraiment une énigme pour moi !

      Réponse
  4. J’avais déjà lu un billet pas emballé au sujet de ce petit livre.
    « Le magasin des suicides » te plairait peut-être (parce que pour ce qui est des autres, sur Villon etc. , je crois que ce ne sera même pas la peine d’essayer : d’après les échos que j’en ai eus, tu y retrouveras, en pire, tout ce que tu n’as pas aimé dans « Le Montespan »).

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mai 8, 2009

      Tu es toujours dans les spams mais maintenant que je sais je vérifie ! Donc! concernant Teulé je crois que j’ai fait le tour je n’irai pas plus loin! Pour Villon on m’avait déjà dit que ça ne me plairait pas, ton avis le confirme. Le seul avantage c’est comme pour Nothomb, maintenant je sais que ce ne sont pas des auteurs pour moi !

      Réponse
  5. Je ne suis pas attirée par cet auteur. Mais le seul qui pourrait éventuellement m’intéresser est celui-ci. Mais bon, je vais m’abstenir !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mai 8, 2009

      il ne faut pas se forcer ! il y a tellement de livres plus intéressants !!!

      Réponse
  6. Ys

     /  mai 9, 2009

    J’ai lu deux livres de Teulé (« Le Montespan » et « Le magasin des suicides ») et toujours la même impression : il en fait trop ! Son humour noir me plaît bien, mais il en rajoute toujours et au bout d’un moment, ça m’épuise !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mai 9, 2009

      Je ne suis pas du tout sensible à son humour ! ce n’est parce que l’on tombe de le scato et l’ordurier que l’on est moderne, ou au moins il faudrait que ça ait un sens et chez lui je ne le trouve pas, n’est pas Rabelais qui veut !

      Réponse
  7. Toi aussi tu n’aimes pas Jean Teulé, ah quand même il y en a !! J’avais lu « Je François Villon » pour le blogoclub et j’avais été profondément déçue et choquée, et puis à la sortie du Montespan je l’ai lu parce que mes collègues disaient que c’était Absolument Géniaaaaal !!! et ben moi ça m’a de nouveau mise en colère, un peu le même principe que pour Villon, Mr Jean Teulé met ses fantasmes sexuels au service de l’histoire de France, et en plus je ne trouve pas que son écriture soit si bien que ça, alors quand j’ai lu ton article ho la la je jubilais au fur et à mesure de la lecture !! et bien moi je ne lirais plus jamais cet auteur !!!

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mai 9, 2009

      J’ai aussi été très surprise que tout le monde l’encense ainsi! J’ai trouvé son personnage de Montespan ridicule, un pantin… et côté psychologie il y a du travail ! Ces personnages me laissent assez froide… en commençant « Les lois de la gravité » j’étais heureusement surprise, mais petit à petit le style se relâche, l’intrigue semble partir en vrille !
      Donc comme toi, je m’arrête là !

      Réponse
  8. BOn ok, celui là on passe à coté sans problème 🙂
    Comme Keisha je trouve ton billet beaucoup plus interessant que le livre 🙂
    Le magasin des suicides m’avait bien plus, mais je crois que tu en ressortirais avec les mêmes paroles : la fin n’est pas vraiment à la hauteur. Je crois qu’il aurait pu pousser plus loin mais j’ai eu l’impression qu’à un moment donné il voulait surtout vite en finir.
    Toujours un plaisir de te lire !

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  mai 11, 2009

      Je suis très touchée par le compliment !
      Teulé manque de rigueur ! j’en ai fait mon deuil, je n’irai pas plus loin avec lui! le dernier me paraît épouvantable !

      Réponse
  9. Lucie

     /  juin 6, 2010

    Il semblerait que tous les avis négatifs soient rassemblés ici !!!
    Aussi, j’espère que mon intervention pourra peut-être inciter certains lecteurs à lire Teulé.
    Moi, j’apprécie, et je suis un peu surprise de lire que « dans son humour noir, il en fait trop » mais chacun a son opinion. Je trouve, non seulement qu’il écrit bien, qu’il n’est pas ennuyeux, qu’il a beaucoup d’humour (même si « noir »). « Le magasin des suicides » est une farce , et il faut le lire comme tel. Le Montespan est truculent ! quant à « Mangez-le si vous voulez », au-delà de « l’anecdote historique », il nous fait nous poser pas mal de questions sur la réaction en chaine, la manipulation d’esprits de la foule…. et son irresponsabilité (c’est pas moi.. c’est les autres..)
    Enfin, c’est juste mon avis. mais je tenais à le mentionner. Bonne lecture, à ceux qui se décideraient à aborder cet auteur.

    Réponse
    • leslivresdegeorgesandetmoi

       /  juin 6, 2010

      Tous les avis sont les bienvenues ici ! je me suis lancée dans la lecture des romans de Teulé sur l’avis très positifs d’autres blogueuses et je n’ai pas été convaincue, peut-être ne suis-je pas sensible à cet humour-là. J’ai également lu Le Montespan, auquel j’ai encore moins accroché. Je me dis donc que Teulé n’est pas pour moi, mais je peux comprendre qu’on l’apprécie ! merci pour cet avis qui permet de compenser les avis négatifs !

      Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :