« Le Lys dans la Vallée » Honoré de BALZAC


Balzac le lysRevenir à Balzac, c’est revenir au coeur de la littérature. Je me souviens encore très bien du tout premier Balzac que j’avais choisi de lire : Beatrix (relu d’ailleurs depuis). Pourquoi celui-ci alors qu’il ne fait pas, a priori, partie des romans les plus connus ? Tout simplement parce que ce prénom est, aux lettres finales près, celui de mon amie d’enfance. Il s’est avéré que ce roman avait quelque chose de prémonitoire puisque l’un des personnages, Félicité Des Touches, est inspirée de George Sand, herself ! Tout cela pour vous dire que lire Balzac est pour moi un retour aux sources.

(suite…)

« Un Pedigree » Patrick MODIANO


Modiano PedigreeOn peut lire un auteur pour de bonnes ou de mauvaises raisons, tout dépend du point du vue. Hier, en fin d’après-midi, j’ai ouvert Un Pedigree de Patrick Modiano et je l’ai refermé ce matin à 9h. Lire Modiano hier, parce que, malgré la chanson de Vincent Delerm, malgré son Goncourt, malgré son Prix Nobel de littérature, je ne l’avais encore jamais lu. Lire Modiano, par énervement contre une ministre soit disant de la culture qui n’a pas été fichue de citer un titre de ses romans. Lire Modiano pour savoir, peut-être aussi simplement pour combler une lacune littérature. Lire Modiano pour ces raisons-là, sont-ce les bonnes ou les mauvaises raisons ? Chacun jugera, ou pas, peu importe, quoiqu’il en soit il n’est jamais trop tard pour lire un auteur que l’on n’a encore jamais lu.

(suite…)

« L’Antilope blanche » Valentine GOBY


goby antilopeJ’étais dans une phase où on commence plusieurs livres à la fois et où, au final, on n’en finit aucun. Et puis, j’ai dû lire pour Le Club des lectrices, ce roman de Valentine Goby, acheté très en retard, devant être lu très vite en deux jours, moi qui me traîne Le lys dans la vallée depuis au moins trois semaines. Le première vertu, et non des moindres, de ce roman est qu’il m’a remise sur les rails, que je l’ai lu en trois jours et avec un grand plaisir. Et finir un livre en moins d’une semaine étant devenu un exploit pour moi, je peux vous dire que ça fait du bien !

(suite…)

« Y comme Romy » Myriam LEVAIN et Julia TISSIER (Rentrée Littéraire 2014 #11)


Levain romyRomy appartient à la génération Y, celle des personnes, et en l’occurrence des femmes, nées entre le début des années 80 et le début des années 2000. Romy a donc une trentaine d’années, elle est célibataire, recherche l’amour, travaille et se retrouve dans des plans un peu minables. Elle a fait des études de lettres mais s’occupe du site Web d’une agence de voyage. Elle est hyper connectée sur Twitter, Instragram, et fait des selfies à tout va !

(suite…)

« Peupeur sur la viville » et « Le Risque du péril dangereux » G. KOCJAN et J. RICOSSE (Rentrée Littéraire 2014 #9 et 10 : BD)


Kocjan peupeur et périlPetit plaisir du dimanche matin : rester au lit et lire ! Ce matin, j’ai enfin retrouvé les agents très spéciaux du Z.I.Z.E.M.P.I.C. (Zorganisation Internationale et Zecrète des Enfants qui on en Marre d’être Pris pour des C…) avec deux nouveaux albums sortis en septembre. Je vous ai déjà présenté deux précédents tomes : Le Mychtère du Château dichparu et La Malédiction du maléfice maudit.

(suite…)

« Des Ados parfaits » Yves GREVET (Rentrée Littéraire 2014 #8 : Roman Ado)


grevet adosDans un futur imprécis, Anatole et Cléa sont des adolescents à part : sages, discrets, studieux et obéissants. Un peu trop lisses. Des enveloppes suspectes sont distribuées aux élèves du collège : vides pour la plupart, sauf pour sept lycéens, dont Anatole et Cléa. Les sept élèves sont désignés comme des Usurpateurs ! Anatole et Cléa s’interrogent. Les questions se font plus pressantes quand l’un des sept, Olaf, est retrouvé mort dans le lac.

(suite…)

« La cuisine des grands classiques : Ma version bio ! » Marie CHIOCA (livre de recettes)


chioca grands classiquesUne fois n’est pas coutume, j’ai eu envie de vous présenter ce livre de recettes de Marie Chiocca alors que l’automne s’installe, que la pluie nous rend frileux et que les feuilles tombent. Un livre rempli de recettes pour bien passer l’automne et l’hiver.

J’ai découvert Marie Chioca alors que je cherchais des infos sur le régime à Indice glycémique bas. J »étais tombée sur son blog, Saines gourmandises, et j’avais apprécié ses recettes, ses conseils pour mieux équilibrer mes assiettes. J’ai depuis appliqué quelques uns de ses conseils et ça m’a plutôt bien réussi. J’ai commencé à acheter quelques uns de ses livres et dernièrement j’ai eu le plaisir de recevoir La Cuisine des grands classiques, ma version bio !, paru aux éditions Terres Vivantes, qui a le grand avantage d’être situé dans ma région natale, l’Isère.

(suite…)

« Le Château des Carpathes » Jules VERNE


Verne carpathesAux alentours d’un petit village de Transylvanie, le château des Carpathes dresse ses ruines et est l’objet de toutes les plus folles et angoissantes légendes. Bien que le château soit Laissé à l’abandon depuis la disparition de son dernier propriétaire, Rodolphe de Gortz, un jour,  une fumée s’échappant du donjon du château est aperçue par le berger local. Qui ou quoi hante les lieux ? L’inquiétude s’empare des habitants de Werst. Le jeune Nick Deck décide de s’y rendre pour en avoir le coeur net. Accompagné du fanfaron docteur Patak, le jeune homme se met en route.

(suite…)

« Pétronille » Amélie NOTHOMB (Rentrée Littéraire 2014 #7)


Nothomb pétronilleAmélie Nothomb et moi, c’est une histoire d’attirance et de répulsion. Attirance, parce que, c’est bête, mais le prénom Amélie me fait toujours penser à une poupée que j’adorais quand j’étais enfant et à qui j’avais donné ce prénom qui était aussi celui d’une amie d’école. Répulsion parce qu’après deux romans lus pendant mes études (Les combustibles et Hygiène de l’assassin) j’avais tiré un trait que je croyais définitif. Récemment, en févier dernier, j’ai finalement retenté le coup avec la sortie en poche de Barbe-bleue. La réécriture du conte de Perrault était assez tentante, et cette lecture fut plus agréable que les précédentes. Un peu réconciliés donc, j’ai accepté de recevoir et de lire Pétronille. Les avis lus ici et là indiquaient qu’il s’agissait d’un bon cru, tant mieux, j’allais peut-être enfin être totalement réconciliée, je ne suis pas rancunière (enfin pas avec les auteurs). J’ai donc ouvert ce roman en repoussant tous mes méchants a priori et Dieu sait comme ils peuvent être tenaces chez moi, allant parfois jusqu’à la mauvaise foi. J’étais donc plutôt bien disposée, d’autant qu’on me promettait des allusions à des librairies et au métier d’écrivain.

(suite…)

« Les Indomptées » Nathalie BAUER (Rentrée Littéraire 2014 #5)


bauer les indomptéesLes Indomptées est une saga familiale qui court sur tout le XXe siècle. Nathalie Bauer fait plus que raconter l’histoire d’une famille, elle nous livre l’histoire de sa propre famille en presque 500 pages. Qui dit saga, dit pléthore de personnages. L’originalité de ce roman est que sont insérées des photos en noir en blanc des personnages dont nous suivons le destin. Ces personnages de papier prennent alors un visage, une allure, grâce à ces photos.

(suite…)

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 4 637 autres abonnés