Descente en librairie il y a quelques semaines, et considérations diverses et variées.


descentes en librairie 2Ces derniers temps, je me rends en librairie presque uniquement pour trouver des éditions scolaires pour mes cours : quelle édition choisir des Fleurs du Mal ou de Candide ? J’avais commencé ma quête cet été et je l’ai poursuivie en septembre. Difficile de faire un choix d’autant que je trouve les couvertures monstrueuses ! Dans une volonté de faire jeune et dépoussiéré  les éditeurs finissent pas se perdre dans des illustrations totalement fantaisistes.

Continuer la lecture »

« La cuisine des grands classiques : Ma version bio ! » Marie CHIOCA (livre de recettes)


chioca grands classiquesUne fois n’est pas coutume, j’ai eu envie de vous présenter ce livre de recettes de Marie Chiocca alors que l’automne s’installe, que la pluie nous rend frileux et que les feuilles tombent. Un livre rempli de recettes pour bien passer l’automne et l’hiver.

J’ai découvert Marie Chioca alors que je cherchais des infos sur le régime à Indice glycémique bas. J »étais tombée sur son blog, Saines gourmandises, et j’avais apprécié ses recettes, ses conseils pour mieux équilibrer mes assiettes. J’ai depuis appliqué quelques uns de ses conseils et ça m’a plutôt bien réussi. J’ai commencé à acheter quelques uns de ses livres et dernièrement j’ai eu le plaisir de recevoir La Cuisine des grands classiques, ma version bio !, paru aux éditions Terres Vivantes, qui a le grand avantage d’être situé dans ma région natale, l’Isère.

Continuer la lecture »

Bilan de lecture mensuel : Septembre 2014 ou Bilan tout court.


logo-bilan-mensuel1Les semaines défilent et je ne parviens toujours pas à m’organiser correctement pour continuer à faire vivre régulièrement ce blog. Les billets en retard ne cessent de s’accumuler, il y a encore des lectures du mois d’août qui ne sont toujours pas chroniquées et d’autres sont venues s’y ajouter. Car, oui, je lis, beaucoup plus lentement certes, mais je lis.

Continuer la lecture »

« Le Château des Carpathes » Jules VERNE


Verne carpathesAux alentours d’un petit village de Transylvanie, le château des Carpathes dresse ses ruines et est l’objet de toutes les plus folles et angoissantes légendes. Bien que le château soit Laissé à l’abandon depuis la disparition de son dernier propriétaire, Rodolphe de Gortz, un jour,  une fumée s’échappant du donjon du château est aperçue par le berger local. Qui ou quoi hante les lieux ? L’inquiétude s’empare des habitants de Werst. Le jeune Nick Deck décide de s’y rendre pour en avoir le coeur net. Accompagné du fanfaron docteur Patak, le jeune homme se met en route.

Continuer la lecture »

« Pétronille » Amélie NOTHOMB (Rentrée Littéraire 2014 #7)


Nothomb pétronilleAmélie Nothomb et moi, c’est une histoire d’attirance et de répulsion. Attirance, parce que, c’est bête, mais le prénom Amélie me fait toujours penser à une poupée que j’adorais quand j’étais enfant et à qui j’avais donné ce prénom qui était aussi celui d’une amie d’école. Répulsion parce qu’après deux romans lus pendant mes études (Les combustibles et Hygiène de l’assassin) j’avais tiré un trait que je croyais définitif. Récemment, en févier dernier, j’ai finalement retenté le coup avec la sortie en poche de Barbe-bleue. La réécriture du conte de Perrault était assez tentante, et cette lecture fut plus agréable que les précédentes. Un peu réconciliés donc, j’ai accepté de recevoir et de lire Pétronille. Les avis lus ici et là indiquaient qu’il s’agissait d’un bon cru, tant mieux, j’allais peut-être enfin être totalement réconciliée, je ne suis pas rancunière (enfin pas avec les auteurs). J’ai donc ouvert ce roman en repoussant tous mes méchants a priori et Dieu sait comme ils peuvent être tenaces chez moi, allant parfois jusqu’à la mauvaise foi. J’étais donc plutôt bien disposée, d’autant qu’on me promettait des allusions à des librairies et au métier d’écrivain.

Continuer la lecture »

« Les réputations » Juan Gabriel VASQUEZ (Rentrée Littéraire 2014 #6)


vasquez réputations couv.Les réputations de Juan Gabriel Vasquez est un roman que j’ai découvert début mai, trois mois avant sa sortie. Il faisait partie de la pré-sélection pour les Nouveaux Talents des magasins Cultura (dont je vous reparlerai). Autant vous dire donc que cette lecture commence à dater, mais, heureusement j’avais pris quelques notes et ce roman m’a suffisamment intéressée pour que je m’en souvienne. J’ai été tentée de ne pas le chroniquer, tant il m’est parfois fastidieux de retrouver des impressions d’une lecture qui date, mais, je me suis rendue compte que ce roman était peu, voire pas visible, sur les blogs, et je trouve cela dommage.

Continuer la lecture »

« Les Indomptées » Nathalie BAUER (Rentrée Littéraire 2014 #5)


bauer les indomptéesLes Indomptées est une saga familiale qui court sur tout le XXe siècle. Nathalie Bauer fait plus que raconter l’histoire d’une famille, elle nous livre l’histoire de sa propre famille en presque 500 pages. Qui dit saga, dit pléthore de personnages. L’originalité de ce roman est que sont insérées des photos en noir en blanc des personnages dont nous suivons le destin. Ces personnages de papier prennent alors un visage, une allure, grâce à ces photos.

Continuer la lecture »

« Dire, ne pas dire : du bon usage de la langue française » par l’Académie Française (Rentrée Littéraire 2014 #4)


dire ne pas direIl faut bien le reconnaître la langue française est vicieuse. Il suffit d’interroger un étranger apprenant notre langue pour qu’il nous dise à quel point la grammaire, la syntaxe et l’orthographe sont de beaux casse-têtes (d’ailleurs, on met un s à « casse » ?), mais sans aller chercher si loin, le martyr que vivent nos enfants quand on leur parle de dictée nous le rappelle tous les jours, et même nous, avouons-le, combien de fois ne nous demandons-nous pas quel accord est le bon ou si telle expression est correcte.

Continuer la lecture »

L’étoile morte de ma mélancolie – 11/09/02


ange 11 09 2014_1

« Prenez soin du chien » J.M. ERRE


Erre chienAprès ma lecture enthousiasmante du Mystère Sherlock, j’avais bien l’intention de poursuivre ma découverte des romans de J.M. Erre. Ma PAL s’assimilant de plus en plus à une librairie, il m’a suffi de saisir Prenez soin du chien sur mes étagères. Ce roman, paru en 2006, est le premier de J.M. Erre.

Construite autour deux journaux intimes, celui de Max Corneloup, auteur de feuilletons radiophoniques, et celui d’Eugène Fluche, peintre sur oeuf, l’intrigue de ce roman se situe dans deux immeubles en vis-à-vis. Max est persuadé qu’Eugène l’observe, et Eugène est persuadé que Max l’observe. Prenez soin du chien, c’est un peu Fenêtre sur cour en mode loufoque ! Tout va s’emballer quand Max, maladroitement, écrase Hector, le chien de Mme Brichon, sous un carton de livres pendant son emménagement.

Continuer la lecture »

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 787 autres abonnés