Il était une fois un blog…


Logo bloguer

Karine :) nous a plongés, la semaine dernière dans cette bonne vieille nostalgie, dans nos souvenirs liés au blog, nos débuts, nos rencontres, nos délires. Après un premier billet, elle a décidé de lancer un tag libre à chacun de reprendre pour revenir sur ses années passées à papoter, à lire, à commenter, à pousser des coups de gueule, à se faire engueuler, à se défendre, à faire des tags, des concours, à se rencontrer, à se disputer, à se réconcilier (ou pas), à se photographier, nous, nos chats, nos livres, nos étagères de livres et même nos frigos et le contenu de notre sac, bref ses années à bloguer !

Pour moi, tout a commencé en 2007, sur un blog aujourd’hui perdu dans les limbes d’internet (George Sand et moi), blog généraliste ouvert peu de temps après la naissance de mon deuxième fils, Eliot. Je crois que j’avais entendu parler des blogs à la radio et que j’ai eu envie d’en ouvrir un, chose réalisée sur la plateforme Elle.fr, plateforme infernale qui bugguait à tout va, mais où j’ai rencontré des filles géniales : Angélita, Virginie B et Céline, trois filles que je suis toujours, les premières via leur(s) blog(s) et la dernière grâce à Facebook qui a fait que nous nous sommes toujours tenues au courant de la vie de l’une et de l’autre. Comme les trois mousquetaires, nous étions 4 et nous surnommions les Drôles de Dames. On parlait de notre vie, de nos enfants, et petit à petit j’ai commencé à parler lectures, j’ai créé un prix littéraire des blogueurs (peut-être certains s’en souviendront) et c’est comme cela que j’ai commencé à découvrir les blogs de lecture. Et comme je le dis souvent, ce fut une révélation d’autant que je commençais à m’ennuyer sur mon blog généraliste, l’impression de tourner en rond. Alors j’ai fait fermer George Sand et Moi  et j’ai ouvert : Les livres de George Sand et Moi, faisant ainsi le lien, en avril 2009, et qui sera ensuite raccourci en Les Livres de George.

(suite…)

5 ans et des poussières !


Blogounet a eu 5 ans le 17 avril et Oh my god ! j’ai totalement zappé ce haut fait ! J’espère qu’il me pardonnera.

Alors on va faire en sorte qu’il ne se sente pas trop délaissé et on va lui rédiger un petit billet vite fait pour marquer le coup !

Donc un "soufflage" de bougie par la belle bouche de Marilyn devrait lui faire plaisir !

marilyn gâteau anniversaire

Ensuite on pourrait lui trouver une petite citation de George Sand :

Lisez de tout, l’ordre se fera de lui-même dans  votre cerveau que je crois être des mieux organisés, et vous amasserez chaque jour une somme de calme suprême.

Enfin, on pourrait lui rappeler tous les lecteurs qui le suivent, les bavards ou pas, les visiteurs éclairs ou les acharnés, lui rappelait aussi toutes les portes qu’il m’a ouvertes et toutes les envies de lecture qu’il a pu susciter ! Mais il ne faudrait pas qu’il prenne la grosse tête, hein ! D’ailleurs il a une tonne de commentaires en attente et non moins de billets de retard et en plus il est à la masse pour le plan Orsec 2014… alors bon, on va se reprendre et après quelques coupes de champagne on s’y remet !

marilyn champagne

 

tchin tchin !

Merci à tous pour votre fidélité

"Emmeline" Alfred de MUSSET.


Musset emmelineLa collection Folio 2€ me donne l’occasion de découvrir deux nouvelles d’Alfred de Musset : Emmeline publié en 1837 et Croisilles de 1839. La première fut publiée la même année que Nuit d’octobre, poème faisant partie des Nuits, recueil indéniablement écrit en référence à George Sand. L’année d’avant, il publiait La Confession d’un enfant du siècle, roman sur sa relation avec George Sand. Or en lisant Emmeline, une petite voix me disait que cette héroïne avait quelques points communs avec cette dernière et certaines phrases semblent comme inspirées de leur relation.

(suite…)

"La Malédiction du maléfice maudit" G. KOCJAN et J. RICOSSE (BD) – Rentrée Littéraire 2013.


Kocjan la malédictionRetour des agents de la Z.I.Z.E.M.P.C (Zorganisation Internationale et Zecrète des Enfants qui en ont Marre d’être Pris pour des C…) avec cette nouvelle aventure qui les entraîne, je vous le donne en mille… dans le Berry ! Donc qui dit Berry, dit George Sand !

Depuis quelques jours, le fantôme de George Sand terrifie les Berrichons. Le professeur Klutch et son équipe sont donc envoyés sur place pour enquêter. La première chose qu’ils décident de faire est d’exhumer George Sand. Celle-ci surgit alors de sa tombe sous forme de squelette. Puisque la célèbre romancière reposait bel et bien dans le petit cimetière de son domaine, qui est donc ce spectre étrange qui hante la Vallée-Noire ?

(suite…)

Entretien Littéraire avec Juliette #3 : La Lecture.


entretien juliette B avec moiSuite et fin de l’entretien littéraire avec la chanteuse Juliette. Aujourd’hui, Juliette va vous parler plus largement de la lecture. Vous pouvez lire les deux premiers épisodes en suivant les liens suivants : Les lectures fondatrices #1 et La littérature contemporaine #2.

Entretien accordé le 26 septembre 2013.

Épisode 3 : La Lecture

je lis beaucoup dans les lieux d’aisance.

(suite…)

"Les Carnets de cuisine de George Sand : 80 recettes épicuriennes" M. LACROIX et P. PRINGARDE


sand carnets de cuisineLes Éditions du Chêne ont eu la très bonne idée de rééditer ce livre épuisé depuis longtemps. Cette réédition a été l’occasion d’enrichir son contenu par des textes racontant la vie de George Sand à Nohant, mais aussi de donner des conseils pour nous permettre de réaliser ces recettes aujourd’hui. La première édition avait été créée en 1988 par madame Christiane Sand, épouse du fils adoptif de la petite-fille de George Sand.

(suite…)

Journée du Patrimoine : Musée départemental Stéphane Mallarmé.


Mallarmé manetNous sommes allés hier visiter le Musée Stéphane Mallarmé situé à Vulaines-Sur-Seine, en Seine et Marne, soit tout près de Fontainebleau (5 km), pour ceux qui connaissent. Dans ce cadre des Journées du Patrimoine, le Musée était donc gratuit et avait également organisé une balade en bateau sur la Seine avec lectures de poèmes. Le musée est l’ancienne maison de Valvins de Mallarmé, nous pouvions donc la visiter et profiter également de la nouvelle exposition Portraits de Mallarmé, de Manet à Picasso, qui commençait précisément hier et jusqu’au 16 décembre.

(suite…)

Saint-Maur en poche, 5ème édition


saint-maur en poche 2013 afficheCette année encore, je suis allée trainer mes ballerines au Salon du Livre de Poche de Saint-Maur. Escortée de mon fidèle écuyer, Antoine et de ma non moins fidèle Miss Bouquinaix, nous avons passé la journée dans ce salon si sympathique. Cette année les polars étaient à l’honneur.

Nous sommes arrivés vers 11h et en sommes repartis à 18h. Autant vous dire que nous avons eu le temps de fureter et d’être tentés par mille et un livres.

(suite…)

"Guidé par ton odeur vers de charmants climats" (Baudelaire)


marilyn chanel 5 in bedMarilyn Monroe dormait avec quelques gouttes de Chanel N°5, des êtres que nous aimons et qui ne sont plus, surgissent parfois de façon étrange quand nous ouvrons un flacon oublié… Le parfum, c’est une essence de fleurs, de bois de senteur, c’est aussi l’essence des êtres et la réminiscence de moments heureux, le souvenir devient presque palpable.

(suite…)

Journée de la femme !


sand nadarCurrer Bell, George Eliot, George Sand, toutes, victimes du conflit intérieur comme en témoignent leurs écrits, cherchèrent en vain à se voiler en se servant d’un nom d’homme. Elles rendaient ainsi hommage à cette convention qui, si elle n’a pas été créée par l’autre sexe, a du moins été si fortement encouragée par lui (la plus grande gloire pour une femme est qu’on ne parle pas d’elle, disait Périclès qui était, lui, un des hommes dont on parle le plus), que toute publicité les concernant est détestable.

Virginia Woolf, Une chambre à soi, 1928

virginia woolf97h/17/vict/0382/58George_Eliot_3

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 325 autres abonnés