« Brooklyn Follies » Paul Auster

Vous savez sans doute que je participe au BLOGOCLUB!! Mais qu’est-ce vous dîtes-vous?? Il s’agit d’une communauté de blogueurs qui, tous les deux mois, proposent la « critique » d’un roman qu’ils ont tous lu. Leur « critique » paraît toute le même jour ce qui permet d’avoir de nombreux avis différents sur le même ouvrage.

En ce 1er Novembre, il s’agit donc de ma première contribution. Nous avions à lire : Brooklyn Follies de Paul Auster.

auster.jpg
brooklyn follies.jpg
Paul Auster est une vieille connaissance, un auteur que je croise de temps en temps, et vers lequel aussi je reviens. Aussi quand j’ai su que nous avions à lire Brooklyn Follies j’ai été heureuse de ce choix et je me suis jetée dessus, et cette lecture remonte déjà à plus d’un mois…
Il y a des auteurs qui ont cette rare capacité à transporter leur univers à chaque nouveau roman ! C’est toujours différent et pourtant il y a cette touche, ce style, cette façon de raconter qui est purement Austérien…
Mais avant de vous dire ce que j’en ai pensé, peut-être faut-il vous dire de quoi parle ce roman! voici ce qu’en dit la 4ème de couverture :
 » Nathan Glass a soixante ans. Une longue carrière dans une compagnie d’assurances à Manhattan, un divorce, un cancer en rémission et une certaine solitude ne l’empêchent pas d’aborder le dernier versant de sa vie avec sérénité. Sous le charme de Brooklyn et de ses habitants, il entreprend d’écrire un livre dans lequel seraient consignés ses souvenirs, ses lapsus, ses grandes et petites histoires mais aussi celles des gens qu’il a croisés, rencontrés ou aimés. Un matin de printemps de l’an 2000, dans une librairie, Nathan Glass retrouve son neveu Tom Wood, perdu de vue depuis longtemps. C’est ensemble qu’ils vont poursuivre le rêve d’une vie meilleure à l’hôtel Existence… »
Il ne faut pas trop se fier aux 4ème de couverture, d’ailleurs une fois que vous lisez ou avez lu le roman en général on ne s’en souvient plus de cette 4ème de couverture !
Ce que cette 4ème de couverture ne saisit pas c’est précisément la touche d’Auster, cette façon de jouer sur les patronymes, sur leur signification, la façon de mettre en scène les hasards de la vie, mais aussi la façon qu’il a de créer des personnages qui vivent réellement, que vous avez l’impression de connaître, cette façon de mettre en présence des individus différents, ayant chacun une histoire propre, une certaine folie aussi, et qui chacun aide l’autre, comme une famille recomposée !
En dehors de l’histoire en elle-même, Paul Auster est un écrivain qui sait jouer avec l’illusion romanesque, la manipuler, la rompre comme au chapitre intitulé « Une soirée de bonbance » où tout à coup le roman prend la forme d’un dialogue de théâtre, et que l’auteur surgit :
« L’auteur est d’avis que seules les paroles prononcées par les personnages désignés ci-dessus sont d’une quelconque importance dans le récit. Pour cette raison, il n’y aura ni description des vêtements qu’ils portent, ni commentaires des mets qu’ils vont manger… »
La surprise, l’étonnement, l’envie d’aller plus loin, de savoir vous prennent, et le livre se déroule de lui-même et vous emporte…
bon-point.jpg
8/ 10
Poster un commentaire

2 Commentaires

  1. Alors, cet auteur, j’en entends dire beaucoup de bien mais je n’essaie jamais ! Alors du coup, comme tu en parles, je me dit qu’il est temps de me jeter à l’eau ! Tu rajoutes un livre à ma pal, je vais finir par me fâcher !

    Bravo pour ce nouveau blog ! Je m’en vais ajouter le lien de suite !

    Miam, que de lectures en perspective !

    Réponse
  2. doume

     /  juin 14, 2015

    Paul Auster, un bonheur pour moi !
    Je n’en lis qu’un de temps en temps, pour ne pas me lasser.
    Cette année, c’était « chronique d’hiver ». Superbe !

    Réponse

à vous....

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

<span>%d</span> blogueurs aiment cette page :